SERIES MANIA

L’expansion des séries d’animation pour adultes

Alors qu’Amazon vient d’annoncer l’arrivée pour 2019 de la série d’animation pour adultes Undone produite par Tornante Company, déjà à l’origine de Bojack Horseman sur Netflix, NPA Conseil revient sur ce genre particulier de contenus audiovisuels.  

Une nouvelle référence dans la pop culture

Ciblant un public majeur, avec souvent des dialogues trashs et des scénarii irrévérencieux, la série d’animation pour adultes est un genre qui a pris son essor aux Etats-Unis avec des séries désormais cultes comme South Park où l’on suit les aventures de 4 enfants vivant dans la ville de South Park aux conversations crues et situations grivoises. Créée en 1997 par Trey Parker et Matt Stone et diffusée depuis l’origine sur la chaîne Comedy Central, South Park est devenue une série de référence pour parodier entre autres la politique américaine, les effets de mode, la religion et la société dans sa globalité, créant souvent des polémiques autour de certains épisodes diffusés outre-Atlantique. Victime de son succès, la série a été renouvelée en 2015 jusqu’à 2019 minimum et comptabilisera alors 23 saisons.

A l’image de South Park, les années 1990 ont constitué l’âge d’or pour les séries d’animation pour adultes comme Beavis et Butt-Head sur l’antenne de MTV[1] aux Etats-Unis de 1993 à 1997 créée par Mike Judge. Ces deux adolescents, fans de heavy metal, obsédés sexuels et parlant de façon grossière, sont devenus cultes aux Etats-Unis, la série ayant même fait l’objet d’un film sorti en 1996, de diverses adaptations en jeux vidéo ainsi qu’un revival en 2011. De plus, suite au succès des Simpson sur la Fox depuis 1989, jugée beaucoup moins vulgaire mais abordant tout de même des thématiques adultes comme l’alcoolisme ou des références à la politique, de nombreux channels américains leur ont emboité le pas. Nickelodeon a ainsi diffusé Ren et Stimpy de 1991 à 1996, série aux dessins semblables aux cartoons pour enfants, mais violente et à caractère sexuel. Elle créera la polémique auprès du public et certaines séquences seront censurées par la chaîne comme un acte de fellation entre deux personnages.

L’essor et le succès des séries d’animation dédiées aux adultes ont même entraîné la création de la chaîne Adult Swim en 2001, propriété du groupe Turner et consacrée uniquement à ce genre télévisuel. Y sont alors diffusées les séries d’animation américaines et japonaises jugées trop adultes pour une diffusion sur Cartoon Network, chaîne du même groupe. Des séries du genre devenues cultes sont alors proposées comme Les Griffin ou Futurama (initialement diffusées sur la Fox) mais aussi des séries originales comme Rick & Morty, laquelle parodie les films de Retour vers le futur où un jeune garçon et son grand-père, scientifique et porté sur la bouteille, partent à la découverte d’autres mondes et dimensions, souvent loufoques et absurdes. Après 3 saisons, la série est déjà devenue une référence dans la pop culture, grâce notamment aux talents d’écriture de Dan Harmon, créateur de la non-moins culte Community, et se développe sur d’autres terrains : un jeu en réalité virtuelle sur PlayStation est annoncé pour avril, 3 jeux de société à l’effigie de la série sortiront courant 2018, ainsi que la sortie de comics en attendant la 4ème saison qui n’a pas encore de diffusion prévue. Le succès de cette série aux Etats-Unis est tel que la chaîne de restauration rapide McDonald’s a récemment réédité en édition limitée sa sauce Szechuan, sortie uniquement en 1997, du fait qu’elle ait été évoquée dans un épisode de Rick & Morty et sous la pression des fans de la série.

Un nouveau pari pour les services SVoD

Les services SVoD ont également développé des séries d’animation pour adultes, le plus actif étant Netflix avec notamment Bojack Horseman. Cette dernière, à l’humour noir, suit les péripéties d’un cheval, ancienne star d’une sitcom des années 90, en pleine dépression évoluant dans un monde habité par des humains et des animaux anthropomorphiques. Extrêmement bien accueillie par la critique, le service a commandé par la suite F is for family aux studios Gaumont International à propos d’une famille des années 1970, époque où les préjugés racistes et sexistes étaient monnaie courante. Le service a également sortie la série Big Mouth qui suit le quotidien d’un adolescent en pleine crise de la puberté ainsi que l’éveil de sa sexualité. En juillet dernier, Netflix a annoncé l’achat des droits de diffusion de Disenchantment, la prochaine série de Matt Groening, créateur des Simpson. La série en 10 épisodes mettra en scène la princesse Bean, alcoolique évoluant dans le monde Freamland, peuplé d’ogres, lutins et trolls. Selon le communiqué de presse de Netflix, la série parlera de « la vie, de la mort, d’amour, de sexe et du moyen de continuer à rire dans un monde plein de souffrances et d’idiots ».

Alors que la série américaine d’animation pour adultes s’est principalement développée autour de l’humour, Amazon vient de commander pour son service de SVoD Undone, une série plutôt dramatique, que l’on doit aux créateurs de Bojack Horseman. Elle aura comme thématique un sujet beaucoup moins irrévérencieux que celles citées ci-dessus à savoir l’élasticité de la réalité à travers le personnage d’Alma qui, suite à un accident de voiture, se découvre un nouveau rapport au temps et en profite pour connaître la vérité sur le décès de son père. Une première série d’animation pour adultes au format de comédie musicale, fera également son entrée dans le catalogue d’exclusivités d’Apple avec Central Park produite par 20th Century Fox, sous la direction des créateurs de Bob’s burgers. Selon Variety, deux saisons de 13 épisodes auraient déjà été commandées pour cette série qui met en scène pour les péripéties d’une famille de gardiens qui travaille à Central Park et qui sauvera l’humanité.

