Finales de Roland Garros : féminisation et vieillissement des audiences depuis 10 ans

Ce week-end des 8 et 9 juin, les victoires d’Ashleigh Barty et de Rafael Nadal lors des finales dames et messieurs des Internationaux de France ont clôturé l’édition 2019 du « grand chelem » français. Si l’audience du tournoi a augmenté sur les antennes de France Télévisions par rapport à l’année dernière, la structure du public des finales des deux tableaux a considérablement évolué depuis 2009.En dépit des éliminations précoces des derniers athlètes français (au 3ème tour pour les dames et en 1/8ème de finale pour les messieurs), le retour de Federer, la suprématie de Nadal, l’émergence de nouvelles jeunes joueuses (Barty, Vondrousouva, Anisimova…) tout au long du tournoi et le déroulement de matchs entre tête d’affiches (notamment les deux ½ finales messieurs Federer–Nadal et Djokovic–Thiem du vendredi 7 juin, soit les quatre premiers joueurs au classement ATP) ont permis aux chaînes du groupe France Télévisions de réaliser des scores d’audiences en progression par rapport à 2018 :

  • 1 517 000 téléspectateurs en moyenne sur la quinzaine cette année contre 1 322 000 l’an dernier pour France 2 
  • 1 504 000 cette année contre 1 381 000 en 2018 pour France 3 
  • 662 000 en 2019 contre 660 000 l’an dernier pour France 4

Si les audiences sont en progression sur France 3 et France 4 depuis 3 ans, c’est la première fois depuis 2015 que le nombre de téléspectateurs du tournoi augmente sur Fr  ance 2 par rapport à l’année précédente.

Cliquer ici pour retrouver l’évolution des audiences du tournoi depuis 2015 sur les antennes de France Télévisions.

L’évolution de la structure d’audience des finales

NPA Conseil et SPORT INDEX ont analysé la structure des téléspectateurs des finales de Roland Garros de 2009 et des 5 dernières éditions. Pour les deux tableaux, féminin et masculin, les évolutions sont similaires, et sont marquées par une féminisation et un vieillissement sensibles du public.

  • Pour la première fois, la finale masculine a rassemblé cette année plus de femmes que d’hommes devant leur écran. Si l’écart est infime (50,1% de femmes contre 49,9% de femmes), l’évolution par rapport à l’an dernier est significative puisque la part des femmes a augmenté de 5,5 points. En 10 ans, cette augmentation représente 8,6 points.
  • La finale dames connaît également une féminisation de son public, puisque la part des femmes en 2009 représentait 40% en 2009, pour atteindre 48,6% cette année (+8,6 points), synonyme à son tour d’un score historique pour une finale féminine de Roland-Garros.

  • Concernant la répartition en fonction de l’âge des téléspectateurs, la part des 50+ a constamment augmenté depuis 10 ans. Si cette évolution est intrinsèque au vieillissement global de l’âge des téléspectateurs tous programmes confondus, elle est encore plus marquée pour les internationaux de France puisque cette tranche d’âge représentait 49% des téléspectateurs en 2009, et 61,1% cette année (+12,1 points).
  • S’agissant de la finale féminine, la part des 50+ connaît une évolution plus importante, puisqu’elle représentait 47,7% en 2009, pour 68,5% cette année (+20,8 points).

  • La part des 15-34 ans a également diminué en 10 ans, puisqu’elle représentait 25,2% du public en 2009, et seulement 15,7% cette année (-9,5 points). Une baisse qui peut en partie s’expliquer par l’augmentation de la consommation du sport pour les 15-34 via des services streaming OTT sur d’autres supports (ordinateurs, tablettes, smartphones) : la part des téléspectateurs en live sur les écrans internet représentait 2,6% du total des téléspectateurs lors de la finale de cette année, contre 0,9% l’année dernière. Sur l’ensemble du tournoi, cette part représentait 2,1% en 2019 contre 0,7% en 2018.
  • Cette évolution est encore plus marquée pour les finales féminines, puisque cette tranche d’âge représentait 24,3% en 2009, contre seulement 11,6% en 2019 (-12,7 points).

Evolution du nombre de téléspectateurs et de la structure de l’auditoire des finales messieurs et dames de Roland Garros depuis 2009

Source : NPA Conseil, sur données Médiamétrie – Audience à date

Une audience qui évolue à l’image des licenciés à la FFT

Les mouvements de la structure d’audience du tournoi connaissent les mêmes effets que ceux affectant la composition des licenciés à la FFT entre 2012 et 2017 :

  • Une augmentation du nombre de licenciés de 6,8% et 8,4% pour les 45-69 ans et 60+
  • Une diminution du nombre de licenciés de 16,1% et 18,3% pour les 15-24 ans et 25-34 ans
  • Les reculs d’audiences de France 2 (qui diffuse 90% du tournoi, en partage avec France 3 et France 4) depuis 2015 (mis à part cette année) peuvent être mis en parallèle avec la baisse globale du nombre de licencié à la FFT, qui a perdu 91 500 adhérents entre 2012 et 2017 (-8,2%).