Les chaînes gratuites communiquent plus en presse que les plateformes SVOD