Flash

Presse, TV, radio et personnalités développent leur présence sur Snapchat

Depuis fin 2015, on observe un accroissement notable du nombre de médias actifs sur Snpachat, le réseau phare des 15-24 ans. Dernière chaîne en date, M6 s’est lancée le 25 avril 2016 afin d’accroitre la résonnance sociale du dernier épisode de Top Chef.

Divertissements, sport et information à l’assaut du réseau 

La liste des comptes Snapchat liés aux médias, diffusant des contenus sous formes de « stories » (extraits vidéo accessibles temporairement aux abonnés) s’étoffe de plus en plus. Dans l’univers TV, avant M6, Canal+, L’équipe 21, France 24, BFM ou FTV Sport ont lancé des comptes chaînes, et C à Vous, TPMPLe Petit Journal, Arte Junior, Les Marseillais ont développé des animations-programmes. Dans l’univers de la radio, Fun Radio, NRJ et Le Mouv sont présents. La presse, elle, compte de nombreux représentant comme Le Monde, Le Figaro, Libération, mais aussi Elle, Neon, Le Parisien… Nombre de personnalités populaires chez les jeunes, comme Cyril Hanouna, Matthieu Delormeau ou Nabilla, activent aussi leurs présences.

Les premiers à investir le réseau, sont donc ceux qui ont le plus d’affinités avec les plus jeunes, et également ceux appartenant aux genres proches du temps réel : l’information, le sport et le divertissement.

Une nouvelle écriture sociale et vidéo

Pour le moment, investir le territoire social de Snapchat n’offre toutefois pas de gage de succès puisque les audiences restent assez confidentielles (entre 5 et 10 000 abonnés pour les meilleurs comptes).

En attendant que l’espace « Discover » (aujourd’hui dédié à une sélection de médias américains comme CNN) soit éventuellement ouvert aux médias français, développer des comptes médias est une solution pour se lancer sur le réseau. Il ne s’agit pas – pour le moment – d’un important enjeu de visibilité : il s’agit de se préparer à la montée en puissance du réseau, ou – à défaut – à s’approprier son langage mobile, social et vidéo, de plus en plus populaire.

Malgré le manque actuel de retour d’expériences chiffrées, Snapchat doit intéresser les médias pour au moins 2 raisons :

  • les jeunes adorent le réseau (deuxième réseau préféré des jeunes selon l’étude YouTubers de NPA Conseil)
  • les médias ont besoin de maîtriser les codes de la communication sur mobile

Dans ce contexte, les pionniers de l’animation-média sur Snapchat doivent maîtriser 5 clés éditoriales propre au réseau :

  • Développer un storytelling vidéo – journal de bord, en faisant preuve de proximité avec les abonnés (on raconte sur Snapchat les futilités du quotidien). Tous les contenus produits sont originaux, filmés à partir d’un téléphone (pas de possibilité d’importer ses propres productions à moins de filmer un écran)
  • Cadrer au format vertical – les vidéos Snapchat (snaps) sont notamment idéales pour filmer des personnes en plan rapproché (format portrait). Nouveau format pour le mobile, la vidéo verticale se développe : le Washington Post utilise par exemple ce format pour une grande partie de ses vidéos sociales.
  • Penser l’éphémère – les snaps ont une durée de vie limitée : ils disparaissent après visionnage. Même si ce paramètre va bientôt évoluer (possibilité de revoir gratuitement), la promesse de Snpachat repose sur la livraison de plusieurs contenu ultra courts par jour fortement ancrés dans le temps présent (une à deux minutes de vidéo maximum)
  • Jouer avec la géolocalisation – il n’existe pas de trending topics ou de hashtags : c’est la géolocalisation sur mobile qui est la métadonnée principale du référencement d’un contenu. Filmer un événement populaire en direct (sport, manifestation, concert) peut donc être un moyen d’améliorer son référencement.
  • Utiliser filtres, émojis et textes – les vidéos produites par les médias se doivent d’intégrer les éléments visuels propres aux réseaux : filtres transformant la vidéo, émoji et texte donnant un sens au contenu. Ce sont ces 3 éléments qui font le style des contenus, et notamment leur humour (ou leur valeur informative).
image_pdfimage_print