News

Daily Insight du 06/10/2022

Piratage

La commission européenne priée d’agir sur le piratage des matchs de foot en direct
Selon Les Echos, un courrier devait être adressé mercredi 5 octobre à Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, la priant de « protéger les investissements dans les secteurs culturels, de la création et du sport en combattant ceux qui assèchent les économies créatives et réinvestissent ces recettes dans d’autres circuits criminels ». Il est signé d’une centaine d’eurodéputés. Ils prônent une « proposition spécifique » contre la diffusion illégale d’événements en direct qui, n’étant pas considérés comme des œuvres, n’est pas soumise à la protection du droit d’auteur. Début juin, seize patrons de télévisions européennes, parmi lesquelles Canal+, TF1, BeIN Sports, Mediaset, Walt Disney ou encore Discovery, avaient déjà adressé un courrier en ce sens au commissaire au Marché intérieur, Thierry Breton. Les acteurs du secteur cherchent à obtenir une obligation stricte pour les hébergeurs de supprimer les contenus illégaux « immédiatement » après leur piratage. En France, la loi Bachelot d’octobre 2021 relative à la régulation et à la protection de l’accès aux œuvres culturelles à l’ère numérique permet la lutte contre les sites miroirs et met en place une « procédure spécifique de référé pour lutter contre le piratage sportif » L’Arcom se félicite d’avoir bloqué 800 sites de diffusion illégale de contenus sportifs depuis le 1er janvier 2022.
Lire les Echos
Lire dans Insight NPA la Cartographie des dispositifs de lutte contre le piratage de compétitions sportives en Europe et 10 % des 15/34 ans utilisent des solutions d’IPTV pirate

Audiovisuel

[INFO NPA] : Secret story et Masterchef premières chaînes FAST de Banijay en France
Après avoir annoncé mi-septembre le lancement de sa première chaîne FAST au Royaume-Uni, Horizons, Banijay a déployé ces derniers jours deux chaînes Secret story et Masterchef à destination du public français. Elles sont à ce jour accessibles via Samsung TV Plus en attendant d’être potentiellement déployées chez d’autres distributeurs. A la différence du Royaume-Uni, le groupe a fait le choix en France de « chaînes d’IP » mono franchise. Ces dernières représentent environ 15% de l’offre aujourd’hui accessible dans l’Hexagone (près de 470 au total, selon les comptages de NPA Conseil).
Lire notre article Fast TV : 15 % de chaînes monofranchise

Banijay poursuit son développement international avec le rachat de l’australien Beyond International
FL Entertainment, la holding de Stéphane Courbit qui réunit Banijay et Betclic Everest Group a confirmé le 5 octobre que Banijay avait fait une offre en vue du rachat de la société de production australienne Beyond International Limited. L’opération reste assujettie à plusieurs conditions à commencer par l’approbation des actionnaires de Beyond, côté à l’Australian Securities Exchange. Si le processus va à son terme, fin 2022 ou début 2023, Beyond deviendra une filiale à part entière de Banijay et sera retirée de la cote. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé. Le catalogue de Beyond Rights compte plus de 8 000 heures de programmes, issus de producteurs tiers ou produits à l’interne. Outre l’Australie et la Nouvelle Zélande, Beyond opère également en Irlande, au Royaume-Uni, aux États-Unis et au Canada. Ses revenus annuels se sont élevés à 74 millions de dollars lors de son dernier exercice fiscal. Banijay est la première société de production indépendante au monde avec des revenus 2021 de 2,8 milliards d’euros et 134 000 heures de contenus dans son catalogue, des programmes de flux pour l’essentiel (84 % du chiffre d’affaires).

