Flash

Chiffres clefs du documentaire audiovisuel

A l’occasion du Sunny Side of the Doc qui se tient du 20 au 23 juin 2016, le CNC a publié le bilan 2015 du marché du documentaire en 2015. NPA revient sur ses principaux enseignements concernant le documentaire à la télévision.

Production audiovisuelle : retrait de 4,3% à 2 480 heuresdocumentaire 1

Le CNC met en évidence une baisse du volume de production de documentaire, entraînée par un recul des commandes des chaînes locales et des thématiques payantes. En 2015, la production de documentaire enregistre ainsi un retrait de 4,3% pour un volume total de 2 480 heures aidées par le CNC.

Investissements des chaînes : hausse de 2,7% à 209,7M€

documentaire 2

Néanmoins, le CNC constate une hausse des investissements des chaînes dans le documentaire audiovisuel, soutenue par les chaînes nationales (publiques et privées gratuites) : « les investissements des télévisions dans le documentaire augmentent de 2,7% à 209,7M€ et couvrent 51,3% des devis ». Les chaînes publiques nationales sont à l’origine de 138 M€ d’apport (+2,9%) et les chaînes privées nationales gratuites de 37 M€ (+21,7%), tandis que l’apport des chaînes payantes et des chaînes locales est en retrait. En heures, les chaînes nationales affichent une hausse des commandes de 1,8% pour 1 659 heures (+22 heures pour les chaînes privées et +8 heures pour les chaînes publiques)

Genre et format : prépondérance de l’unitaire de 52’ et du documentaire de société

documentaire 3

L’unitaire reste le format privilégié du documentaire. Le 52’ continue de dominer la production en représentant 47% du volume horaire total aidé en 2015, suivi du format compris entre 80 et 92’ (16%). Côté genre, le documentaire de société demeure le principal genre produit à hauteur de 52,7% du volume horaire total. Il est également le premier genre documentaire à la télévision (42,9% de l’offre et 51,8% de la consommation en 2015). A noter que le CNC met en évidence une forte hausse du volume de production du documentaire scientifique, qui passe de 61 heures en 2014 à 134 heures en 2015.

Offre : 26 442 heures de documentaire en linéaire et 768 heures par mois en moyenne en TVR

Avec 26 442 heures diffusées en 2015 sur les chaînes nationales gratuites, le documentaire représente une part de 15,9% de l’offre totale de programmes audiovisuels. Côté télévision de rattrapage, l’offre proposée sur internet par les chaînes nationales gratuites est en hausse en termes de volume horaire avec 768 heures en moyenne par mois (+9,8%), représentant une part de 4,5% de l’offre globale de programme (vs 4,6% en 2014). Les principales chaînes prescriptrices sont les mêmes qu’en linéaire : Arte (220 heures par mois en moyenne), France 5 (151 heures) et RMC Découverte (71 heures). 48,3 M de vidéos de documentaires ont été consommées en TVR en 2015 (+73,6% vs 2014).

Source : NPA sur données CNC – Le marché du documentaire en 2015

image_pdfimage_print