Flash

Et aussi au CES 2017…

  • Publicité vidéo personnalisable :

Démonstration très efficace de la société israélo-américaine Idomoo en matière de personnalisation de spots de publicité.

Intégration du nom ou prénom, dans le cas d’une campagne sur fichier de personnes dénommées, intégration d’éléments du profils Facebook (photos de profil…) ou adaptation des créations en fonction des critères de ciblage.

Rendu spectaculaire et coût de mise en œuvre apparemment maîtrisé.

Parmi les références : Barclays, Exxon, Quicken, BBVA, Cadburys, Tesco…

  • Création d’hologrammes :

Le projecteur d’hologrammes développé par la start-up d’origine bélarusse Kino-Mo, et dans laquelle ont investi Richard Branson et Mark Cuban, a été l’un des plus remarqué de l’Eurêka Park.

Particulièrement spectaculaire dans les effets qu’il génère, le projecteur est principalement conçu pour des utilisations marketing (animation de point de vente notamment).

Parmi ses références : BNP Paribas, Intel, Samsung et Aston Martin.

  • Le sport au cœur des objets connectés :

Si les fitness trackers ont représenté, dès l’origine, un champ important de développement pour les objets connectés, la multiplication des outils de coaching plus spécifiquement dédiés à une discipline sportive étaient l’une des tendances marquantes du CES 2017.

Font ainsi l’objet d’applications dédiées la boxe, le cyclisme, le base ball, le golf, la natation, le tennis, le basket, l’équitation, la moto…

  • Fintech :

M-paiement et m-banking étaient évoqués dans plusieurs conférences du CES 2017, mais quasiment absents des allées du salon.

Parmi les grands intervenants financiers, on n’a relevé que les présences de MasterCard et d’American Express. Et deux start-up seulement pour s’afficher acteurs du blockchain.

 

image_pdfimage_print