Flash

Visa ouvre son programme « Visa Ready » aux fabricants d’objets connectés

Selon Gartner, 50% des consommateurs effectueront des paiements via smartphones et wearables en 2018 dans les pays développés. Sur ce marché, les fournisseurs de systèmes de paiement comme Visa et Mastercard joueront un rôle clé.

Visa a annoncé lors du dernier salon Mobile World Congress l’extension de son programmes « Visa Ready » au monde de l’IoT. Jusqu’ici réservé aux fabricants de MPOS (solutions d’acceptation de paiements par carte sur mobile), ainsi qu’aux constructeurs et opérateurs mobiles pour leur donner un cadre de collaboration unique, le programme sera désormais accessible aux fabricants de wearables mais aussi aux constructeurs automobiles qui souhaitent intégrer un système de paiement sécurisé à leurs produits. Les partenaires de Visa Ready auront accès à tous les outils du « Visa Digital Enablement Program » (VDEP) qui s’appuie sur la technologie Visa Token Service (VTS). aCette technologie innovante remplace les informations confidentielles du compte de paiement trouvées sur les cartes en plastiques, telle que le numéro de compte, la date d’expiration et le code sécurité, par une série unique de nombres pouvant être utilisés pour autoriser un paiement (« Token » ou jeton en français). Cette solution contribue à rendre les paiements mobiles (dématérialisés) plus sécurisés. L’ouverture de cette technologie a permis à des acteurs tiers de se lancer sur le marché du paiement mobile (Samsung Pay, Android Pay, Apple Pay). Parmi les premiers partenaires du programme, on retrouve Accenture, Giesecke, Fit Pay, Samsung qui seront en charge d’aider les fabricants de wearables à intégrer le système de paiement sécurisé à leurs produits. Conscients du potentiel de ces solutions[1], le fournisseur de carte de crédit espère développer de nouveaux usages, notamment pour les voitures connectées où les applications de paiement représentent un marché potentiel (applications de paiement pour l’essence et le parking). La démocratisation du paiement sans contact[2] rendue possible par l’intégration progressive de puces NFC dans les cartes bleues (PayPass pour MasterCard et PayWave pour Visa), s’ouvre donc de nouvelles portes. Afin de fluidifier encore plus l’acte de paiement, Visa travaille également sur des prototypes d’authentification biométriques pour régler ses achats grâce à la reconnaissance faciale, à l’empreinte digitale ou encore par un simple geste de la main. À travers l’extension de son programme Visa Ready, la société américaine espère donc profiter de l’hyper-connexion pour rendre l’acte d’achat encore plus simple, plus intuitif et éliminer la friction que peut provoquer le paiement matérialisé par la carte bleue[3]. Des initiatives similaires ont été annoncées par MasterCard lors du MWC via son programme « MasterCard Digital Enablement Service (MDES) ».

_____________________________________________________

[1] Se référer au flash 770 : Les fournisseurs de systèmes de paiement s’intéressent de plus en plus aux Wearables

[2] Le sans contact représente 30% des paiements inférieurs à 20€ en France (100M de transactions en 2015 vs 22 en 2014)

[3] “By adding payments to these devices, we are turning virtually any Internet connection into a commerce experience” – Jim McCarthy, executive vice president of innovation and strategic partnerships (Visa Group)

image_pdfimage_print