Flash

VIZIO choisit Google Cast pour réinventer la Smart TV

Le constructeur américain VIZIO, principal vendeur de téléviseurs aux Etats-Unis (1), a présenté sa dernière offre, SmartCast qui équipera désormais ses dalles UHD – HDR haut de gamme. SmartCast remplace la plate-forme Yahoo ! Connected TV et VIZIO devient ainsi le premier fabriquant à intégrer nativement dans ses équipements la technologie Google Cast. Un choix qui a des implications majeures en accordant au « deuxième écran » le rôle de porte d’entrée principale vers les contenus audiovisuels.

Un premier support de choix pour Google Cast

Google Cast est la nouvelle appellation de la technologie Chromecast déployée depuis 2013 dans la clé HDMI du même nom. La technologie permet d’optimiser les applications Android pour diffuser leur contenu sur un écran depuis un smartphone, une tablette ou un PC. Le changement de nom, intervenu au début du mois permet d’éviter la confusion entre l’appareil et une technologie beaucoup plus large déjà intégrée au navigateur Chrome ou à la plate-forme Android TV. La nouvelle appellation traduit également la stratégie de Google qui souhaite multiplier les partenariats avec les constructeurs pour une intégration directe de sa technologie dans les nouveaux équipements. Des accords ont été annoncés en début d’année avec Sony, Sharp, LG, B&O, Harman Kardon, Onkyo, Philips, Pioneer, Raumfeld, Frontier Silicon et StreamUnlimited pour de nouveaux accessoires audio (enceintes et haut-parleurs connectés).

Mais c’est donc VIZIO le premier concerné, avec le lancement de sa nouvelle gamme de téléviseurs série-P SmartCast (2) : 4 modèles différents de 50 à 75 pouces (999,99$ à 3 799,99$), dotés des dernières technologies d’image, 4K Ultra HD, HDR et rétroéclairage LED. Grâce à l’intégration native de Google Cast, aucun autre équipement n’est nécessaire pour « caster » depuis un second écran le contenu des applications compatibles. Mais VIZIO va plus loin et décline de manière radicale le concept. En effet, le constructeur fait le pari de remplacer la télécommande traditionnelle (3) par une tablette Android de 6 pouces, la VIZIO Tablet Remote, développée par le constructeur et livrée avec les dalles de la série-P. Cette tablette (OS Android Lollipop, processeur Snapdragon de 8 cœurs, écran 1080p) intègre une application VIZIO pré-installée, SmartCast, lui permettant de se transformer en télécommande (recherche vocale, réglages du téléviseur), en assistant personnel (gestion et organisation des contenus pour chaque membre du foyer) et de prendre automatiquement le contrôle du téléviseur.

2016-03-30_123458SmartCast, également disponible en téléchargement sur Google Play et l’Apple Store, est appelé à devenir un véritable écosystème pour VIZIO avec la compatibilité annoncée de nouveaux équipements (barres de son, enceintes). Il s’agit d’une intégration profonde entre la technologie Google Cast et la nouvelle plate-forme du constructeur, puisque SmartCast devient une surcouche pour les utilisateurs VIZIO, leur permettant de se passer des interfaces traditionnelles de Google (applications Play Store et Google Cast). En effet, SmartCast propose une interface unique pour chercher de manière transversale des contenus au sein des différentes applications compatibles Google Cast et les lire directement sans avoir besoin d’ouvrir ni même de télécharger lesdites applications. De plus, SmartCast propose de constituer des collections, des « watchlists » permettant à tous les membres du foyer d’organiser les contenus qui peuvent être « caster » ou de recevoir des alertes de diffusion. L’expérience utilisateur est donc beaucoup plus riche que dans le cas de Google Cast. Malheureusement, si VIZIO annonce pour l’instant 200 000 contenus vidéo indexés par SmartCast, certaines applications de streaming parmi les plus populaires ne sont pas partenaires. Netflix, Google Play, YouTube ou HBO Go manquent à l’appel, limitant les fonctionnalités avancées à des services plus modestes (Hulu néanmoins, Crackle, VUDU, Pluto.TV, Sling TV…). Il n’en reste pas moins que la démarche reste très innovante et permet à VIZIO de proposer pour l’univers Google Cast des fonctionnalités aussi poussées que celle de Roku ou Apple pour leurs dernières générations de streaming Box. Dans tous les cas, la déconstruction des applications est à l’œuvre en replaçant les contenus eux-mêmes au centre de l’expérience. Autre avancée majeure, avec l’intégration directe de Google Cast dans le logiciel du téléviseur, le flux « casté » n’est plus dépendant des usages parallèles de la tablette ou du téléphone. Dans le cas d’un simple Chromecast branché en HDMI sur un téléviseur le flux peut en effet s’interrompre dans le cas d’un coup de fil passé ou reçu et les différentes notifications sonores sont audibles. Rien de tel avec SmartCast. Enfin, les équipes de Google et VIZIO ont travaillé ensemble pour adapter la technologie Google Cast et lui permettre de prendre en compte les formats UHD 4K, HDR ou Dolby Vision.

