Flash

Présidentielle 2017 : le succès de la « politique entertainment »

Lundi 20 mars, cinq des onze candidats en lice pour l’élection présidentielle se prêtaient à l’exercice du débat. Multi-diffusé sur TF1, LCI et en OTT, cet événement inédit a réuni au global 11,2 millions de personnes, soit la meilleure performance enregistrée pour un débat cette saison. NPA Conseil analyse la mécanique de l’événement, ses performances sur cibles et s’intéresse à l’engouement des téléspectateurs autour des interventions télévisées des candidats depuis la rentrée, hors JT.

Un dispositif inédit, porteur d’audience

Une mécanique et un décor singuliers

 

La réalisation de l’émission a été confiée à Tristan Carné : connu pour avoir prêté son regard au Grand journal (ère Denisot) ou encore à la dernière édition du Concert des Enfoirés, tous deux des succès d’audience, le réalisateur est spécialiste des grands shows audiovisuels. Le plateau du débat ne lui est d’ailleurs pas inconnu puisqu’il a été emprunté à The Voice, show qu’il réalise également. Si la règle d’égalité du temps de parole est restée inchangée, la forme a complètement été revue. Le décor a par exemple facilité les interactions entre les orateurs. Alors que les pupitres sont habituellement disposés en arc de cercle, les téléspectateurs ont assisté lundi à de réels face-à-face. Le plateau ressemblait en effet davantage à une arène qu’à un hémicycle, entouré d’un public jusqu’alors placé face aux candidats. Les soutiens respectifs des candidats étaient en effet présents en arrière-plan, à l’instar des supporteurs venus épauler leur équipe favorite.

En termes d’habillage, les couleurs se voulaient neutres, ne favorisant aucun parti (noir, blanc, champagne) . Dès le lancement du générique, le ton est donné. Chaque candidat y est présenté avec des extraits de ses propres discours, accompagnés d’images les montrant s’exclamant, poings levés, comme pour affirmer leur combativité sur un fond sonore rappelant celui des divertissements à suspense tels que Qui veut gagner des millions ? ou encore Money drop. Un générique à mi-chemin donc entre le divertissement et la fiction (superposition de la musique, d’images et d’extraits sonores, comme Homeland).

Le débat le plus performant de la saison

En réunissant en moyenne 9,8 millions de téléspectateurs pour 47,9% de PdA uniquement sur TF1, le débat de lundi a été le plus fédérateur de la saison. Ce sont par ailleurs 345 000 téléspectateurs qui ont suivi le débat sur LCI et 1,1 million à travers les sessions live sur MyTF1, LCI (digital) et Youtube[1].

Détail des débats vs débat du 20 mars

Moyenne des 6 premiers débats vs débat du 20 mars

Sur cibles, les performances réalisées par le débat de lundi sont bien supérieures à la moyenne des précédents. Trois cibles enregistrent une PdA supérieure à 50% (Hom15+, Ind60+ et CSP+). Les CSP- affichent la PdA la moins élevée par rapport aux autres cibles mais affichent néanmoins un score quatre fois plus élevé que pour les précédents débats de la saison.

Le politique investit l’infotainement

Alors qu’on a l’habitude de les voir évoluer dans des registres très formels (JT, retransmissions de conférences de presse), les politiques investissent de plus en plus le petit écran dans la multitude de genres qu’il propose.

Le public des magazines d’infotainment semble être friand de leurs différentes interventions. Invité sur le plateau de Quotidien le 13 mars, Emmanuel Macron a boosté les performances du programme, en réunissant en moyenne 1,5 million de téléspectateurs pour 6,2% de PdA. Quelques jours plus tard, l’émission a affiché un score semblable en invitant Benoit Hamon. Par ailleurs, le divertissement inédit Au tableau !!! sur C8, ayant mis en scène Emmanuel Macron, Benoit Hamon, Jean-Luc Mélenchon et François Fillon devant une classe de primaire a permis à la moyenne de la case de doubler en enregistrant une moyenne de 1,3 million de téléspectateurs pour 5,4% de PdA. En termes de visibilité, Emmanuel Macron a fait bénéficier à l’émission Quotidien de 14 citations dans la presse papier et sur le web, soit 12 de plus que pour la diffusion du lundi précédent[2] (invité : François & the Atlas mountain).

 

[1] Source : TF1

[2] Source : Baromètre 360 NPA Conseil

image_pdfimage_print

Tagged , , ,

Evénement à venir

mai

juin 2020

juillet
LUN.
MAR.
MER.
JEU.
VEN.
SAM.
DIM.
1
2
3
4
5
6
7
Événements pour juin

1st

Aucun événement
Événements pour juin

2nd

Aucun événement
Événements pour juin

3rd

Événements pour juin

4th

Événements pour juin

5th

Aucun événement
Événements pour juin

6th

Aucun événement
Événements pour juin

7th

Aucun événement
8
9
10
11
12
13
14
Événements pour juin

8th

Aucun événement
Événements pour juin

9th

Aucun événement
Événements pour juin

10th

Aucun événement
Événements pour juin

11th

Événements pour juin

12th

Aucun événement
Événements pour juin

13th

Aucun événement
Événements pour juin

14th

Aucun événement
15
16
17
18
19
20
21
Événements pour juin

15th

Aucun événement
Événements pour juin

16th

Aucun événement
Événements pour juin

17th

Aucun événement
Événements pour juin

18th

Aucun événement
Événements pour juin

19th

Aucun événement
Événements pour juin

20th

Aucun événement
Événements pour juin

21st

Aucun événement
22
23
24
25
26
27
28
Événements pour juin

22nd

Aucun événement
Événements pour juin

23rd

Aucun événement
Événements pour juin

24th

Aucun événement
Événements pour juin

25th

Aucun événement
Événements pour juin

26th

Aucun événement
Événements pour juin

27th

Aucun événement
Événements pour juin

28th

Aucun événement
29
30
1
2
3
4
5
Événements pour juin

29th

Aucun événement
Événements pour juin

30th

Aucun événement

Twitter NPA Conseil