Oscars et Césars : un enjeu pour la SVoD

Après des années d’attente et d’efforts, les deux géants de la SVoD, Netflix et Amazon Prime, ont enfin obtenu leurs premières récompenses aux Oscars. Les grandes récompenses du 7e art sont devenues un enjeu majeur pour ces services qui y voient un moyen d’assoir leur légitimité dans le cinéma comme ils ont déjà su le faire dans la série télévisée. Cependant, si la diffusion future de titres prestigieux semble assurée, pour l’instant en France la distribution en SVoD de films récompensés est très limitée.

Premiers Oscars pour la SVoD

A l’issue de la 89e cérémonie des Oscars qui s’est tenu dimanche dernier, Amazon est apparu comme un des grands gagnats de la soirée. Si le groupe n’a pas décroché le graal de l’Oscar du meilleur film, il a néanmoins décroché 2 des plus prestigieuses statuettes. En effet, le film d’Amazon Studios Manchester by the Sea a remporté l’Oscar du Meilleur Acteur pour Casey Affleck et l’Oscar du Meilleur Scénario. Le film avait été acheté pour 10 millions d’euros par Amazon Studios à Sundance en 2016[1] et le groupe avait tout mis en œuvre pour maximiser ses chances de recevoir des récompenses. Plutôt que de sortir le film directement sur son service de SVoD, Amazon a préféré projeter d’abord le film dans les grands festivals nord-américains de l’automne (Toronto et NYFF) puis de le sortir en salle dans le monde entier en novembre 2016 afin d’augmenter son exposition auprès du public et surtout de la critique. Néanmoins, depuis le 7 février dernier le film est exclusivement disponible sur Amazon Prime Vidéo aux Etats-Unis. Amazon devrait logiquement communiquer largement sur les récompenses de son exclusivité. En outre, Amazon s’est également enorgueilli de la récompense obtenu par une autre de ses exclusivités. En effet, le film iranien Le Client  qui a obtenu dimanche l’oscar du meilleur film étranger est une exclusivité Amazon Prime aux Etats-Unis portant ainsi à trois le nombre de récompenses obtenu par le service pour les observateurs américains.

Netflix n’a pas connu dimanche la réussite de son concurrent  mais a pu tout de même repartir avec le premier oscar de son histoire. Le documentaire White Helmets, sur l’organisation syrienne des Casques Blancs, a ainsi reçu l’Oscar du meilleur court-métrage documentaire. Le film est une « création originale » Netflix commandée par le groupe pour son catalogue de documentaires exclusifs. Comme Amazon, Netflix a tenu à maximiser l’exposition de son film en festival en le présentant au Telluride Film Festival, puis au Toronto Film Festival (en même temps que trois autres documentaires de prestige[2]) et enfin à Sundance. Pour le grand public, le film est par contre sortie directement sur Netflix le 16 septembre 2016. Si bien sûr, le service de SVoD n’a obtenu qu’une récomense « mineure », elle vient tout de même récompenser ses efforts dans le domaine du documentaire de qualité et Netflix pourra désormais s’appuyer sur cette récompense pour se revendiquer comme une destination incontournable pour les amateurs de films documentaires. Dans le domaine du cinéma de fiction, Netflix n’a pour l’instant pas obtenu de récompenses majeures pour ses créations originales. Néanmoins, le service peut s’enorgueillir de distribuer en exclusivité dans le monde entier, sauf en France, le film français Divines auréolé de plusieurs Césars depuis vendredi dernier.

Surtout, ces récompenses pour Netflix et Amazon viennent conforter un peu plus leur statut de challenger des studios sur le marché de l’industrie cinématographique. En effet, avec leurs quelques récompenses, les deux services font mieux ou aussi bien que la plupart des grands studios américains. A part Lionsgate (6 Oscars pour Lala Land et Tu ne tueras point) et Disney (4 oscars pour notamment Zootopie  et O.J.: Made in America), les autres studios ne sont repartis qu’avec une seule statuette dans des catégories relativement mineures[3]. Par conséquent, les services de SVoD ont prouvé qu’après la télévision ils étaient également capable de rivaliser avec les studios dans le domaine du cinéma. Si les récompenses constituent pour les acteurs traditionnels un moyen de maximiser les recettes d’un film récompensé, pour les services de SVoD elles devraient permettre un gain plus considérable encore. La constitution d’un catalogue de titres exclusifs récompensés et leur association à la marque pourraient leur permettre de se positionner comme des fenêtres incontournables pour les cinéphiles et constituer un excellent levier de recrutement.