La philosophie radicale de VIZIO

Les enjeux de SmartCast pour VIZIO dépassent la simple migration d’une plate-forme Smart TV (VIZIO Internet Apps PLUS propulsée par Yahoo ! Connected TV jusqu’en 2015) vers une autre. Il s’agit plutôt d’une redéfinition complète de la philosophie du constructeur à partir du constat (ou du postulat selon les détracteurs) d’une transformation massive des usages vers le contenu en streaming.

  • VIZIO, en tant que constructeur et leader sur son marché domestique, prend acte de l’échec du concept de Smart TV. Les OS spécialisés ne sont passez performants pour rester dans la course face aux streaming box et aux grands OS mobiles. Les mises à jour sont trop lentes, trop rares et trop complexes ; les magasins d’applications trop peu fournis ; les développements d’applications « Smart » sont délaissés par les éditeurs faute de standard et en raison de limitations technologiques trop importantes. SmartCast au contraire est entièrement pensé autour des applications mobiles développées pour iOS et Android, privilégiées par les développeurs qui trouvent ainsi un début de réponse à la problématique majeure de la convergence entre les univers mobile et TV. La vision de Google avec le Chromecast est non seulement adoptée mais intégrée directement au cœur du Firmware. Les mises à jour des applications Google Cast et les évolutions du système sont immédiatement répercutées dans SmartCast qui bénéficie ainsi du meilleur des contenus OTT.
  • Ce faisant, si VIZIO s’assure un avantage certain en termes de contenus par rapport aux plates-formes concurrentes, Tizen pour Samsung, WebOs pour LG et même Android TV pour Sony, le constructeur déplace sur le second écran la majeure partie de l’intelligence logicielle et surtout l’intégralité de l’expérience utilisateur. C’est la tablette VIZIO (ou les autres écrans nomades du foyer sur lesquels l’application SmartCast est installée) qui devient l’interface principale. La tablette devient le gestionnaire de l’expérience TV, le premier écran utilisé pour choisir puis organiser les programmes. Il s’agit donc d’un concept « Mobile first » dont la pertinence reste à démontrer puisque l’écran TV reste un écran partagé au sein du foyer alors que les usages sont individuels sur les terminaux mobiles.
  • Mais le concept est totalement assumé par VIZIO. De fait, l’ensemble de la nouvelle série-P est constituée de téléviseurs… qui ne sont pas des téléviseurs ! L’absence de tuner intégré (« Tuner-Free Display ») conduit à privilégier l’appellation de moniteur. Des moniteurs certes très haut de gamme en raison des technologies d’affichage adoptées mais de simples périphériques de sortie vidéo adaptés aux nouveaux usages du streaming. La compatibilité avec la prise antenne est devenue inutile selon VIZIO qui limite les usages TV au streaming et à la télévision payante par câble et satellite. Le pari est doublement risqué. D’abord, si les usages de la télévision gratuite (FTA) sont incomparables aux Etats-Unis (plus de 85% des foyers abonnés à une offre de TV payante) et en Europe, l’ensemble des études constatent néanmoins une réelle dynamique qui accompagne depuis plusieurs trimestres le phénomène de cord-cutting ou de cord-never. Le nombre de foyers américains faisant le choix d’associer TV gratuite avec un ou plusieurs abonnements à des services de streaming a tendance à progresser (autour de 14% des foyers). Ensuite, SmartCast est totalement dé-corrélé des usages de la télévision payante. Ce sont dans ce cas les interfaces des box des opérateurs reliées aux moniteurs VIZIO qui reprennent la main sur l’expérience utilisateur.

Si SmartCast facilite donc l’usage des applications OTT, aucune passerelle n’est possible avec les autres formes de consommation TV. VIZIO enterre le concept initial de la Smart TV, celui du mariage entre contenus TV et contenus Web, entre usages linéaires et consommation de vidéo à la demande. Un pari audacieux qui implique à terme une migration rapide des réseaux de télévision vers une distribution OTT sous forme d’applications, y compris pour les contenus en direct. Reste à savoir si la transition sera suffisamment rapide pour profiter à VIZIO…

(1) Vizio devance Samsung sur les ventes globales de téléviseurs mais la part de marché du sud-coréen reste plus importante (34% VS 26% selon NPD) sur le segment des Smart TV

(2) Les prochaines séries M et E, entrée et moyenne gamme, seront également concernées

(3) VIZIO fournit néanmoins une télécommande d’entrée de gamme aux fonctionnalités basiques pour dépanner l’utilisateur

image_pdfimage_print