TF1 Vidéo lance son premier film en eCinéma

Annoncé début avril, le label « eCinéma » de TF1 lance son premier film ce vendredi 1er mai en première exclusivité sur les services de vidéo à la demande, sans passer par la case sortie salles. Un nouveau mode de distribution qui doit permettre de contourner l’encombrement des salles, souvent prises d’assaut par les blockbusters américains, mais aussi la chronologie des médias.

Un mode de distribution alternatif pour une sélection de films

Les salles de cinéma sont submergées tous les mercredis par l’abondance de nouveautés, avec plus de 650 longs-métrages chaque année (contre 500 dix ans auparavant) et des frais de sortie toujours plus élevés. Difficile dans ces conditions d’offrir à l’ensemble des œuvres une exposition suffisante. Pour pallier à ce phénomène, la filiale d’édition vidéo du groupe TF1 a décidé de se lancer dans la distribution de cinéma en ligne avec son nouveau label « eCinéma ». Un dispositif alternatif qui vise à donner une véritable chance à une sélection de films qualitatifs qui, noyés dans la masse, n’attendraient pas leur public sur le circuit traditionnel.

Une rupture pour l’industrie audiovisuelle déjà expérimentée en France il y a près d’un an avec le film d’Abel Ferrara inspiré de l’affaire DSK Welcome to New York. Wild Bunch, société de production et de distribution du film, avait alors annoncé avoir réalisé 48 000 ventes lors de son jour de lancement sur les plates-formes de VàD (plus de 100 000 en première semaine). Une opération jugée concluante à l’époque et qui, depuis, a été généralisée par le distributeur indépendant avec le lancement d’une offre similaire à celle de TF1 fin mars 2015. Vincent Grimond, président de Wild Bunch, expliquait son choix en affirmant « qu’on ne peut s’attendre à ce que les gens soient prêts à débourser 11 euros pour les 15 films sortis chaque semaine […] De toute façon, au-delà d’un certain nombre de films, un distributeur ne peut plus bien travailler, et ils sortent mal… La salle doit rester un lieu spécifique. ».

tf1_ecinemaA l’instar des séries TV américaines, régulièrement proposées au lendemain de leur diffusion US, le eCinéma permet d’éviter les délais imposés par la chronologie des médias entre la sortie d’un film sur grand écran et son exploitation sur les autres supports vidéo (DVD, Blu-ray, VàD, TV payante…). Les films sélectionnés par TF1 Vidéo seront ainsi mis à disposition des spectateurs au plus près de leur date de sortie dans leur territoire d’origine. Ils seront disponibles, en VF ou VOSTFR, à la location à un prix supérieur à la VOD classique à 6,99€ et à l’achat définitif à partir de 12,99€, pendant une période exclusive de 45 jours. Comme pour leurs homologues physiques, des bonus accompagneront les sorties de ces films (interviews, making-of, etc.). Après une fermeture des droits d’exploitation vidéo de 30 jours, les œuvres feront leur apparition sous format DVD et Blu-ray en même temps que leur retour sur les plates-formes de VàD en location et en téléchargement définitif.

Les œuvres seront accessibles directement sur le site de l’éditeur (MyTf1VOD), qui a créé un espace dédié pour l’occasion, mais aussi sur un certain nombre de services partenaires comme Orange ou Canalplay. Une distribution complète qui assure à ces œuvres une présence sur l’ensemble des écrans et une couverture de près 3 foyers sur 4 à travers les box des opérateurs.

 Un catalogue de films inédits et exclusifs en Premium VOD

tf1_ecinema2Pour alimenter sa nouvelle offre digitale, TF1 Vidéo a acquis les droits d’exploitation exclusifs de six films étrangers, jamais sortis sur grand écran en France, et dont la distribution s’échelonnera au fil de l’année 2015. Les trois premiers seront mis en ligne entre le 1er mai et le 3 juillet 2015, les trois suivants seront quant à eux proposés au second semestre. La filiale du groupe TF1 a misé sur une sélection de films américains qualitatifs, affichant des stars internationales comme Ewan McGregor, Harrison Ford, Morgan Freeman ou encore Salma Hayek.

Son of a Gun sera la première œuvre exploitée par TF1 Vidéo via ce mode de distribution ce vendredi 1er mai. La deuxième œuvre proposée en eCinéma par TF1 Vidéo, Adaline, fera quant à elle son apparition sur les plates-formes VàD partenaires à compter du 22 mai prochain, soit tout juste un mois après sa sortie salles aux États-Unis (24 avril 2015). A l’issue de son premier week-end d’exploitation sur grand écran, le film a rapporté près de 13 millions de dollars, se classant à la troisième place du Box-Office US.tf1_ecinema3

Le groupe ambitionne par ailleurs de donner la même résonnance aux films lors de leur sortie exclusive en ligne que lors d’une sortie salles traditionnelle. Pour cela, il pourra s’appuyer notamment sur l’audience de ses chaînes de télévision, puisque la VàD peut y communiquer à l’inverse du Cinéma, et ainsi espérer bousculer l’ordre de distribution établi.