Free

Malgré une baisse d’audience, les Enfoirés restent un événement TV majeur

Posted on by in

Le concert des Enfoirés a enregistré le plus mauvais score depuis 2000 avec 8,9 millions de téléspectateurs devant leur écran. Toutefois, le show reste l’événement le plus regardé en part d’audiences depuis le début de la saison toutes chaînes confondues.

Un show populaire auprès des jeunes

Cette année, le concert a réuni 8 905 000 tvsp pour 44,4% de PdA 4+, soit une perte de 0,8 pt par rapport à 2018. Le score est cependant largement au-dessus de la case du prime du vendredi pour TF1, qui depuis septembre enregistre 18,8% de PdA 4+ en moyenne. Concernant les différentes cibles, la FRDA 15-49 est celle qui enregistre la plus forte baisse (-7,3 pts depuis 2016) avec les 35-59 ans (-7 pts). Néanmoins, la PdA auprès des jeunes reste particulièrement élevée, notamment chez les 11-24 ans, qui étaient 63,6% devant Les Enfoirés. A titre de comparaison sur la case prime time du vendredi depuis le début de la saison, TF1 attitre 32,1% de cette cible, contre 13,7% pour M6 et seulement 8,1% pour France 2. A l’heure où la moyenne d’âge des chaînes de télévision gratuite est de 52,8 ans[1], réunir plus d’un million de 11- 24 ans devant la télévision devient un événement rare. Dernièrement, la finale de la Coupe du monde de football cet été avait réussi à attirer plus de 2,3 millions de jeunes, avec 80,4% de PdA.

[1]  Insight NPA, TV : La moyenne d’âge des téléspectateurs gagne un an en 2018, 23 janvier 2019.

La structure du public des Enfoirés est majoritairement composée d’individus plus âgés, 38% des téléspectateurs ayant entre 35 et 59 ans et 33% plus de 60 ans. Même si les 11-24 ans étaient massivement réunis devant TF1, ils ne représentent que 12% de l’ensemble du public des Enfoirés.

 

 

 

 

 

 

 

 

Une soirée largement couverte par la presse TV

De manière générale, la part de voix globale[1] de la médiatisation du concert des Enfoirés progresse en 2019, passant de 0,51% à 0,66%. La couverture de l’événement reste stable sur le web, mais la part de voix sur la presse papier enregistre une progression de 0,28 pt, passant de 0,78% à 1,06%. Cette évolution positive peut s’expliquer par le nombre de couvertures consacrées aux Enfoirés. Au total, dix couvertures de presse ont mis en avant le concert, contre huit en 2018.

La presse magazine télévisuelle hebdomadaire a très majoritairement mis en avant le concert des Enfoirés à travers les personnalités qui y ont participé. Parmi dix titres de ce type de presse[1] la semaine de la diffusion du show, huit ont consacré leur couverture aux vedettes des Enfoirés. L’événement annuel des Enfoirés est donc un rendez-vous immanquable au vu de la place accordée par l’ensemble des magazines télévisuels. Si les Unes de ces magazines mettent tous en avant les stars du show, les titres choisissent différentes personnalités : figure emblématique depuis de nombreuses années, Mimie Mathy est la personnalité qui revient le plus en couverture cette saison, suivie de Jean-Jacques Goldman (alors qu’il ne fait plus partie de la troupe depuis 2017) et du chanteur Slimane, dont c’était la première édition.

[1] La part de voix (PdV) d’un programme sur une période donnée, correspond au ratio entre le volume d’articles concernant le programme et le volume total des articles, chaque résultat étant pondéré pour la presse print par la diffusion des titres (OJD) + la présence ou non du programme en couverture d’un titre print + la taille de l’article.

[1] Télérama, Télé Obs, TV Mag Hebdo, Télé Star, Télé Câble Sat, Télé Loisirs, Télé Z, Télé Poche, Télé 7 jours, Télé Magazine.

 

 

 

image_pdfimage_print