Flash

Les résultats des opérateurs français au 1er semestre confirment la dynamique du très haut débit sur le fixe

Le recrutement sur le fixe se poursuit en France avec désormais 25,44 millions d’abonnés à une offre haut ou très haut débit commercialisée par les quatre opérateurs, en croissance de 0,8% par rapport à 2014 (+213 000 abonnés).

f

Orange représente désormais 41% du marché, devant le Groupe Numericable-SFR (25%) qui compte 400 000 abonnés de plus que Free (24%). Bouygues Telecom pèse 10% du marché sur le fixe.

Iliad ne communique toujours pas sur le nombre d’abonnés au très haut débit chez Free. Mais les chiffres d’Orange, de Groupe Numericable-SFR et de Bouygues Telecom montrent que la dynamique du recrutement se concentre sur le THD alors que l’ADSL est en recul. Globalement, les trois opérateurs ont perdu au premier semestre 157 000 abonnés ADSL (-0,9%) alors qu’ils ont recruté dans le même temps 295 000 abonnés THD (+11,9%).

 ffNPA Conseil sur communications financières des opérateurs
(*Orange compte 51 000 abonnés supplémentaires au Satellite via la société Nordnet)

  • Free recrute 123 000 abonnés au premier semestre. 77 000 au T1 contre 46 000 seulement au T2. La Freebox mini 4K, lancé au mois de mars 2015 ne semble donc pas avoir eu d’effet significatif sur les recrutements. Si le groupe ne communique pas sur la segmentation entre abonné haut et très haut débit, il annonce que l’intégralité des DSLAM de son réseau dégroupé est désormais compatible avec la technologie VDSL2[1]. Cette dernière profite à plus de 20% de ses abonnés fixes en zones dégroupées. Iliad ne partage en revanche aucune donnée sur le nombre d’abonnés Free bénéficiant de la Fibre FTTH. Le groupe rappelle que, dans les Zones Très Denses, il détenait au 30 juin 2015 230 sites (NRO) représentant un potentiel de couverture d’environ 3,4 millions de prises (chiffre identique à celui communiqué en mars dans le cadre des résultats annuels 2014).
  • Bouygues Telecom profite de sa politique tarifaire offensive sur le fixe (lancement au mois de février 2014 d’une offre Triple Play à 29,90€). 174 000 abonnés fixes ont été ajoutés au premier semestre. Les effets du lancement de la BBox Miami sous Android TV (à partir de 25,99€ par mois) sont difficiles à évaluer. Malgré une rupture de stock annonceé à la fin du mois de mai 2015, on constate que les recrutements sur le fixe ont été plus importants au premier trimestre (96 000) qu’au deuxième trimestre (78 000) alors qu’au T1 la nouvelle Box était réservée aux clients Bouygues et n’a été rendu disponible à tous qu’au T2 (23 mars 2015). Quoi qu’il en soit, BT confirme ses belles performances sur le fixe, même si l’essentiel de la croissance se fait encore sur l’ADSL avec +154 000 abonnés sur le semestre contre 20 000 recrutements sur le très Haut Débit grâce au lancement de la commercialisation des premières offres Fibre FTTH sur son réseau en propre (23 000 clients FTTH à fin juin 2015 sur un total de 398 000 clients Très Haut Débit Fixe).
  • Groupe Numericable-SFR, à l’instar du Mobile, continue de perdre des clients sur le Fixe au premier semestre (- 176 000). Le recul s’est même accéléré au deuxième trimestre (- 119 000) par rapport au premier trimestre (-57 000). Mais les chiffres doivent être replacés dans un contexte de stratégie de migration des abonnés ADSL vers la Fibre (FTTH) et le réseau FTTLA avec une accélération progressive. Ainsi avec 25 000 migrations annoncées par le Groupe au mois de juin, les volumes sont cinq fois supérieurs à ceux de janvier (5000). Plus globalement, alors que les abonnés ADSL sont en net recul sur le semestre (- 294 000), Numericable-SFR progresse sur le très haut débit (FTTH et FTTLA) avec 118 000 nouveaux abonnements (+7,6% sur le semestre).
  • Orange, leader du marché, confirme pour sa part son dynamisme sur le segment du très haut débit avec 157 000 nouveaux clients FTTH sur le semestre soit une augmentation de 28% par rapport à la fin 2014 et de 73% en un an. L’opérateur recrute de plus en plus rapidement dans le très haut débit puisque 82 000 abonnements fibre ont été enregistrés au deuxième trimestre contre 75 000 au premier trimestre. Orange compte désormais 720 000 abonnés à la fibre sur 4,3 millions de foyers raccordables à la fin du mois de juin. La migration de l’ADSL vers la fibre est désormais une réalité puisque le cuivre d’Orange confirme trimestre après trimestre sa légère érosion (-0.1%).

Les résultats des opérateurs au premier semestre 2015 confirment que l’accélération du déploiement du réseau fibré sur le territoire national, de même que les progrès rapides du VDSL2 se traduisent désormais par une hausse des souscriptions aux offres THD dans les zones éligibles. Mais malgré la dynamique, les progrès restent timides et l’ADSL, dont le premier recul a été enregistré par l’ARCEP au dernier trimestre 2014, conserve une place prépondérante dans la structure de l’offre des fournisseurs d’accès.

____________________________

[1] Le VDSL2 permet d’atteindre des débits allant jusqu’à 100 Mbit/s en réception à condition de disposer d’une ligne suffisamment courte, soit distante au maximum de 1500 mètres du DSLAM

image_pdfimage_print