Flash

L’apport des chaînes publiques à la production suspendu à la réforme du financement

France Télévisions et, à son échelle, Arte, sont des piliers du financement de la production patrimoniale soutenue par le CNC. A eux deux, ils représentent, selon les genres, 40 à 75 % du total des apports des diffuseurs français. En l’absence de visibilité sur leurs ressources à venir après la suppression de la contribution à l’audiovisuel public (CAP), et même si Emmanuel Macron et ses ministres promettent un budget pluriannuel et un maintien des ressources, pourront elles conserver ce rôle ? 

Ce contenu est réservé aux abonnés

Veuillez utiliser le formulaire pour vous connecter

Vous souhaitez être abonné ? envoyez nous un email

Vous avez oublié votre mot de passe ?


image_pdfimage_print

Tagged , ,