News

Daily Insight 05/04/2023

Amazon fait un nouveau pas vers le positionnement d’agrégateur
Après avoir annoncé mi-février le lancement d’un bundle permettant d’obtenir 20% de réduction par rapport aux tarifs cumulés pour un abonnement à MGM+ et à Starz aux Etats-Unis, Amazon vient de lancer une offre couplée permettant aux clients français de souscrire conjointement à MGM+ et à Filmo moyennant 8,99€/mois au lieu de 10,98€, soit à nouveau près de 20% de réduction. Si ce deuxième lancement combine à nouveau un service « maison » (MGM est filiale du groupe), et ne va pas encore jusqu’à l’association de deux services tiers totalement indépendants d’Amazon, il n’en constitue pas moins un deuxième pas identifié vers un positionnement d’agrégateur, alors que la souscription aux services distribués par Amazon Channels (43 à date en France) se faisait jusqu’alors de manière totalement séparée.
Lire l’article de Variety sur le bundle MGM+ / Starz

Damien Bernet nommé VP Ad Sales EMEA de Netflix
Alors que Netflix ne comptait pas jusqu’alors de patron de ses activités de commercialisation publicitaire en Europe, Mind Media annonce la nomination de Damien Bernet au poste de VP Ad Sales EMEA de Netflix, ce que confirme la page Linkedin de ce dernier. Diplômé de HEC en 2001, Damien Bernet a d’abord intégré la banque Rothschild & Cie avant de rejoindre en 2009 le groupe NextradioTV (RMC-BFM) en tant que Directeur administratif et financier. Il est ensuite nommé Directeur général délégué de NextRadioTV en 2014 puis Directeur général d’Altice Médias en 2018. Il avait rejoint Netflix France en avril 2020 en tant que Directeur du développement.

 

Audiovisuel

Emelie De Jong nommée à la direction de France Culture
Ancienne directrice des programmes d’Arte, Emelie De Jong succède à Sandrine Treiner à la tête de France Culture, a annoncé Sibyle Veil dans un mail adressé aux salariés. Arrivée à Arte en 1994, en tant que collaboratrice éditoriale, Emelie De Jong a gravi les échelons de la chaîne, d’abord en tant que chargée de programmes à l’unité spectacles, puis à l’unité des actualités culturelles. Devenue directrice adjointe chargée de la culture en 2008, puis directrice de l’unité arts et spectacles en 2011, elle a accédé à la direction des programmes et est devenue membre du comité de gérance en 2022. Emelie De Jong devra, dès son arrivée, se livrer à la confection de la grille des programmes de la rentrée et « continuer le travail de réinvention de France Culture », rapporte Sibyle Veil.

Lutte contre le piratage : l’Arcom facilite ses relations avec le Parquet
Dans un communiqué de presse publié le 4 avril, l’Arcom a annoncé la signature d’une convention nationale visant à « dématérialiser les échanges entre l’Arcom et les parquets dans le cadre de la procédure de réponse graduée. »
Ce partenariat engagé par le programme « Procédure Pénale Numérique » (PPN) du ministère de la Justice, est destiné à permettre l’utilisation, par l’Arcom, de la plateforme d’échanges sécurisés de fichiers volumineux dénommée « PLEX », (PLateforme d’échange Externe), lancée par le Ministère de la Justice.
La plateforme est destinée à être utilisée par l’Autorité dans le cadre de la procédure de réponse graduée « contre les atteintes qui lui sont portées par le piratage des œuvres culturelles sur Internet. » « Elle se caractérise par l’envoi d’avertissements (phase pédagogique) et, en cas d’échec, par la transmission à l’autorité judiciaire des dossiers révélant des faits susceptibles de constituer une infraction (phase pénale), ce qui concerne près de 1 500 procédures par an », précise le communiqué.
Lire le communiqué

Streaming

Le PDG de Disney confirme envisager de concéder des licences pour certains titres
The Walt Disney Company tenait le 4 mars son assemblée générale des actionnaires. Interrogé par l’un d’entre eux sur sa stratégie dans les contenus, le PDG Bob Iger a déclaré que la société avait atteint une nouvelle étape de son évolution dans le streaming et envisagerait « à l’occasion » de concéder des licences pour certains titres. Iger a précisé que « Nous ne cherchons pas à concéder sous licence notre produit phare Marvel, Disney, Pixar ou Star Wars. Nous envisagerons à l’occasion de concéder des licences pour d’autres produits à des tiers. »
Lire l’article de Deadline

Newen annonce le lancement de Newen Digital
Newen, la filiale de production et de distribution du groupe TF1, annonce un renforcement de sa stratégie numérique avec la création de Newen Digital. Cette nouvelle division prendra en charge la mise en avant et le rayonnement des marques sur les principales plateformes de vidéo et sur les réseaux sociaux (Youtube, Instagram, Tik Tok, Snapchat). L’idée est de créer de la valeur autour des programmes de la société via de la création de contenus en renforçant la coordination et la stratégie numérique globale.
Lire l’article de Stratégies

