Veille Juridique

Etude du CNC sur l’industrie du jeu vidéo en France

Avec un chiffre d’affaires estimé à environ 5 Mds €, l’industrie française du jeu vidéo, en crise au début des années 2000, est aujourd’hui l’une des plus dynamiques en Europe et dans le monde.

Troisième producteur européen de jeux vidéo, la filière s’appuie sur un écosystème structuré et actif, avec un leader mondial, Ubisoft, un cœur industriel de 575 studios, éditeurs et distributeurs, 11 900 emplois et des écoles de formation ayant une excellente réputation internationale. Ces atouts déterminent la capacité de l’industrie française à prendre des parts de marché à l’international, dans un environnement fortement concurrentiel. La trajectoire de croissance du secteur est corrélée à la mise en place et l’amélioration, depuis 2008, de plusieurs dispositifs de soutien au jeu vidéo notamment le crédit d’impôt jeu vidéo (CIJV) et le fonds d’aide au jeu vidéo (FAJV).

La Direction générale des Entreprises (DGE) et le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), en collaboration avec le Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (SELL) et le Syndicat national du jeu vidéo (SNJV), publient la synthèse et l’infographie de l’étude Pipame « L’industrie du jeu vidéo en France : tissu économique et compétitivité », conduite par le cabinet PricewaterhouseCoopers Advisory (PWC) de septembre 2019 à octobre 2020.

L’étude a produit des données quantitatives (exploitation d’une base de données et de ressources documentaires) et qualitatives (réalisation d’entretiens et d’un atelier de réflexion) permettant d’établir un état des lieux de l’industrie du jeu vidéo en France, de son évolution, de son positionnement international et d’identifier les freins et leviers pesant sur le développement du secteur. Elle servira de base à la réflexion des pouvoirs publics pour l’élaboration d’une feuille de route visant le renforcement de la compétitivité et de l’attractivité de la filière française du jeu vidéo.

L’étude met en lumière dans ses principaux enseignements que le secteur est l’un des plus dynamiques de notre économie et dispose de nombreux atouts pour continuer à se développer :

  • En  2018, la filière compte 960 acteurs économiques employant 11 900 personnes, soit une croissance annuelle de 9% depuis 10 ans ;
  • Avec une croissance du chiffre d’affaires des studios de production de 118% en 10 ans, l’industrie française du jeu vidéo est portée par une capacité de production qui s’est fortement renforcée et qui repose sur un juste équilibre entre innovation technologique et création artistique ;
  • La France dispose d’un système de formation de grande qualité, avec plus de 130  organismes de formation au jeu vidéo, qui bénéficie d’une excellente réputation dans le monde avec une présence régulière des écoles de jeu vidéo françaises dans les classements les plus prestigieux de l’industrie ;
  • Dans un contexte de forte concurrence internationale, plus de 10%  des jeux vendus en France sont produits par des entreprises implantées en France ;
  • Le secteur est ancré dans l’innovation tant par ses processus créatifs que par ses modèles de commercialisation : l’intelligence artificielle et la réalité étendue ont des cas d’usage concrets dans l’industrie et un potentiel d’exploitation future important ;

L’accompagnement des pouvoirs publics en particulier le CIJV et le FAJV, a un impact positif pour la création de propriété intellectuelle, pour l’emploi et comme levier financier pour 97 %.

L’étude est disponible ici.

image_pdfimage_print

Twitter NPA Conseil