SERIES MANIA

Fictions sociétales, science-fiction… : les tendances des séries diffusées en France en 2018

La 75ème cérémonie des Golden Globes a récompensé 6 séries actuellement disponibles en France dont 3 diffusées à la télévision : Big Little Lies et The Handmaid’s Tale sur OCS et This is us sur les chaînes Canal+ (et dès le 24 janvier sur 6Ter). En cette rentrée 2018, NPA Conseil établit quelles seront les grandes tendances de l’année en matière de séries qui seront disponibles en France.

La science-fiction envahit les séries US

La thématique de la science-fiction sera largement présente dans les séries cette année. En plus de la deuxième saison de Westworld qui arrivera sur OCS à partir de mars-avril, les chaînes du groupe Orange diffuseront à partir du 22 janvier Counterpart, série diffusée sur Starz aux Etats-Unis[1]. La série suit le personnage d’Howard Silk qui découvre que l’agence de l’ONU pour laquelle il travaille, possède un passage menant à une dimension parallèle. La chaîne Syfy proposera à partir de février la série Beyond à l’antenne depuis un an sur la chaîne du câble Freeform aux Etats-Unis, dans laquelle Holden Matthews se découvre des pouvoirs surnaturels après douze ans de coma.

La thématique de la science-fiction sera également développée dans des séries exclusives de plateformes SVoD à l’image de Altered Carbon, prévue pour le 2 février sur Netflix. Inspirée du roman de Richard Morgan, la série relate une période du futur dans laquelle les humains ont développé une technologie permettant de transférer la conscience d’un être décédé dans le corps d’un vivant. C’est également le cas pour la série d’anthologie Philip K. Dick’s Electric Dreams diffusée sur Channel 4 au Royaume-Uni. Produite notamment par Bryan Cranston, chaque épisode évoque une œuvre de l’auteur de science-fiction Philip K. Dick dont la série The Man in the High Castle sur Amazon Prime Vidéo est également tirée. C’est aussi sur cette plateforme que l’on retrouvera la série de Channel 4 en France à partir du 12 janvier.

 

La série française n’est pas épargnée par l’engouement pour la science-fiction puisque la chaîne Arte diffusera cette année Ad vitam avec Yvan Attal. La série prend place à une époque où l’immortalité est devenue possible. Darius, policier âgé de 120 ans, et Christa, jeune femme muette et suicidaire, enquêtent sur le suicide de sept personnes.

La série française s’embarque dans l’adaptation de succès littéraires

Les genres du thriller et du polar continuent d’envahir la série française pour l’année 2018 à l’image de Souviens-toi sur l’antenne de M6 à partir du 10 janvier. Portée par Marie Gillain et Sami Bouajila, la série narre l’histoire de Madeleine, petite fille de 8 ans, épargnée par l’assassinat de ses parents mais qui a perdu la mémoire.

De son côté, Canal+ diffusera au printemps la nouvelle série Nox où une policière à la retraite, jouée par Nathalie Baye, part à la recherche de sa fille disparue dans les sous-sols de Paris.

Alors qu’une deuxième saison de la série Guyane pour la chaîne cryptée est en cours, Arte proposera fin janvier la série Maroni, les fantômes du fleuve dans laquelle une enquêtrice arrive à Cayenne afin de régler une affaire criminelle compliquée.

TF1 compte, cette année encore, miser sur ce genre qui a fait ses preuves, tout d’abord avec Les innocents à partir du 11 janvier où deux adolescents attirés l’un par l’autre se font traqués par un tueur qui les a surpris en pleine intimité. La série est incarnée entres autres par Tomer Sisley, Odile Vuillemin et Olivier Marchal. Suivra Gone à partir du 23 janvier, série américaine fruit d’un partenariat entre TF1, NBC Universal et RTL. Adapté du roman américain One Kick de Chelsea Cain, les téléspectateurs pourront suivre les aventures de Kit Lannigan, agent du F.B.I. spécialisée dans les affaires d’enlèvement et de disparition, ayant elle-même été kidnappée enfant. Sera également diffusée sur la première chaîne la série Insoupçonnable, adaptation française de la série britannique The Fall. L’enquêtrice Stella Gibson sera jouée par Emmanuelle Seigner alors que Melvil Poupaud sera le psychologue-tueur en série. Enfin, La vérité sur l’affaire Harry Québert, adaptation du roman éponyme de Joël Dicker et dont Patrick Dempsey sera la tête d’affiche, ne sera pas diffusée avant le printemps.

Canal+ proposera également un autre roman français à succès : Vernon Subutex de Virginie Despentes où l’on suivra un ancien disquaire parisien, joué par Romain Duris, se retrouvant à la rue et qui se fait héberger par des connaissances du passé.

Les chaînes du service public misent également sur l’adaptation de thrillers et polars littéraires. Ainsi France 2 diffusera l’adaptation le roman Maman a tort de Michel Bussi dans lequel un garçon de quatre ans affirme que sa mère n’est pas sa vraie maman. Seconde adaptation prévue par la chaîne, celle des Rivières pourpres de Jean-Christophe Grangé dont est également tiré le film du même nom réalisé par Mathieu Kassovitz en 2000. Sur France 3, sera diffusé au printemps Aux animaux de la guerre avec Roschdy Zem et Tchéky Karyo, dont l’histoire est tirée du polar social du même nom écrit par Alain Tasma.

