Flash

La vidéo à la demande transactionnelle profite du confinement

Comme la télévision linéaire et la SVOD, la TVOD a largement profité du confinement, avec près de 50% de croissance en mars, et des perspectives encourageantes pour avril (commercialisation à titre dérogatoire des films n’ayant pas pu poursuivre leur carrière en salle après le 16 mars).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Veuillez utiliser le formulaire pour vous connecter

Vous souhaitez être abonné ? envoyez nous un email

Vous avez oublié votre mot de passe ?

image_pdfimage_print