Flash

Spotify lance un outil pour aider les artistes à gérer leur présence sur la plateforme

Spotify a lancé une nouvelle application mobile, dédiée aux artistes. Disponible sur Ios pour le moment, elle leur permet de gérer leur profil et d’obtenir des statistiques en temps réel sur leurs performances sur la plateforme de streaming. Initialement lancé en 2015 comme un simple tableau de bord en version bêta et ayant conquis des dizaines de milliers de musiciens, Fan Insights s’ouvre aujourd’hui à tous les artistes sous le nom de Spotify for Artists.

Des données importantes à la disposition des artistes

Spotify dresse un constat positif pour la première version de son outil professionnel : “Nous avons beaucoup appris au cours de ces 17 derniers mois. Nous avons pris du temps avec de nombreux artistes et managers, pour écouter leurs retours et améliorer le produit (…) Fan Insights a eu un impact important en permettant de débloquer de nouvelles opportunités de tournées et en améliorant les effo rts de marketing des artistes ». Aujourd’hui, Spotify For Artist est donc l’évolution, améliorée, de cet outil. Plus facile à utiliser, il offre de nouvelles fonctionnalités et est disponible sous forme d’application qui leur permet de garder un contact permanent avec leurs données statistiques.

Grâce à cette application, ils peuvent désormais gérer eux-mêmes leur profil et leur image sur Spotify en modifiant directement leur photo, leur bio, leurs playlists en y ajoutant notamment des sons en cours de réalisation, et aussi souvent que souhaité. Plus intéressant, les artistes peuvent accéder à une large base de données éditée en temps réel concernant leurs auditeurs et les performances de leur musique.

Pour mieux connaître leurs fans, ils ont accès à des informations améliorées telles que leur âge, leur localisation, les fonctionnalités utilisées pour découvrir leur musique, les autres artistes qu’ils écoutent, ou encore recevoir des notifications lorsque les auditeurs ajoutent un morceau à leur playlist. Ces statistiques se sont révélées très utiles pour les artistes en les aidants dans des décisions professionnelles plus intelligentes comme le choix des lieux de tournées et de concerts.

Par ailleurs, Spotify utilise également la data pour envoyer des e-mails ciblés aux auditeurs de l’application grâce au projet Fan First. Avec ce dernier, les artistes pourraient atteindre leurs fans les plus fidèles en envoyant des offres spéciales comme des tickets de concert en prévente. Ce genre d’e-mailing a pour but de dépasser l’e-mail marketing traditionnel. Spotify précise d’ailleurs que le taux d’ouverture de ces mails est de 40%, et le taux de clic à l’intérieur de ces mails de 17%.

D’autre part, les artistes ont accès à des analyses détaillées sur leurs propres contenus. L’application leur permet de consulter les statistiques de streaming en temps réel la 1ère semaine de la sortie d’un nouveau single/EP/album. Ils peuvent aussi faire découvrir à leurs fans des pistes d’autres artistes qu’ils apprécient, ou faire découvrir de jeunes talents, en les ajoutant à leurs playlists. Grâce à trois différents niveaux d’accès, les artistes peuvent ajouter des membres de leur équipe à leur compte. Ils peuvent également renvoyer leur feedback à Spotify sur toutes ces fonctions, ce qui permettrait à l’application de s’améliorer.

Une application qui s’inscrit dans les enjeux économiques du streaming

Spotify a choisi de laisser un accès libre et gratuit à la nouvelle application pour l’ensemble des artistes présents sur la plateforme, sans monétiser aucune des fonctions pas même sous forme d’option. Le site de streaming revendique d’être le premier acteur à le faire. Ce mouvement s’inscrit dans l’interminable débat sur la juste rémunération des artistes par rapport aux revenus générés par le streaming musical. Ceux-ci ne se répercutent pas suffisamment sur les musiciens et les auteurs compositeurs. L’un des dirigeants de Spotify, Troy Carter, a d’ailleurs récemment reconnu publiquement que le streaming ne payait pas assez les artistes, alors même que le streaming devient la plus importante source de revenus pour l’industrie musicale. Les services de musique en streaming ont d’ailleurs été pour la première fois responsables de plus de 50% de tous les revenus de l’industrie musicale américaine en 2016, selon les chiffres de la Recording Industry Association of America (RIAA). En théorie, l’équation économique devrait s’améliorer pour les artistes à mesure que grossissent les revenus du streaming.

Or, un rapport publié par Audiam démontre que Spotify paie moins ses artistes aujourd’hui, alors que ses revenus grimpent, qu’il y a deux ans.

Par ailleurs, en 2015 Spotify a fait face à d’importants problèmes en termes de redevance et a d’ailleurs fait l’objet d’un recours collectif de 150 millions de dollars contre des redevances impayées. Le procès a allégué que la plateforme a illégalement distribué des compositions musicales protégées par le droit d’auteur à 75 millions d’utilisateurs sans identifier ni localiser les propriétaires pour les versements de redevances. Alors que Spotify admet publiquement avoir du mal à gérer les paiements de redevances, il a acquis récemment Mediachain, une société ayant créé une base de données sécurisée pour gérer les informations de propriétés des entreprises de médias en ligne. Le but serait donc d’aider Spotify à payer équitablement les artistes, quand il ne sait tout simplement pas qui payer en raison du grand nombre de titulaires de droits et de créateurs de contenus. Mais cela n’aidera probablement pas à améliorer le taux de redevance versé. Aujourd’hui, Apple Music est la plateforme la plus attrayante pour les labels et les artistes puisqu’elle paie entre 12 et 15 dollars pour 1000 flux, tandis que Spotify paie environ 7 dollars. Loin derrière, Youtube paie environ 1 dollar pour 1000 flux…

En permettant aux artistes de tirer de meilleurs profits grâce à un marketing ciblé et adapté, l’application professionnelle cherche à apporter un complément de réponse aux problèmes de redevances. «À l’heure actuelle, nous voyons que nous pouvons générer environ 40 000 $ par campagne Fans First pour une tournée complète», explique Shane Tobin, responsable des idées et des activations de Spotify. « Nous générons des dizaines de millions de dollars de revenus bruts pour ces artistes. »

De plus, cette application permet également à Spotify de renforcer sa position stratégique entre les artistes et leurs maisons de disque. En leur fournissant de manière transparente des données essentielles pour une gestion optimale de leur présence sur la plateforme, Spotify renforce son rôle de plus en plus indispensable et non substituable par rapport aux autres services concurrents. Spotify, déjà respecté des artistes en raison de reversions plus intéressantes que la plupart de ses concurrents, va avoir un poids plus important sur les négociations avec les maisons de disques.

image_pdfimage_print