Flash

Football français : le salut passe par la maîtrise des salaires et l’harmonisation européenne des règles du mercato

Cette fois un masque ne suffira pas. Qu’il soit destiné à se prémunir de la Covid 19 ou à cacher ces déséquilibres que je ne saurais voir. Pour la seule saison 2020/2021, les effets directement induits par la crise sanitaire (baisse de la fréquentation, impact sur le merchandising et retombées sur le sponsoring) pourraient dépasser les 500 M€. Et la seule certitude que l’on peut retirer par ailleurs du pot-au-noir dans lequel la sphère des droits TV est plongée, est que le montant effectivement touché ne dépassera jamais… ce que de nombreux clubs ont déjà dépensé.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Veuillez utiliser le formulaire pour vous connecter

Vous souhaitez être abonné ? envoyez nous un email

Vous avez oublié votre mot de passe ?

image_pdfimage_print

Tagged