News

Daily insight NPA 04/12/2017

Audiovisuel

France Télévisions : le plan d’économies, qui sera présenté prochainement, se précise
Delphine Ernotte présentera le jeudi 21 décembre devant le conseil d’administration de France Télévisions son plan d’économies. Selon le JDD, 180 postes vont être supprimés dans le groupe en 2018, décision qui devrait générer 20 millions d’euros d’économies supplémentaires. La réduction des frais de reportage et du nombre de pigistes, ainsi que des coupes budgétaires dans les rendez-vous d’info du week-end, sont par ailleurs envisagées. Concernant le sport, France Télévisions envisagerait de renoncer aux droits de diffusion des JO de 2024 mais également à ceux des Coupes de France et de la Ligue. Le service des sports du groupe devrait en effet programmer une baisse de 7 % à 8 % de son budget (d’un montant de 230 millions d’euros, selon le JDD).
Lire l’article le JDD

CNC : étude sur la diffusion des films à la télévision en 2016
Le CNC a publié une étude sur l’évolution de l’offre de films sur les chaînes de la TNT et sur Canal+ selon la nationalité, l’ancienneté ou le genre des œuvres. L’analyse présente la stratégie de programmation cinématographique des chaînes en fonction notamment des horaires et des jours de diffusion. Selon l’étude, l’offre de films sur les chaînes nationales gratuites est en baisse de 4,1 %, s’élevant à 2 106 films différents diffusés en 2016. Elle constate une importante baisse de l’offre de films sur les chaînes de France Télévisions : pour la première fois depuis dix ans, l’offre annuelle est inférieure à 500 films diffusés. La chaîne Arte demeure la chaîne gratuite qui propose le plus grand nombre de films avec 458 films diffusés sur l’ensemble de la journée en 2016 soit le plus haut niveau depuis 2005. Enfin, l’étude constate que le phénomène de rediffusions des films d’une année sur l’autre s’accélère encore en 2016.
Consulter le communiqué

Disney se serait à nouveau engagé dans des négociations pour acheter des actifs de 21st Century Fox
D’après The Wall Street Journal, Walt Disney Co. serait à nouveau en discussions avec 21st Century Fox pour acheter certains des actifs du groupe. Disney serait intéressé par le studio de cinéma et de télévision Twentieth Century Fox mais aussi le diffuseur britannique Sky, donnant ainsi au groupe américain la possibilité d’accroître ses contenus et ses moyens de diffusion. Le groupe Fox se donnerait jusqu’à fin décembre pour décider de vendre ou non ces entités. The Wall Street Journal indique également que seraient exclues des discussions l’entité Fox News, ainsi que les stations locales et les chaînes sportives.
Lire l’article The Wall Street Journal

Cinéma

La plateforme e-cinema.com veut se différencier de Netflix, OCS et CanalPlay
La plateforme e-cinema.com, lancée vendredi dernier, propose chaque vendredi à ses abonnés un film récent acheté à l’étranger et jamais diffusé en France. « Il y a environ 8 000 films qui sortent chaque année dans le monde. En France, on ne sort que 700 films. Il en reste donc environ 7 000 qui échappent totalement au marché français », a indiqué sa porte-parole, Audrey Pulvar. « Le e-cinema ne va pas tuer la salle. Au contraire, il va permettre à un plus grand nombre d’accéder à la salle via son ordinateur, c’est la salle de cinéma à domicile », soutient Mme Pulvar. À raison de 3,99 euros la séance pour un film proposé en exclusivité (et 5,99 euros l’abonnement mensuel), le modèle économique de cette plateforme repose non seulement sur son nombre d’abonnés mais surtout sur l’achat de droits de films exclusivement étrangers.
Lire l’article Challenges

Droits d’auteur et voisins

La SACD « satisfaite » des avancées pour les auteurs dans le financement de la Sécurité Sociale, des précisions attendues
La SACD s’est estimée « satisfaite » que le gouvernement ait annoncé avoir trouvé une solution pour compenser la hausse de la CSG pour les auteurs à l’occasion de l’examen du PLFSS 2018. « Les auteurs attendent la publication rapide d’un décret afin de s’assurer de l’effectivité de la compensation dès le 1er janvier 2018 et d’avoir une connaissance détaillée du périmètre des auteurs concernés et des modalités précises de mise en œuvre du dispositif », indique le communiqué. La SACD a également salué l’adoption d’un amendement à l’initiative d’Émilie Cariou (LREM). Il consacre la possibilité de nommer des organismes de gestion collective, dont la SACD, au sein des instances des organismes sociaux compétents en matière de protection sociale, de prévoyance et de formation des auteurs.
Consulter le communiqué

Musique : pour Google, la mise en place d’un filtrage proactif dans les résultats de recherche est « impossible »
Matt Brittin, le président de EMEA Business & Operations, Google, a admis à l’occasion de la Royal Television Society à Londres que le groupe pourrait mieux lutter contre les violations de droits d’auteur sur sa plateforme YouTube. Alors que divers groupes de l’industrie de la musique souhaitent que Google mette en place des mesures anti-piratage proactives pour faire face à la réapparition constante de liens vers des contenus illicites dans les résultats de recherche, Matt Brittin a déclaré que « l’industrie de la musique a été très dure avec nous à ce sujet (…) ce n’est tout simplement pas possible dans cette industrie ».
Lire l’article Torrent Freak

Numérique

La SACEM et la SACD plaident pour une redéfinition du statut des hébergeurs
A l’occasion de la consultation lancée par le Conseil national du numérique sur la confiance numérique à l’ère des plateformes, les deux sociétés de gestion des droits d’auteur ont plaidé d’une même voix pour un aménagement du régime de responsabilité des intermédiaires techniques. La SACD estime qu’une réforme du statut de l’intermédiaire « doit s’imposer », « non pas pour modifier les règles de responsabilités de ceux dont le métier reste conforme à la définition d’un hébergeur purement passif, mais pour soumettre ceux qui ont une responsabilité dans la mise en avant ou l’éditorialisation d’œuvres à des engagements minimaux en faveur du respect du droit d’auteur ». La Sacem a quant à elle souligné que « les créateurs sont très faiblement associés au succès économique de ces plateformes, en raison de l’irresponsabilité juridique de celles-ci ». Le rapport du CNNum, produit à l’aide des synthèses des contributions, sera publié à la mi-janvier 2018.
Lire l’article NextInpact

Australie : la Commission de la concurrence et de la consommation lance une enquête sur les plateformes
La Commission australienne de la concurrence et de la consommation (ACCC) a annoncé l’ouverture d’une enquête sur les plateformes numériques. L’enquête de l’ACCC portera notamment sur l’impact de la position concurrentielle des moteurs de recherche numériques et des réseaux sociaux dans les marchés des médias et des services de publicité. « L’ACCC se lance dans cette enquête et étudiera comment les plateformes numériques telles que Facebook et Google fonctionnent pour comprendre pleinement leur influence en Australie », a déclaré le président de l’ACCC, Rod Sims.
Consulter le communiqué

Daily Insight NPA

image_pdfimage_print