Flash

MIPTV 2015 : des producteurs et diffuseurs plus que jamais tournés vers l’exportation et vers le numérique

L’édition 2015 du Marché International des Programmes TV (MIPTV) s’est ouverte lundi 13 avril et se poursuivra jusqu’au jeudi 16 avril. Comme chaque année, la planète TV y présente ses nouvelles séries et programmes et ses projets de développement de contenus, y scelle des accords de distribution internationale, et débat des grandes évolutions en cours.

Du côté des producteurs

  • Session « Qu’est-ce qu’un producteur doit savoir sur l’environnement numérique ?», avec New Form Digital, PurpleGeko, FremantleMedia (13/04/2015)

phrases_cles_miptvPour New Form Digital qui travaille avec de nouveaux talents venus de plate-formes comme YouTube, Vine ou autres, « YouTube a créé cette capacité pour les réalisateurs à faire venir leur propre public ». Pour la société de production, il s’agit d’une nouvelle forme de direction du développement. Elle mêle ces nouveaux talents du web à des scénaristes traditionnels pour le tournage de pilotes. De nouveaux talents du marketing et des réseaux sociaux accompagnent également ces développements. De son côté, la société de production PurpleGeko pense qu’il existe sur le web une nouvelle génération de créateurs qui s’affranchissent du besoin de financement et qui se débrouillent par eux-mêmes. Enfin, FremantleMedia surfe aussi sur cette tendance de découverte de nouveaux talents sur internet en cherchant des séries avec des épisodes de 10 minutes qui pourraient devenir des 90 minutes et se vendre à l’international.

  • Les formats présentés : exemples de Fremantle et d’Endemol Shine Group
  • endemol_shinegroupfremantlemedia

 

Du côté des diffuseurs

 Session « The channel talk : budgets, projects & targets » (14/04/2015), avec DR (Danemark), Atresmedia Television (Espagne), Spike (UK), ZDF (Allemagne), TV4 (Suède)

phrases_cles_2Alors que le responsable de la chaîne Spike explique son arrivée au Royaume-Uni et sa volonté de coproduire des fictions avec l’Europe et le reste du monde et pas seulement les Etats-Unis, le groupe espagnol Atresmedia explique le risque qu’il prend à modifier l’écriture de ses fictions vers davantage de thrillers et la même volonté de s’ouvrir à plus de coproductions internationales.

Du côté du Danemark, la chaîne DR se félicite de l’arrivée de talents reconnus dans de nombreux projets. La ZDF, quant à elle, recherche des formats courts en termes de nombre d’épisodes, sur la thématique du crime, et souhaite elle aussi développer davantage de coproductions. Elle songe enfin à expérimenter certaines de ses émissions en ligne avant la diffusion linéaire. Le directeur des contenus de TV4 confirme lui aussi la volonté des téléspectateurs de voir des « dramas » et des comédies en format 90 minutes. Pour autant, la chaîne espère se développer sur les 52’.Alors que le responsable de la chaîne Spike explique son arrivée au Royaume-Uni et sa volonté de coproduire des fictions avec l’Europe et le reste du monde et pas seulement les Etats-Unis, le groupe espagnol Atresmedia explique le risque qu’il prend à modifier l’écriture de ses fictions vers davantage de thrillers et la même volonté de s’ouvrir à plus de coproductions internationales.

  • L’annonce de l’alliance entre TF1, RTL Group et NBC Universal

nonce_paolini_miptvTF1, le groupe allemand RTL et l’américain NBC Universal ont profité du MIPTV pour annoncer leur accord en vue de coproduire trois séries d’une douzaine d’épisodes d’ici fin 2016. Cet accord permettra selon le groupe de « sécuriser des contenus américains de grande qualité ». TF1 disposera de tous les droits francophones (hors Afrique et Maghreb) pendant « un certain nombre d’années ».

keynote_yannick_bollore_miptv2015

image_pdfimage_print