Juridique & Affaires Publiques

Les acteurs historiques du cinéma et de l’audiovisuel partagés sur le projet de décret SMAD

La consultation publique sur le projet de nouveau décret SMAD s’est achevée le 10 novembre dernier. Celui-ci fixe des obligations de financement de la création française pour les plateformes très ambitieuses mais leur accorde des contreparties, notamment en assouplissant la chronologie des médias. Si le monde du cinéma, à quelques réserves près, accueille plutôt positivement ce projet, les chaînes de télévision historiques sont critiques.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Veuillez utiliser le formulaire pour vous connecter

Vous souhaitez être abonné ? envoyez nous un email

Vous avez oublié votre mot de passe ?

image_pdfimage_print