Publicité

S&P révise à la hausse ses prévisions de recettes publicitaires aux Etats-Unis
Les économistes de l’agence S&P Global Ratings ont révisé à la hausse leurs prévisions de croissance du PIB américain à 0,7 % en 2023 et 1,2 % en 2024, s’attendant à une récession très superficielle au cours des deuxième et troisième trimestres de l’année.  En conséquence, S&P a relevé ses prévisions croissance des recettes publicitaires pour 2023, aux Etats-Unis, de 20 points de base à 2,8 % (au lieu de +2,6%), reflétant le fait que toute récession en 2023 sera moins profonde que prévu. L’agence prévoit par ailleurs que la part du digital dans le chiffre d’affaires publicitaire global passera la barre des 75% aux Etats-Unis, en 2025.
Lire l’article de TV Tech

Cadre juridique

L’ICO inflige à TikTok une amende de 12,7 millions de livres sterling pour utilisation abusive de données de mineurs
L’office britannique de protection des données (ICO) a infligé une amende de 12 700 000 livres sterling à TikTok pour violation de la loi sur la protection des données, notamment « pour avoir utilisé de manière illicite les données personnelles des mineurs »
L’ICO estime que TikTok a permis à 1,4 million d’enfants britanniques de moins de 13 ans d’utiliser sa plateforme en 2020, alors que ses propres conditions d’utilisation n’autorisent pas les enfants de cet âge à créer un compte.
La loi britannique sur la protection des données dispose que les organisations qui utilisent des données personnelles pour offrir des services numériques à des enfants de moins de 13 ans doivent obtenir le consentement de leurs parents. Selon l’ICO, le réseau social TikTok « n’a pas assez » vérifié qui utilisait sa plateforme et pris des mesures suffisantes pour supprimer les comptes des enfants mineurs qui s’y trouvaient, alors qu’une « préoccupation avait été soulevée en interne auprès de certains cadres supérieurs », précise le régulateur dans un communiqué.
Pour rappel, en France une proposition de loi visant à instaurer une majorité numérique à l’âge de 15 ans est en cours d’adoption et a été validé en première lecture par l’Assemblée nationale en mars dernier.
Lire le communiqué

SFR et Bouygues Telecom demandent réparation à l’Etat pour le démantèlement des antennes 5G Huawei
Selon les informations l’Informé, les deux entreprises de télécommunications ont saisi le Tribunal administratif de Paris pour se faire indemniser par les services de la première Ministre, Élisabeth Borne. En cause, la loi de 2019 visant à « préserver les intérêts de la défense et de la sécurité nationale de la France », qui a imposé aux opérateurs de ne pas utiliser la 5G de l’équipementier chinois Huawei dans certaines zones géographiques, obligeant le démantèlement d’antennes 5G.
SFR et Bouygues Telecom estiment « qu’ils n’ont pas à assumer financièrement la désinstallation en France de milliers d’antennes mobiles Huawei décidée par le gouvernement », précise le site d’information. Dans sa requête indemnitaire, Bouygues évalue « provisoirement » son préjudice à 82 millions d’euros. Ce montant est censé couvrir le remplacement de centaines d’antennes déjà réalisé, mais ce n‘est qu’un début : au total, le groupe doit en changer pas moins de 3 000 d’ici à 2028 et SFR plus de 8 000. À terme, les deux concurrents devraient donc réclamer des centaines de millions d’euros à l’État.
Lire l’Informé

Télécom

Orange offre 6 mois d’abonnement gratuit à Netflix à ses nouveaux abonnés fibre Livebox Up et Livebox Max
Après avoir accompagné le lancement de Paramount+ en offrant 6 mois d’abonnement gratuit à la plateforme à ses nouveaux abonnés, et avoir maintenu une inclusion temporaire de deux mois pour l’ensemble de sa base, Orange propose actuellement 6 mois d’abonnement gratuit à Netflix (abonnement Standard) aux nouveaux clients fibre Livebox Up (31,99€/mois la première année) et Livebox Max (36,99€/mois). Chez les principaux concurrents d’Orange, Free est le seul actuellement à l’intégrer à ses gammes. Le service du streamer est offert, sans limite de temps (forfait Essentiel) aux abonnés Freebox Delta. Ces derniers bénéficient également d’un abonnement sans limite de temps à Prime Video, d’un accès pour 12 mois à Canal+ Séries, et de 4 mois à Disney+. Le forfait Puissance ultime de Bouygues Telecom propose 6 mois de gratuite à Disney+ et Universal+. SFR offre 6 mois à Disney+ et à Prime Video.

image_pdfimage_print