Flash

Vidgo promet un nouveau modèle de télévision OTT

Après Sling TV et Playstation Vue en 2015, un nouveau service américain de télévision OTT voit le jour. Vidgo devrait être lancé dans les prochains mois et promet de révolutionner la télévision américaine en proposant en streaming une offre de chaînes linéaires et de programmes à la demande à un prix modeste.

a

L’expérience du câble sans le câble

Vidgo, start-up inconnue jusqu’alors, a annoncé le lancement prochain d’une offre ambitieuse de télévision en OTT. Ce service devrait être lancé dans 15 régions américaines (dont New-York et Los Angeles) au cours du premier semestre 2016. Il sera accessible sur un très grand nombre de terminaux OTT incluant smartphones, tablettes et smart TV. Vidgo a ainsi confirmé la présence de son service sur Android, iOS, Roku et Fire TV (Amazon).

Surtout, Vidgo a fait sensation en annonçant la mise à disposition en OTT de contenus jusqu’alors réservés au câble. La start-up étant en cours de négociation avec les diffuseurs, elle n’a pas encore donné de détails sur les programmes accessibles mais a déclaré qu’un grand nombre de chaînes linéaires et de programmes à la demande seront disponibles, notamment des contenus premiums, du sport, du cinéma et de la musique. Vidgo se positionne donc sur le modèle des offres OTT Sling TV ou Playstation Vue mais promet d’aller plus loin en distribuant plusieurs centaines de chaînes pour composer une offre de contenus sur le modèle des offres de télévision payantes par câble de Time Warner ou Comcast. L’objectif est donc d’offrir une expérience aussi complète que celle du câble, à domicile ou en mobilité, sans engagement et surtout à moindre coût.

Vidgo se targue en effet de pouvoir proposer les chaînes à des prix inférieurs à ceux pratiqués par les câbloopérateurs sans pour autant donner le détail de sa future grille tarifaire. Vidgo a seulement précisé pour l’instant que son offre serait déclinée en trois bundles différents.

La concrétisation du service en question

Un tel projet émanant d’une start-up inconnue du grand public aurait pu sembler fantaisiste, pourtant Vidgo donne certains gages de sérieux. En effet, la start-up a été cofondée par deux spécialistes des offres satellitaires, Robert Kostensky un ancien vice-président de DirecTV et Shane Cannon président de Cannon Satellite TV. En outre, Vidgo est désormais la propriété de Gotham Media Service un distributeur de contenus qui travaille notamment avec plusieurs câbloopérateurs mais aussi Apple, Samsung ou Cisco. En s’appuyant sur ces expériences, Vidgo insiste sur la grande sécurité de son système de streaming qui lui aurait permis de susciter l’adhésion des diffuseurs.

Pourtant, malgré ces gages de confiance, certains points demeurent en suspens sur la capacité de la start-up à réussir là où Apple, Google ou Microsoft ont pour l’instant échoué. Le questionnement principal repose sur sa capacité à négocier des tarifs de diffusion plus attractifs que les géants du câble. Il semble en effet peu probable que des incontournables du secteur comme HBO ou ESPN accordent des conditions de reprise favorables à Vidgo. Si Vidgo ne peut proposer de tarifs préférentiels il perdra une large part de son intérêt, se contentant de devenir un énième service OTT.

image_pdfimage_print