Un catalogue de titres récompensés encore faible en France

Pourtant, si les services investissent lourdement pour enrichir leur catalogue de titres récompensés, actuellement en France le catalogue cinéma des services SVoD est encore pauvre en films oscarisés et surtout césarisés. Ainsi, Netflix par exemple propose actuellement 40 films de fiction oscarisés mais dont une majorité de films de catalogue, et seulement 6 films césarisés dont 3 films français[4]. Amazon Prime Video ne propose dans sa version française même pas de catégorie répertoriant les films oscarisés ou césarisés. Les services de SVoD français de leur côté proposent un nombre plus important de films césarisés avec notamment 11 films chez Canalplay et 18 films chez SFR Play[5]. A l’échelle d’un catalogue de plusieurs centaines de titres, ce nombre reste pourtant encore faible et ne constitue donc pas, loin de là, un argument de recrutement.

En outre, le catalogue SVoD de titres récents et récompensés aux Césars est encore plus faible. Ainsi, aucun film ayant obtenu une récompense majeures lors des cérémonies des Césars et des Oscars de 2014[6] n’est actuellement disponible en SVoD. Pour les cérémonies précédentes, ce nombre augmente fortement pour les Oscars mais reste très faibles pour les Césars. Ainsi, un seul film ayant obtenu le César du meilleur film depuis 2010 a déjà été disponible en SVoD[7] contre 2 films ayant obtenu l’Oscar du meilleur film[8]. Cette absence de films césarisés peut s’expliquer par la structure des catalogues avec un nombre plus faible de films français disponibles en SVoD que de films américains.

Nombre de films disponibles en SVoD et ayant obtenu une récompense majeure[9] lors d’une cérémonie des Oscars ou des Césars

Une autre explication pourrait se trouver dans la volonté des ayants-droits de ne pas distribuer leur titres de prestige en SVoD pour mieux les vendre aux chaînes de télévision, y compris pour des rediffusions. En outre, les chaînes y compris gratuites sont largement représentées lors des Césars et préemptent donc toujours largement les diffusions de films récents. Ce devrait d’ailleurs encore être le cas des films récompensés aux Césars 2017 puisque sur les 6 films ayant obtenu une récompense majeure, 5 ont été financés par une chaîne de télévision[10]. Pour la cérémonie des Oscars 2017, par contre il est désormais certains que Manchester by the Sea sera disponible en SVoD sur Amazon Prime dès 2019 en France et White Helmets est lui déjà disponible sur Netflix France. Pour les autres films récompensés, Lala Land, Les Animaux Fantastiques, Fences et Zootopie devrait être diffusés sur Canal+ du fait des accords de diffusion de leur studio avec la chaîne payante. Le cas de Moonlight reste en suspens du fait de son statut de film indépendant.

 Production & distribution des principaux films récompensés en 2017

[1] Pour plus d’informations sur l’investissement des services de SVoD dans le cinéma indépendant se référer au Flash n°823 Sundance: l’explosion des investissements des services SVoD menace le cinéma indépendant

[2] Amanda Knox, Into the Inferno et The Ivory Game

[3] Paramount Pictures en tant que producteur de Fences a obtenu l’Oscar du meilleur second rôle féminin ; Sony en tant que distributeur de Premier Contact l’Oscar du meilleur montage son ; Warner Bros en tant que producteur Des Animaux fantastiques l’Oscar des meilleurs costumes.

[4] Les 3 autres films ayant obtenu le César du meilleur film étranger.

[5] Canalplay dispose d’une section dédié aux films césarisés. Ce n’est pas le cas pour SFR Play mais l’utilisateur peut les retrouver via le moteur de recherche.

[6] Cérémonies les plus récentes ayant récompensés des films pouvant être distribués en SVoD compte tenu de la chronologie des médias.

[7] The Artist disponible pendant 6 mois sur Canalplay en 2016

[8] The Artist et Argo actuellement disponibles sur 3 services.

[9] Par récompense majeure est entendu les films ayant reçu un prix du meilleur film, du meilleur réalisateur, du meilleur film d’animation, du meilleur scénario ou d’interprétations. Le nombre de films récompensés chaque année peut varier étant donné qu’un même film peut recevoir plusieurs récompenses.

[10] Elle par France 2, Canal+ et OCS ; Divines par France 2 ; Diamant noir par France 2 et Canal+ ; Ma vie de Courgette par France 3 et Canal+ ;  L’Effet aquatique par OCS