Lire le communiqué de presse de Banijay

Cadre juridique et institutionnel

Florence Philbert remplace Jean-Baptiste Gourdin à la tête de la direction de la DGMIC
Selon un décret du 5 octobre publié le 6 octobre au Journal Officiel, Florence Philbert est nommée directrice générale des médias et des industries culturelles, en remplacement de Jean-Baptiste Gourdin. La direction générale des médias et des industries culturelles (DGMIC) est rattachée au ministère de la Culture. L’ancienne conseillère en charge de la culture, de la communication et de la régulation numérique au cabinet du Premier ministre, Jean Castex a notamment œuvré à la transposition des directives Services de médias audiovisuels (SMA), droits d’auteur et droits voisins et fait le suivi des entreprises de l’audiovisuel public. « Elle était précédemment directrice générale de l’Institut pour le financement du cinéma et des industries culturelle (IFCIC) depuis 2015. Elle avait auparavant occupé des fonctions de conseillère en charge du budget auprès de Premier ministre (2014-2015), du ministre du budget (2013-2014), du ministre du travail (2012-2013) et de directrice du cabinet de l’adjoint au Maire de Paris chargé du budget, des finances et du suivi des SEM (2008-2010) », explique un communiqué de presse du ministère de la Culture
Lire le Journal Officiel
Lire le communiqué de presse du ministère de la Culture

Le DSA adopté définitivement en dernière lecture par le Conseil européen

Le Digital Services Act a été adopté définitivement en dernière lecture par le Conseil européen le 4 octobre. Il sera publié au Journal Officiel de l’Union européenne dans les prochains jours et entrera en vigueur 15 mois après sa publication. Jozef Síkela, ministre de l’industrie et du commerce de République Tchèque se félicite de cette avancée dans un communiqué de presse, selon lui « en établissant de nouvelles normes pour un environnement en ligne plus sûr, avec des plateformes tenues de rendre des comptes, le règlement DSA marque le début d’une nouvelle relation entre les plateformes en ligne, les utilisateurs et les régulateurs dans l’Union européenne et au-delà.».
Lien du communiqué de presse

Cinéma

L’exportation des films français en hausse en 2021
Malgré la crise économique engendrée par la pandémie, l’exportation de films français et les apports étrangers à la production sont en augmentation en 2021, annonce le CNC. Les recettes liées à la vente de films français s’élèvent à 137 millions d’euros en 2021. Pour la première fois, les plateformes SVoD constituent la première source de revenus du cinéma français, représentant 20,3% des recettes issues des ventes des films, soit 27,8 millions d’euros. « Bien que ce niveau exceptionnel soit en partie imputable à la vente du film Coda à la plateforme Apple TV+, la hausse des recettes générées par les plateformes VàD / VàDA est une tendance perceptible depuis 2018 et qui se vérifie par ailleurs par le nombre croissant d’exportateurs déclarant ce type de recettes », précise le CNC. Le nombre de films de catalogue a connu une forte augmentation avec 936 films vendus en 2021 vs 142 en 2019. L’Europe de l’Ouest est le principal acheteur de cinéma français et l’Italie, le premier partenaire de coproduction avec la France. Les apports étrangers s’élèvent à 243 millions d’euros investis dans la production française en 2021, soit 143 films co produits avec 45 partenaires étrangers différents.
Lire l’étude du CNC

Télécommunications

La commercialisation des forfaits 5G commence en Inde
Le deuxième pays le plus peuplé du monde avec plus d’un milliard d’habitants s’ouvre à la 5G. Deux des quatre principaux opérateurs de téléphonie mobile viennent de lancer la commercialisation de leurs forfaits 5G grand public dans la foulée de l’India Mobile Congress, inauguré le 1er octobre 2021 par le Premier ministre Narendra Modi. Les enchères pour l’attribution des fréquences ne se sont pourtant achevées qu’au mois d’août 2022. Bharti Airtel propose ses services 5G depuis le 3 octobre dans huit grandes villes dont Delhi et Mumbai et annonce qu’elle couvrira l’ensemble du pays d’ici mars 2024.L’opérateur a été suivi le 5 octobre par Reliance Jio avec des services 5G béta, uniquement disponibles sur invitation dans 4 villes (Delhi, Mumbai, Kolkata et Varanasi). Jio prévoit d’étendre la commercialisation à tout le pays d’ici décembre 2023. Les deux autres opérateurs sont en retard. Bharat Sanchar Nigam Limited (BSNL), propriété de l’Etat indien ne commercialisera la 5G qu’en août 2023 et Vodafone Idea n’a pas encore annoncé de date. Les premiers forfaits 5G sont commercialisés au même prix que les forfaits 4G. L’Inde est un des marchés où la croissance de la téléphonie mobile est la plus forte au monde. Le pays compte 835 millions d’internautes qui utilisent à 97 % les réseaux cellulaires pour se connecter.
Lire l’article de The Times of India

image_pdfimage_print