Outre-Atlantique, l’adaptation de succès littéraires en séries télévisées constitue une véritable tradition. Ce sera encore le cas cette année avec, par exemple, HBO qui mise sur le talent de Gillian Flynn, auteur de Gone Girl, en adaptant un de ses romans : Sharp Objects que l’on pourra découvrir sur OCS à l’été 2018. La série sera réalisée par Jean-Marc Vallée (à qui l’on doit la réalisation de Big Little Lies) et mettra en scène l’actrice Amy Adams qui jouera une reporter retournant dans sa ville natale pour couvrir le meurtre d’adolescents, alors qu’elle sort d’un hôpital psychiatrique.

L’Histoire : une source inépuisable de fiction

Alors que la troisième saison de Versailles est prévue pour le printemps sur Canal+, de nouvelles séries historiques sont également à prévoir cette année en France. The Halcyon prévue sur France 3 pour février et originairement diffusée sur ITV en Grande-Bretagne, prend place dans un hôtel londonien de luxe au début de la Seconde Guerre mondiale où se côtoient simples employés et résidents richissimes. The Alienist, dont la diffusion est prévue aux Etats-Unis sur TNT à partir du 22 janvier, prend place dans le New-York du XIXème siècle où un chroniqueur criminel et un spécialiste des maladies mentales se chargent d’enquêter sur une série de meurtres de garçons prostitués. La série sera disponible en France sur la chaîne Polar+.

La chaîne Histoire proposera en mars une grande fresque historique dénommée Tutankhamun en provenance de ITV au Royaume-Uni, racontant l’expédition ayant conduit à la découverte de la tombe de Toutänkhamon en 1922.

Beaucoup plus proche de notre époque, Canal+ diffusera American Crime Story : the assassination of Gianni Versace qui reconstitue l’enquête à propos du meurtre du couturier italien à Miami en 1997. Le premier épisode sera diffusé sur FX aux Etats-Unis et sur la chaîne cryptée française au printemps.

Quant à la série française Speakerine, elle prend place dans les studios télévisés de la RTF au début des années 60 où l’on suivra le destin d’une speakerine populaire jouée par Marie Gillain. La série sera diffusée sur France 2 courant 2018.

Une fiction toujours plus proche des téléspectateurs

Qu’elles soient comiques ou dramatiques, les séries s’inspirent grandement de la réalité et du quotidien pour dépeindre des situations cocasses ou tragiques. L’année 2018 ne dérogera pas à la règle, par exemple avec la série comique américaine SMILF sur Showtime aux Etats-Unis et à partir du 23 janvier sur Canal+ Séries, qui suit les galères d’une mère célibataire.

Après Quadras, M6 mise sur 2 comédies : Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ? avec Lorant Deutsch et Emilie Caen, où un psychologue quitte Paris pour s’installer dans la ville de son enfance, au grand désespoir de sa femme. Est également prévu Papa ou maman, adaptation du film réalisé par Martin Bourboulon en 2015, où des parents s’affrontent pour ne pas obtenir la garde de leurs enfants suite à leur divorce.

France Télévisions a confirmé en septembre 2017 l’adaptation de la série norvégienne Skam suivant le quotidien de jeunes lycéens, pour sa plateforme en ligne ou une diffusion en linéaire. Comme pour sa version originale, un procédé transmédia devrait accompagner la série qui sera diffusée au rythme d’un épisode par week-end. Tout au long de la semaine, les comptes réseaux sociaux des personnages publieront du contenu vidéo au moment où ils sont censés vivre les évènements en question, et l’épisode du week-end compilera ces moments[2].

Quant à TF1, la série Les bracelets rouges s’intéressera au quotidien d’enfants atteints de pathologies lourdes dans un hôpital, de quoi faire rire mais aussi pleurer les téléspectateurs au premier trimestre 2018.

Cette année, vous retrouverez aussi sur :

  • TF1 : W.A.T, The Good doctor, Deception
  • France 2 : A l’intérieur, Philarmonia, No futur, Illégitimes, Charon, Le clan Bonaparte
  • France 3 : Noces rouges
  • Arte : Thanksgiving, Jeux d’influence, Fiertés, River
  • M6 : Code BlackRemix, La faute
  • Canal+ : Hippocrate
  • C8 : Access, Commissaire Bancroft
  • TF1 Séries Films : Training Day, Guépardes
  • OCS : Mosaic, Nu, 25
  • Warner TV : Wrecked

 

Dans le cadre du Festival SERIES MANIA : Le nouvel audiovisuel sans frontières au centre du 27e colloque NPA / Le Figaro

Le 2 mai 2018, dans le cadre du Forum Européen des Projets et des Talents du Festival SERIES MANIA, le 27ème colloque NPA / Le Figaro rassemblera les dirigeants européens pour prendre la mesure de la nouvelle Directive SMA. Les accréditations pour participer au Forum Européen des Projets et des Talents sont désormais ouvertes via ce lien.

 

[1] Le premier épisode est déjà disponible en avant-première sur le service OCS Go.

[2] Le Flash NPA du 17 janvier sera consacré aux développements numériques des séries.

image_pdfimage_print