Veille Juridique

CSA : panorama de l’offre de cinéma sur les télévisions nationales gratuites et sur Canal+ (2020 et début 2021)

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) publie son Panorama de l’offre de cinéma sur les télévisions nationales gratuites et sur Canal+, en 2020 et au début de l’année 2021, portant sur la programmation cinématographique des chaînes, à l’exclusion d’Arte, des chaînes parlementaires, de France Ô, des chaînes d’information en continu et de RMC Découverte.

L’année 2020 a constitué une année d’importants bouleversements pour la programmation cinématographique qui, dans un contexte de crise sanitaire alliant fermeture des salles de cinéma et problèmes d’approvisionnement en programmes pour les chaînes de télévision, a représenté une offre de programmes attrayante à offrir aux téléspectateurs. Dès le printemps 2020, le CSA a ainsi été amené à accorder des dérogations sollicitées par certains éditeurs aux dispositions réglementaires encadrant la diffusion d’œuvres cinématographiques en télévision.

Ainsi, pour tous les services de télévision, les quantums annuels de diffusion d’œuvres cinématographiques ont été augmentés tout en demeurant plus élevés pour les services de cinéma et de paiement à la séance. Les limitations journalières de diffusion de films de long métrage des mercredis et vendredis soirs, du samedi et du dimanche avant 20h30 ont, quant à elles, été assouplies. Seul subsiste désormais l’encadrement de la diffusion d’œuvres cinématographiques le samedi soir, dans des conditions différentes pour les services de cinéma et les autres services de télévision. Saisi pour avis sur le projet de décret au printemps 2020, le CSA s’était prononcé favorablement sur l’ensemble des assouplissements prévus.

Après une diminution constante sur la période 2015-2019, l’offre de cinéma a progressé de 6,5 % entre 2019 et 2020, soit 172 diffusions supplémentaires (correspondant à une moyenne supérieure à 9 diffusions par antenne et un total de 2 829 diffusions).

L’augmentation du nombre de diffusions de films constatée en 2020 par rapport à l’année 2019 profite ainsi principalement :

  • aux films les plus anciens, sortis en salles depuis plus de trente ans (+ 156 diffusions) ;
  • aux œuvres d’origine européenne (+155 diffusions) ;
  • aux œuvres d’expression originale française (+182 diffusions).

Le panorama est à retrouver ici.

image_pdfimage_print

Twitter NPA Conseil