Roku dévoile sa nouvelle box compatible 4K

Alors que les terminaux Roku inondent le marché américain (34% de PdM en 2014 sur le segment de marché des streaming Box), le fabricant continue d’explorer de nouveaux horizons avec une nouvelle box compatible 4K disponible dès fin octobre aux États-Unis. Leader dans les ventes comme dans les usages OTT, Roku cherche à installer son écosystème très riche dans tous les foyers. Pour cela, Roku propose également son OS à des partenaires constructeurs (Roku TV)[1]. Malgré l’environnement concurrentiel avec Amazon, Google et Apple qui viennent tous de dévoiler leurs derniers équipements permettant de mettre en avant leurs propres plates-formes de contenus numériques (Prime, Google Play, iTunes), Roku garde l’avantage de rester un acteur neutre agrégeant l’ensemble des meilleurs services.

fGrâce à son expérience utilisateur et son interface éprouvée, Roku continu de proposer le meilleur des services OTT avec de la vidéo à la demande payante (Netflix, Amazon, Youtube, VUDU…), mais aussi du live ainsi que des services de musique en streaming et du jeu. La marque profite également de son moteur de recherche horizontal, capable de trouver un programme quel que soit le service sur lequel il est initialement hébergé. Dans la continuité, la nouvelle fonction Roku Feed permet de s’abonner à un film, à un réalisateur ou à un acteur pour être prévenu lors d’une sortie ou d’une baisse de prix sur l’un des services. Ce nouveau service, inclus dans la box 4K participe à justifier le prix plus élevé de ce dernier modèle (130$ VS 100$ pour la Roku 3). Parmi les autres fonctionnalités innovantes, Roku propose toujours une télécommande très fonctionnelle qui permet notamment de faire de la recherche vocale mais également une fonction «remote finder ». Sur le terrain de la 4K, il semblerait que Roku se retrouve en position de force sur le marché US puisque la nouvelle Apple TV ne proposera pas de 4K mais du 1080p HD, au même titre que la nouvelle Chromecast. De son côté Amazon vient de présenter sa box 4K à 30 images par seconde (versus 60 pour Roku).

L’américain se trouve donc dans une position confortable, aux Etats-Unis mais également en France (arrivée prévue fin octobre) où les opérateurs tardent à sortir des box compatibles 4K. Free est seul pour l’instant avec la freebox Mini 4K sous Android. Le leader historique, Orange a annoncé une box compatible pour 2016 et concernant Numericable SFR, le projet serait seulement en « maturation ». Aucune information du côté de Bouygues Télécom. L’arrivée de Roku en France est donc à suivre même si on ne sait pas encore avec quel(s) modèle(s) ni quels contenus le fabricant se lancera. Le nombre de chaînes disponible dépendra des accords passés avec les acteurs locaux. Reste que l’arrivée de Roku sera délicate en raison de son déficit d’image sur le marché français par rapport à la notoriété de ses concurrents Apple et Google, sans parler de l’équipement des foyers en box opérateurs, qui contrairement à leurs homologues américaines sont connectées de longue date. La carte de la 4K pourrait donc s’avérer essentielle alors que les contenus en ultra haute définition se multiplient sur les services de streaming.

________________________

[1] Se référer au Flash 698