Flash

Access Prime-Time : retour sur une saison de talk

En débauchant Yann Barthès, TMC a sans doute été l’auteur du transfert le plus fructueux de la saison. Quotidien, nouveau programme de talk en Access Prime-Time, aura bousculé ceux de la tranche, installés quant à eux depuis plusieurs saisons. NPA Conseil analyse les répercussions du programme d’Access sur les performances de ses programmes concurrents avant de s’intéresser aux enjeux de programmation de la saison prochaine, alors que certains changements éditoriaux ont d’ores et déjà été annoncés.

TPMP leader face à Quotidien, au-dessus du million

Bien qu’affaiblie par l’arrivée de Quotidien et les bons scores de C à vous, Touche pas à mon poste demeure l’émission de talk la plus fédératrice de la saison en Access. En réunissant en moyenne depuis septembre 1,2M de téléspectateurs pour 5,5% de PdA[1], Cyril Hanouna et son équipe perdent en moyenne 150 000 téléspectateurs comparé à la saison précédente et 0,7 point de PdA. Sur France 5, C à vous (dont C à vous, la suite), ne pâtit pas quant à elle de l’arrivée de Quotidien. Avec en moyenne 851 000 tvsp pour 4,4% de PdA, l’émission d’Anne-Sophie Lapix reste sur sa bonne dynamique en s’affichant dans sa moyenne haute à 851 000 téléspectateurs pour 4,4% de PdA (vs 813 000 tvsp / 4,1% la saison dernière et 760 000 tvsp / 3,8% celle d’avant). C à vous est même largement leader sur sa première partie, en face de L’avant quotidien et Il en pense quoi …?. Pour rappel, Anne-Sophie Lapix a succédé en septembre 2013 à Alessandra Sublet, laquelle réunissait en moyenne 748 000 téléspectateurs pour 3,6% de PdA sur sa dernière saison aux commandes de l’émission. Enfin, TMC signe une saison record sur la tranche avec Quotidien. Alors que l’objectif de la chaîne était au lancement de réunir le million de téléspectateurs, en plus de l’atteindre, elle le dépasse parfois largement sur sa deuxième partie (record mensuel en mai à 1,4M/6%). Diffusées de manière frontale, Quotidien et Touche pas à mon poste affichent des courbes croissantes sur toute leur durée. À noter que TMC ne parvient à dépasser C8 qu’en fin d’émission, profitant de la coupure publicitaire de sa concurrente.

Performances sur cibles : le compteur explose pour TMC

Sur cibles, si les performances de Touche pas à mon poste restent honorables chez les jeunes (14,2% de PdA sur les 25-34 ans), c’est sur cette même cible que les reculs sont les plus importants. En effet, l’émission fléchit de près de 25% sur les millenials alors qu’en face, ses concurrentes s’affichent en très bonne santé : +40% sur les 25-34 ans pour C à vous, +817% pour Quotidien à 11,2% comparé aux performances de la série Alerte Cobra, diffusée sur la case la saison dernière. Touche pas à mon poste ne progresse que sur les plus de 50 ans. Enfin, Cyril Hanouna semble avoir observé le recul de 23% que Touche pas à mon poste a enregistré cette saison sur les CSP+ puisqu’il souhaite « upgrader » son émission, comme il l’indique lui-même dans les lignes de PureMédias le 21 juin dernier en y intégrant entre autres une chronique politique, venant directement concurrencer Yann Barthès, puissant leader sur la cible (10,1% de PdA soit une progression de 621% par rapport à la case la saison dernière).

Une année présidentielle qui profite à TMC et France 5

En début de saison, Touche pas à mon poste affirme son leadership en affichant des scores deux points au-dessus de ses principales concurrentes Quotidien et C à vous, Le Grand Journal enregistrant des performances trop basses pour pouvoir rejoindre la course des talk[2] (une saison sous la barre des 200 000 téléspectateurs et sous 1% de PdA). C’est d’ailleurs ce qui a valu à l’émission confiée à Victor Robert en septembre d’être déprogrammée en mars, après plusieurs tentatives de réaménagements éditoriaux sur la saison (première partie cryptée, nouveaux chroniqueurs, etc.). L’année présidentielle aura par ailleurs profité à Yann Barthès et Anne-Sophie Lapix, leurs émissions enregistrant leurs records mensuels en mai, respectivement à 5,8% et 5,2% de PdA au détriment de Cyril Hanouna qui voit ses performances légèrement s’affaisser à partir d’avril sans pour autant souffrir des polémiques le concernant. À noter que la deuxième partie de Quotidien a enregistré son record de saison au lendemain de l’élection d’Emmanuel Macron, en atteignant la barre des deux millions de téléspectateurs pour 7,3% de PdA.

Yves Calvi, un nouvel homme dans la course dès la rentrée

Si les informations se font encore rares en cette fin de saison, on sait déjà que la tranche anciennement occupée par Le Grand Journal sur Canal+ sera confiée à Yves Calvi. Il serait accompagné d’Alice Darfeuille de CNews. On peut imaginer que l’ancien maître de cérémonie de C dans l’air optera pour une ligne éditoriale frontale à celle de Yann Barthès, lequel n’a pour le moment pas annoncé de changement pour la saison prochaine. On sait par ailleurs qu’Anne-Elisabeth Lemoine remplacera Anne-Sophie Lapix dans C à vous sans plus de détail sur la ligne éditoriale. Cyril Hanouna a quant à lui déjà fait part à la presse des évolutions à venir la saison prochaine. En plus de la chronique politique mentionnée plus haut, il envisage de positionner son émission « entre Le Grand Journal et TPMP » avec des deux fictions courtes dans l’émission, des caméras cachées et un zapping radio porté par Stéphanie Loire. Il souhaite par ailleurs réduire le nombre de chroniqueurs présents autour de lui en privilégiant les journalistes de profession. Par ailleurs, Camille Combal se verra confier un espace au sein même du plateau où il officiera une vingtaine de minutes. Enfin, l’émission sera revue à travers le prisme de trois « pôles » : presse / web / radio-télé. Appartenant au même groupe que Cyril Hanouna, il sera donc dans l’intérêt d’Yves Calvi et de son homologue de proposer un programme complémentaire à celui de C8 plutôt que concurrentiel.

[1] Npa Conseil sur donnée Médiamétrie / Performance prenant compte des déclinaisons d’Access (TPMP, le débrief, TPMP, le conseil de classe, etc.)

[2] Cf article Flash Le Grand Journal tire sa révérence : quel bilan d’audience sur cibles ?

image_pdfimage_print

Tagged , , , , , , , , , , , , , , ,