Flash

Classement et évolution des producteurs de flux et de fiction 2016-2017

Écran total a dévoilé son classement des productions de flux le 11 octobre et auparavant, le 13 septembre, son classement des productions de fiction. NPA Conseil a établi deux tableaux comparatifs concernant les productions de flux et de fiction en 2016-2017 permettant de mettre en avant l’évolution par rapport à la saison précédente.

Malgré un léger recul en nombre d’heures par rapport à l’année 2015-2016, Banijay group se place leader sur la production de flux, avec près de 2 200 heures de programme, grâce à sa filiale H2O et notamment à la diffusion de Touche pas à mon poste. Suite à la fusion d’Endemol et de Shine (mars 2017) et en dépit d’une baisse de production du nouveau groupe EndemolShineFrance d’environ 135h par rapport à l’année précédente, le groupe se place en troisième position sur le classement des productions de flux. Troisième œil group a lancé en septembre 2016 la production du nouveau magazine C L’hebdo, ce qui favorise l’augmentation de son volume d’heure cette année, lui permettant de briguer une place supplémentaire et d’être quatrième dans le classement. A noter, l’essor de la production indépendante de flux avec l’exemple de Bangumi en cinquième position cette année (vs 22ème en 2015-2016), attribué à l’augmentation du volume d’heure de Quotidien vs le Petit Journal.

 

 

 

 

Les groupes de production présents à la fois en flux et en fiction sont peu nombreux. Il s’agit de groupes qui détiennent, en général, plusieurs filiales. Par exemple, Lagardère Studio, leader en fiction et deuxième en flux. Le groupe de production reste stable et augmente légèrement son volume d’heure cette année, grâce à des productions comme C dans l’air pour le flux et des séries comme Clem ou Tandem en fiction. Newen accuse un recul important en flux mais reste deuxième en fiction. Banijay group, en dépit d’une baisse de son nombre d’heures de production en fiction en 2016/2017, a pour objectif cette saison de doubler ses revenus dans ce genre*.

*Article Les Échos.fr du 13 octobre 2017

image_pdfimage_print