Un genre peu produit en France

L’offre 100% française d’animation pour adultes est pour l’instant limitée. La première production française (dans un format très court, d’une à deux minutes) du genre, Lascars, a été diffusée sur Canal + en 1998 au même moment que South Park. La chaîne est d’ailleurs la première à avoir lancé les productions américaines à succès que sont Les Griffin (en 2000) et American Dad (en 2006), deux animations que l’on retrouve désormais respectivement sur NRJ 12 (depuis 2011) et MCM (depuis 2015). Sur la TNT, les chaînes du groupe France Télévisions ont aussi proposé plusieurs programmes du genre. D’abord avec The Cleveland Show, en avril 2011 sur France Ô, mais surtout 3 ans plus tard sur France 4, en avril 2014 lorsque la chaîne dédie sa case du samedi soir en seconde partie de soirée aux animations pour adultes avec Monster et Archer, qui suit le quotidien d’agents d’espionnages américains excentriques et déjantés, dont Sterling Arche. C’est plus tard à l’occasion de la saison 2015-2016 que la chaîne lance la case « Ré animation », le vendredi à partir de 23h, avec pour objectif de s’imposer comme étant la chaîne référence de la TNT pour ce genre. En décidant de coupler japanimation[2] (Monster, Gangsta) et animation pour adultes (Rick & Morty, Archer etc), la chaîne propose pour la première fois une variété de contenus animés pour adultes accessible gratuitement en France. Plus récemment, avec la diffusion de l’adaptation animée de la BD française à succès Lastman en novembre 2016, France 4 est devenue la première à se lancer dans la production de contenus français du genre. L’histoire raconte les aventures de Richard Aldana, un boxeur amateur sans emploi prend en charge la fille de son ami Dave après la mort de ce dernier. Une tâche pas si simple dans la ville de Paxtown, où la corruption, la drogue, la mafia et les problèmes sont constamment présents. Avant de changer de ligne éditoriale fin 2016 (dans l’optique de cibler plus fortement la famille), la chaîne avait accepté de participer au financement du programme. Lors de ses 4 soirées de diffusion, du 22 novembre au 13 décembre à raison de 6 épisodes par soirée chaque mardi à partir de 23h, la série a réuni en moyenne 110 000 téléspectateurs. A titre comparatif, sur la TNT seule American Dad sur NRJ 12 fait mieux avec 159 000 tvsp en moyenne sur la saison 2016-2017. Dans la case « Ré animation » de France 4, lors de la saison 2015-2016, Rick & Morty (55 000 tvsp en moyenne) et Archer (53 000) ont également de la peine à trouver leur audience à la télévision.

A noter que France Télévisions s’investit aussi dans le genre au-delà du petit écran. Avec Studio 4 – Nouvelles écritures, le groupe propose sur son site internet un accès gratuit à plusieurs séries d’animation pour adultes, originales et françaises, conçues pour le web. Depuis plusieurs mois, voire plusieurs années pour quelques-unes, les webséries coproduites par France Télévisions telles que Monsieur Flap (BobbyProd), Le Bien Chasser (Kawanimation) ou Je Suis Super (Melting prod) cumulent des centaines de milliers de vues sur YouTube (jusqu’à plus de 950 000 pour Monsieur Flap). Le web reste donc une solution non négligeable pour ces programmes très ciblés et peu regardés à la télévision en France. C’est d’ailleurs via une plateforme de SVoD spécialisée (VRV) que Lastman a réussi à s’exporter sur le territoire américain.

Blackpills se lance dans la production du genre

Néanmoins, la diffusion de Lastman (26 x 13’) a permis d’ouvrir la porte à un genre très peu produit en France et quasiment inexistant dans les grilles de télévision françaises. En effet, aux États-Unis, les séries American Dad et Rick & Morty réunissent respectivement plus de 800 000 et plus de 2 millions d’Américains à chaque diffusion. Les prochaines productions françaises sont justement attendues sur une autre plateforme de SVoD, Blackpills. Notamment fondé par Daniel Marhely (co-fondateur de Deezer), Patrick Holzmann (co-fondateur d’Allociné) et financé par Xavier Niel, le service vidéo a confié à David Alric (producteur de Bobbyprod) son nouveau studio d’animation, Bobbypills, pour concevoir et produire des programmes animés pour adultes. Avec l’aide de Jérémie Périn et Balak qui ont déjà travaillé ensemble sur Lastman, le studio a déjà mis plusieurs projets en route. Le premier d’entre eux qui verra le jour, Vermin, est prévue le 9 avril 2017. Le web et les SVoD n’imposant aucune contrainte éditoriale, les formats courts et la liberté de ton offerte par Studio 4 et la plateforme SVoD Blackpills peuvent ainsi donner une grande liberté de travail aux créatifs français.

[1] En France, la série a été diffusée sur la version française de MTV et MTV Idol.

[2] La japanimation désigne un film ou une série animée (telle que Dragon Ball) en provenance directe du Japon

image_pdfimage_print