Flash

Chaînes info : le nouveau quatuor de la TNT

Jeudi, 20 heures : France Info s’installe sur le canal 27 de la TNT. Le projet de chaîne publique d’information, initié par France Télévisions, Radio France, l’INA et France 24 se concrétise au grand dam de BFMTV et ITélé. Installées depuis plus d’une décennie sur nos écrans, la quinze et la seize vont devoir faire preuve de renouveau pour ne pas se faire détrôner par la nouvelle venue, d’autant plus que depuis le mois d’avril, LCI s’est également invitée sur la TNT gratuite.

La compétition ne reposant pas uniquement sur les performances de ces chaînes sur le linéaire, l’enjeu sera pour chacune d’elle d’adopter un positionnement clair et distinct au vu de fidéliser un public toujours plus volatil.

France Info : les premiers pas

S’aventurer dans la production d’information brute suivie en direct peut s’avérer très difficile ; BFMTV reste leader dans le domaine. Le pari lancé par France Info repose alors sur la complémentarité entre les différents supports. Ce parti pris éditorial revendique un rythme moins soutenu que sa consœur facilitant la profondeur d’analyse. C’est en tout cas ce qu’affirment les initiateurs du projet, Delphine Ernotte ajoutant même que sa pertinence s’explique par « un besoin d’une information qui garantisse l’indépendance et qui dépasse l’émotion »(1) . France Info se veut être une offre d’information de référence. « On veut tourner le dos à l’hystérisation de l’info » annonce Michel Field, directeur de l’information de France Télévisions. Il précise vouloir « essayer de proposer une offre très différenciante, à la fois dans le ton, dans le rythme, dans l’habillage et surtout dans l’écriture des sujets »(2) . Les audiences n’étant pour la chaîne que secondaires, sa priorité réside dans son appropriation des codes du numérique. Cette volonté se manifeste notamment à travers les formats de ses programmes. La météo GIF qu’elle propose peut en témoigner : pas de présentateur, pas de voix off. L’information est communiquée à travers des titres et illustrée par des GIF : un choix éditorial qui permet à la chaîne publique de se démarquer de ses trois concurrentes et de permettre aux téléspectateurs les plus connectés de s’identifier plus facilement à l’offre. Cette initiative a d’ailleurs été saluée par les internautes :

 21

Zoom habillage

Si France Info souhaite se démarquer à travers de nouveaux formats, il en est de même pour son habillage. La charte graphique de la chaîne, reposant sur la 2D, emprunte également les codes du digital. Son slogan « Deux points, ouvrez l’info » est facilement déclinable sur tous supports et lui permet de nourrir son désir de modernité.

France Info veut se différencier. Le plateau où un, voire deux, journalistes présentaient l’information derrière une table statique a été troqué pour un espace plus spacieux, dans lequel l’on peut apercevoir la rédaction de la chaîne. Autre particularité : le caméraman mobile, désigné par Hervé Bursini, directeur de la stratégie au sein de l’information au sein de France Télévisions, comme la pièce essentielle du dispositif télévisuel. « Il nous permet d’écrire un autre récit sur l’information, de gagner en fluidité, de passer d’élément éditorial en élément éditorial. C’est un pari de modernité, de jeunesse et de différenciation » affirme-t-il (3). Tous ces éléments font de France Info une chaîne singulière.

3 4

LCI : la chaîne au grand groupe

LCI est encore toute récente sur la TNT. Diffusée sur le canal 26 depuis le 5 avril dernier, elle fait en revanche partie du paysage audiovisuel français depuis bien plus longtemps (1984), étant anciennement une chaîne payante. Point commun avec la chaîne publique d’information : ses ambitions éditoriales. Le terrain de l’information en direct étant déjà investi par ses aînées, LCI promet du décryptage et de la profondeur d’analyse. C’est l’engagement qu’elle a pris auprès du CSA, en plus de ne diffuser qu’un journal par heure et un simple flash par demi-heure. À noter qu’elle ne pourra consacrer qu’un tiers de son temps d’antenne au « hard news ». Thierry Thuillier, ancien directeur de l’information de France Télévisions et actuel directeur de LCI ne pourra pas faillir à cette exigence, condition clé de l’entrée de la chaîne au sein de la TNT (4).

