Flash

Arte : un public 60+ en croissance, qui privilégie les séries originales et les films cultes

Depuis 2011, ARTE est la chaîne historique qui a le plus progressé en termes de part d’audience, au prix toutefois d’un vieillissement sensible de son public. Ce dernier est particulièrement attiré par  les séries originales et les films cultes que propose la chaîne.

Une chaîne populaire chez les plus âgés

Avec C8 et France 5, ARTE compose le très select club des chaînes qui ont vu leur part d’audience progresser depuis 2011, et elle en fait même figure de leader : +0,6 point pour la première (2,9% en 2019), +0,3 point pour la seconde (3,6% en fin de période), et +0,9 point (2,5% l’an dernier) pour la chaîne franco-allemande, malgré la montée en puissance des chaînes TNT HD de 2012.

Sur la – presque – décennie, ARTE conforte ses positions sur la quasi-totalité des cibles (elle est stable sur les 35/49 ans) et elle se renforce notablement sur le public masculin (2,9% de PDA en 2019) et sur les plus de 60 ans (4,1%).

Le poids de ces derniers dans le public de la chaîne s’en est trouvé sensiblement augmenté : déjà légèrement majoritaires en 2011 (52,5%), ils en représentaient presque 70% en 2019 (69,6%).

Source : NPA Conseil sur données Médiamétrie.

Audiences à date. 

Dans le même temps, l’âge moyen de ses téléspectateurs est passé de 58 à 64,4 ans, ce qui fait aujourd’hui d’ARTE la chaîne de la TNT pour laquelle il est le plus élevé (devant France 3, 63,8 ans).

Séries originales et films cultes, programmes les plus regardés

Au cours de la saison qui s’achève, la fiction a assuré à ARTE ses plus grands succès d’audience, en particulier grâce à des séries et téléfilms originaux et à des films cultes issus du cinéma d’auteur.

La case du dimanche soir, consacrée au cinéma, est celle qui remporte le plus gros succès avec une PdA de 5,2% cette saison (vs 4,3%, en 2018-2019). Elle est suivie par celle du mercredi, consacrée au cinéma actuel (4,8% de PdA 4+ vs 3,2% en 2018-2019). La case du jeudi soir est en léger recul sur la saison, à 3,8% de PdA 4+ (-0,2 pt). Mais elle est aussi celle qui a enregistré pendant le confinement les plus fortes audiences, notamment avec Dérapages (Mandarin Production ; 6×52’) et Eric Cantona dans le rôle principal (15% de PdA4+ et 6,3% FRDA 15-49). Les téléspectateurs d’Arte ont également apprécié Amour Fou, série originale d’Arte, diffusée le jeudi soir et qui occupe la 8ème place du classement (8,7% de PdA4+ et 2,1% FRDA 15-49).

Côté cinéma, le dimanche soir, les films inédits ou qui n’ont pas été diffusés depuis un certain temps sur les autres chaînes gratuites, obtiennent les meilleurs scores d’audience. Ainsi, Les huit salopards, diffusé pour la première fois sur Arte, a attiré 2,4M de téléspectateurs pour 9,8% de part d’audience 4+. Les grandes signatures du cinéma américain attirent également les téléspectateurs à l’image de Tarantino ou de Stanley Kubrick avec Barry Lyndon, diffusé pour la première fois depuis 2007 (1,9M / 7,8%).

image_pdfimage_print

Tagged