Flash

La nuit des César : l’atout clair de Canal+

Vendredi 24 février à 21 heures, se tiendra Salle Pleyel à Paris la 42ème Cérémonie des César. Retransmis en direct et en clair sur Canal+, l’événement sera orchestré par Jérôme Commandeur. Diffusé en clair depuis 22 ans, il s’est invité sur le podium en Prime à quatre reprises depuis 2012 et s’y est même hissé en tête sur les CSP+ en 2012 et 2015 (respectivement à 27,8% et 24,2% de PdA sur la cible). À cette occasion, NPA Conseil revient sur les performances d’audience des 5 dernières éditions ainsi que sur leur visibilité dans la presse.

L’événement des CSP+

La chaîne cryptée peut miser sur La nuit des César pour valoriser ses audiences. Malgré un recul entre 2012 et 2013 (-1,4M de tvsp et -5,5 pts de PdA), la cérémonie a su se maintenir à un bon niveau sur les quatre dernières éditions (2,5 millions de téléspectateurs en moyenne pour 12,2% de PdA). Malgré une concurrence solide en face de la dernière (Koh-Lanta sur TF1 et Tournoi des VI Nations sur France 2), Florence Foresti a su fédérer en réunissant 2,6 millions de téléspectateurs pour 11,7% de PdA.

Vendredi, La nuit des César 2017 sera diffusée en face de Stars sous hypnose (dernière diffusion à 4,3M/20,6% le 28 janvier sur TF1, en retrait de sa moyenne de case), de la rediffusion du téléfilm Les blessures de l’île sur France 2, de Thalassa sur France 3 et de deux épisodes inédits de la série US Elementary (lancement de la saison 4 à 10,8% la semaine dernière) sur M6, un contexte qui pourrait lui être favorable.

Source : NPA Conseil sur données Médiamétrie / Audience consolidée

Une visibilité portée par la polémique Polanski

En termes de présence dans la presse, à périmètre égal (trois jours avant diffusion de l’événement), le nombre de citations est en hausse cette année avec une part grandissante sur le web. Avec 63 articles publiés sur le sujet à ce jour, soit près de deux fois plus qu’en 2016, la cérémonie bénéficie d’une couverture large, portée notamment par la polémique autour de la présidence de Roman Polanski. La twittosphère s’en est même emparée, appelant à boycotter la soirée en lançant le hashtag #BoycottCésar. Change.org a même lancé une pétition poussant à sa destitution, laquelle a récolté 61 743 signatures. Si aujourd’hui, le cinéaste y a renoncé, il a laissé derrière lui nombre de papiers desservant l’événement.

Plus largement sur les réseaux sociaux, les organisateurs de la cérémonie n’ont pas créé de compte spécifique cette année, à l’instar des précédentes éditions. En revanche, #César2017 fait office de hashtag officiel, employé par le compte de Canal+ et son hôte, entre autres. À noter que depuis l’annonce de Jérôme Commandeur aux manettes le 13 février, son compte Twitter a gagné près de 3600 abonnés.

Une promotion ordinaire

À l’antenne, la promotion de la cérémonie n’a pas été renforcée cette année. Sur la plage d’Access en clair, on dénombre autant de bandes annonces diffusées sur les cinq dernières éditions, trois jours avant l’événement (une quinzaine en moyenne). Le Grand Journal proposera comme à l’accoutumée une émission spéciale avec autour de la table de Victor Robert ce vendredi André Dussollier, Emilie Dequenne et l’équipe du film « Swagger ». Par ailleurs, Laurent Weil a profité d’une interview avec George Clooney, qui recevra un prix d’honneur, pour tourner un teaser sur la cérémonie où l’acteur répond sur un ton décalé aux questions du journaliste. D’abord diffusée au Grand Journal puis postée le 20 février sur le compte Twitter de la chaîne, la vidéo se place déjà à la huitième position des tweets ayant généré le plus d’interactions depuis le début du mois (207 au total). La vidéo se place néanmoins loin derrière la bande annonce officielle mettant en scène Jérôme Commandeur chez Jean-Paul Belmondo, laquelle a généré à ce jour 1745 interactions, se hissant en tête du classement. Sur Facebook, la vidéo a explosé les compteurs avec 909 000 vues, soit quatre fois plus que la bande annonce de l’année dernière avec Florence Foresti.

image_pdfimage_print

Tagged , , , ,