LCI veut ainsi être « au cœur de l’info », comme en témoigne son slogan (« Vous êtes au cœur de l’info »). Si la chaîne ne dispose pas des mêmes ressources humaines que France Info (une trentaine de personnes contre 176 pour la chaîne publique), elle détient un atout de taille : faire partie du groupe TF1. Depuis le 29 août, deux jours avant le lancement de sa concurrente, LCI se conçoit comme la vitrine de l’information du groupe privé sur tous les écrans. Elle est ainsi passée de simple chaîne d’information à marque globale multimédia. Cette mutation marque l’absorption des sites et réseaux sociaux de Metronews et Mytf1news dans une logique globale.

Zoom habillage

Depuis la rentrée, LCI a opté pour un tout nouveau décor, plus épuré et plus lumineux. Si le journal reprend les codes traditionnels de sa chaîne mère (un animateur derrière une table), les différents magazines proposés témoignent du nouveau souffle adopté par la chaîne (cf vidéo 5clip des magazines de rentrée). Par ailleurs, la chaîne a adopté un nouveau logo, aux formes arrondies, mais toujours dans les mêmes tons (bleu, blanc et rouge).

6

BFMTV, fidèle à sa ligne éditoriale

BFMTV est « la première chaîne d’info de France » comme le précise son slogan. Cette place, elle la doit notamment à une approche singulière. Souvent accusée de faire de « l’info spectacle » privilégiant le sensationnel et la forme au fond, la chaîne reste une référence. C’est ce qui fait sa marque de fabrique et c’est d’ailleurs ce que souligne le journaliste Hubert Huertas (5) : « [BFMTV, c’est] la vie saisie en direct, comme si vous y étiez, l’info plus vraie que nature, celle qui palpite et vous prend à la gorge. »

L’arrivée de concurrentes n’a pas l’air d’intimider la chaîne. Alors que des changements considérables s’opèrent à quelques canaux d’elle, elle se fait plus discrète, peut-être un signe de confiance, assumé par le directeur délégué de la chaîne : « Avec 20 heures de direct quotidiennement et une rédaction riche de plus de 250 journalistes, BFMTV se positionne très largement comme la première chaîne d’info de France avec près de 10 millions de téléspectateurs quotidiens (Médiamétrie – Mai 2016) ». Quant à sa ligne éditoriale, elle reste quasiment inchangée, idem pour ses animateurs.

 Zoom habillage7

C’est en avril que BFMTV a fait peau neuve, avec notamment un nouveau logo. S’il a conservé ses trois couleurs emblématiques, il est désormais carré, en 3D et animé. Un style complètement opposé à celui de France Info, montrant une fois de plus que les chaînes comptent bien s’illustrer dans des registres différents. En ce qui concerne les plateaux, les décors restent inchangés cette saison et le fameux duo de présentateurs, en tailleur et cravate à l’image des chaînes anglo-saxonnes est toujours d’actualité.

I-télé, la chaîne en transition

Fragilisée par le départ du directeur de la rédaction Guillaume Zeller il y a quelques jours, I-télé est en pleine période de transition. La chaîne va dans les prochains jours suivre les traces de C8 et Cstar en adoptant un tout nouveau nom : CNews. Ce changement va s’accompagner d’une reconstruction de sa grille. Un des plus gros changements résidera dans la réduction des tranches de direct. C’est avec 1h30 de live en moins que la CNews fera sa rentrée.

Zoom habillage

8

Si ce n’est son nouveau logo, dévoilé lors de la conférence de presse de Canal+ en juin, le groupe n’a pas communiqué davantage d’information sur les nouveaux décors de la chaîne. Pas d’annonce officielle non plus sur la date du changement de logo. Il serait prévu pour le mois d’octobre.

L’année électorale sera déterminante pour le nouvel écosystème des chaînes d’information, d’autant plus que la bataille ne se jouera pas que sur la TNT. Chaque chaîne va devra affirmer un style distinct, avec pour objectif de trouver un public fidèle. Pour ce faire, France Info et LCI ont décidé d’être particulièrement offensives sur le numérique, avec pour ambition de dépasser BFMTV qui, quant à elle, n’arbore par de changements majeurs en cette rentrée. Concernant I-télé, bientôt Cnews, son changement d’identité devrait s’accompagner d’une refonte de sa grille. Le groupe Canal+ n’a pas encore communiqué d’information précise concernant la date de ces changements.

(1) Au micro de France Inter le 4 septembre 2015, un an avant le lancement de la chaîne

(2) Dans une interview accordée au Figaro datant du 1er septembre 2016

(3) Libération, le 2 septembre 2016

(4) Il a fait part de cette condition lors de la conférence de presse de la chaîne le 25 août 2016

(5) Hubert Huertas, L’effet BFM – En 40 pages

image_pdfimage_print

Tagged , , , , , ,