Flash

Porté par le mobile, le e-commerce progresse encore en France

Le Fevad, fédération du e-commerce et de la vente à distance, a dévoilé le 19 septembre dernier les résultats du e-commerce en France pour le second trimestre 2017. Le business continue de progresser, notamment grâce aux applications mobiles. Focus sur les dynamiques de marché.

Un marché qui progresse de 11% en France

Les Français ont dépensé plus de 19 milliards dans le e-commerce au second trimestre 2017 soit une progression de 11% par rapport au trimestre dernier. C’est le B-to-B qui connait la plus forte hausse (13%), tandis que le B-to-C est pour sa part à +7%. Même si le panier moyen baisse de 3% à 68€, la fréquence d’achat progresse pour atteindre 9,7 achats sur la période. De même, le nombre d’acheteurs continue à progresser. Il a gagné 964 000 personnes  en 1 an. Le mobile continue de tirer le marché, ainsi l’indice ICM (qui mesure le poids du mobile) a progressé de 37% en un an.

Des mouvements continus

Alors que les géants mondiaux sont toujours puissants, la dynamique du marché est telle qu’elle permet non seulement aux acteurs historiques – qui se digitalisent à marche forcée – d’obtenir de bon résultats, mais aussi l’apparition de nouveaux acteurs au niveau mondial, comme Wish, ou au niveau national, et européen, comme le français ManoMano.

Au niveau international, Wish, application américaine de e-commerce spécialisée dans la vente de produits à bas prix (moins de 5 euros), n’en finit plus de progresser : elle est à présent le 6ème service de shopping mondial. C’est la première application de e-commerce téléchargée sur Android aux US, devant Amazon, et la deuxième sur iOS.  Aujourd’hui, la société, qui a refusé une offre d’achat de 10 milliards de dollar par Amazon, est aujourd’hui valorisée à 8,5 milliards de dollars (contre 3,5 milliards il y a 6 mois). Elle vient de lever 250 millions de dollars.

En France ManoMano.fr[1], place de marché spécialisée dans le bricolage, vient de lever 60 millions d’euros pour accélérer son développement. La société a réussi en 4 ans à rassembler plus de 1,2 millions de références. Son chiffre d’affaire 2016 s’élève à 89 millions d’euros et devrait croître de 200% en 2017. Inside OneClub place le site en 57ème place des sites e-commerce français (à seulement deux places derrière Castorama), et note que ManoMano est depuis un an le site en plus forte progression.

Des TPE françaises performantes mais encore en retard

A l’occasion du Paris Retail Week 2017, qui s’est tenu les 19,20 et 21 septembre dernier, Oxatis, société spécialisée dans la mise en œuvre de sites marchands pour les TPE-PME, a présenté des chiffres concernant le marché français. Ce type d’entreprise opèrerait seulement 200 000 sites marchands alors qu’on en dénombre plus de 3 millions, un chiffre encore faible. Pour autant, toujours d’après les études de la société, 68% de ses sites obtiendraient des résultats « satisfaisants » par rapports aux moyennes constatées du e-commerce. Les raisons invoquées pour ces performances sont essentiellement le positionnement de niche des TPE et le développement du retrait en point de vente.

[1] http://www.entreprendre.fr/ecommerce-2017-france

image_pdfimage_print