Bilan du marché de la musique enregistrée – 2020

  • Le marché français de la musique enregistrée a connu une stabilisation en 2020 (+0,1 %, par rapport à 2019 vs +5,4% entre 2018 et 2019), pour atteindre un CA global de 781 M€ (numérique, physique, droits voisins et musique synchronisée). Les ventes numériques ont progressé de 18 % (soit la même augmentation que sur l’année précédente) et représentent désormais 61 % du marché (contre 52 % en 2019). La forte augmentation de la part de marché du numérique est liée à la baisse du marché du physique (fortement impacté par la pandémie de la Covid), qui a diminué de 20 %, soit sa plus forte baisse depuis 2010.
  • A titre comparatif, d’après l’IFPI (International Federation of the Phonographic Industry), le marché mondial de la musique enregistrée a augmenté plus vite que le marché français : + 7,4% en 2020 pour s’établir à 18,2 Mds€. Le différentiel s’explique notamment par une baisse moindre des ventes physiques dans le monde (-5%) et des droit voisins (-10%), quand les revenus issus streaming ont augmenté de 18 %,  comme sur le marché français. Le streaming audio/vidéo représente 96 % du revenu du CA des ventes numériques (+3 % en 2020).
  • En 2020, le volume de streaming audio a représenté 85 Mds d’écoutes, (+20% vs 2019 ; + 203% vs 2016), et touche toutes les tranches d’âges.
  • Plus d’un quart de la population française écoute de la musique en streaming : 12M en premium et 704M en freemium.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Veuillez utiliser le formulaire pour vous connecter

Vous souhaitez être abonné ? envoyez nous un email

Vous avez oublié votre mot de passe ?