Flash

SPORT INDEX : Résumé de l’actualité du 08/10/2018 au 14/10/2018

Partenariat Adidas / Arsenal, symbole d’un marché du sponsoring sportif au plus haut en Europe

Annoncé sur le compte Twitter du club le 8 octobre dernier, Adidas devient le nouvel équipementier des Gunners à compter de la saison 2018/2019. La marque allemande aux trois bandes remplace son rival Puma (équipementier d’Arsenal depuis 2014) et vient renouer avec le passé puisqu’elle avait déjà été son fabricant d’équipement entre 1986 et 1994. Selon le Daily Mail, il s’agirait d’un contrat de sponsoring record pour le club de Londres puisqu’il s’élèverait à hauteur de 340 millions d’euros et ce pour une durée de 5 années (68M€/an). L’offre faite par Adidas représente par ailleurs le double de ce qu’avait pu proposer Puma à Arsenal depuis 2014.

Avec cette signature, Adidas s’installe comme l’un des leaders du marché de l’équipementier dans le football Anglais, puisqu’il sera le partenaire de production de jerseys de 7 clubs de Premier League pour la saison 2019-2020. (Lire l’Article)

Les chiffres de ce partenariat s’accordent avec les tendances observées ces dernières années sur marché du sponsoring dans le football en Europe : en 2018, selon le rapport annuel du groupe CSM Sports & Entertainement, le marché du sponsoring sportif dans les 5 grands championnats européens (Angleterre, Allemagne, Espagne, Italie et la France) s’élève à plus de 4 milliards d’euros. Retrouvez le classement des clubs dont les revenus de sponsoring sont les plus hauts en lisant l’Article

Montée en puissance du naming en France

Les entreprises internationales utilisent également le sponsoring sportif en France afin d’accroître leur visibilité auprès d’un nouveau public, en s’associant en tant que partenaire naming d’une compétition ou d’une enceinte sportive.

Apparu en France en 2011, le mouvement s’est accéléré depuis 2015 avec 7 naming d’enceintes sportives (Orange Vélodrome à Marseille, Groupama Stadium à Lyon, Accor Hotel Arena de Paris, Paris-La Défense Arena..) et avec le naming de compétitions (Ligue 1 Conforama, Top 14 Orange, Ligue 2 Domino’s Pizza..) ou encore, récemment avec la Ligue « Jeep Elite » de basket (ex Pro A) et la Coupe de la Ligue BKT. (Lire l’Article)

Fiat et la LFP étendent leur partenariat ; Nike et l’AS Monaco interrompent le leur

La Ligue de Football Professionnel a annoncé le renouvellement et l’extension de son contrat de partenariat avec Fiat. Le constructeur italien devient sponsor officiel des deux ligues professionnelles (la Ligue 1 Conforama et la Domino’s Ligue 2 – il l’était déjà pour la Coupe de la Ligue BKT). Ce partenariat se matérialisera par la présence du logo de la marque sur les panneaux LED des stades et sur les maillots des équipes lors des matchs de la Coupe de la Ligue, ainsi que sur les spots télévisuels présentant les compétitions sponsorisées. Fiat va également activer ce partenariat avec le lancement d’une production d’une série spéciale de trois de ses modèles répondant au nom de « Ligue 1 Conforama ».  (Lire Article)

En revanche, la fin du contrat entre Monaco et Nike ainsi que celle attendue de l’accord entre Puma et les Girondins de Bordeaux, traduit la tendance des équipementiers à concentrer leurs investissements sur les clubs ayant une plus grande popularité (Paris Saint-Germain, Olympique de Marseille..) (Lire Article)

TF1 sera le diffuseur de la prochaine Coupe du Monde de Rugby

Le groupe TF1 a annoncé l’acquisition des droits de diffusion de la prochaine Coupe du Monde de Rugby, qui se déroulera au Japon du 20 septembre au 2 novembre 2019. La transaction se serait conclue sur un montant moins élevé que pour l’acquisition des droits pour la Coupe du Monde 2015 (compte tenu de la perte d’audience constatée entre les éditions 2011 et 2015. TF1 est aujourd’hui titulaire des droits des 48 matchs de la prochaine édition, mais pourrait en revendre une partie à une chaîne payante à un canal télévisé payant pour alléger ses investissements. (Lire l’Article)

Renault devient le transporteur officiel de l’Euro Féminin de Handball

Déjà partenaire de la Fédération Française de Handball depuis un peu moins de deux 2 ans, Renault a signé comme transporteur officiel du prochain Euro féminin qui se disputera en France à partir du 29 novembre 2018. La marque va fournir ainsi 90 véhicules à la fédération afin d’assurer le transport et la bonne coordination des 47 matchs qui auront lieu sur les cinq sites de l’événement (Brest, Nancy, Montbéliard, Nantes et Paris).

La marque a déjà commencé sa campagne avec la présence de personnalités du Handball lors du salon de l’automobile de Paris sur les stands Renault, et lancera très prochainement en amont de la compétition une campagne digitale avec trois joueuses de l’équipe de France ainsi que l’acteur Nicolas Carpentier, figure publicitaire de la « French Touch » de Renault. (Lire l’Article)

MND nouveau fournisseur officiel de la Fédération Française de Ski

Ce lundi 8 octobre, la FFS et MND (Montagne et Neige Développement) ont annoncé la signature d’un contrat de partenariat de 4 ans jusqu’aux prochains Jeux Olympiques d’Hiver 2022 à Pékin.

Cet accord entre la Fédération et l’industriel français spécialisé dans les systèmes d’enneigement et de sécurité des domaines skiables, s’inscrit dans une juste continuité selon son PDG puisque MND était déjà partenaires de plusieurs stations de ski en France ainsi que de plusieurs skieurs professionnels français (Mathieu Faivre, Blaise Giezendanner, Cyprien Sarrazin, Clément Noël et Jean-Baptiste Grange). (Lire l’Article)

BIC Sport relance sa production de WindSurf

Bien implanté dans la production de WindSurf (planche à voile) au début années 2000 (comptant à son actif plusieurs victoires en Coupe du Monde avec sa Techno 293 OD), BIC n’avait plus produit de régate monotype depuis 2008. Mais avec la (re)montée en puissance de cette activité nautique, la marque a annoncé la reprise au printemps prochain de la production de planche de WindSurf et de WindFoil, un de ses dérivés, en partenariat avec Jean-Marie Guiriec, célèbre concepteur de planche à voile.

La société française développera ainsi ses nouveaux modèles de Techno Wind Foil en faisant appel notamment à AFS Hydrofoils, une entreprise spécialisée dans la construction de planche en carbone, avec la production de deux séries, l’une pour les amateurs et l’autre pour les  professionnels de la discipline, dans une production made in France basée à Vannes en Bretagne. (Lire l’Article)

 

 

image_pdfimage_print