La neutralité carbone comme nouvel horizon des opérateurs télécoms français

Afin d’atteindre l’objectif de l’Accord de Paris de limiter le réchauffement climatique, la GSM Association s’est engagée à atteindre un niveau net d’émissions de carbone zéro d’ici 2050. Orange et désormais Iliad veulent aller plus vite et visent respectivement 2040 et 2035. Pour l’ensemble des opérateurs français, l’optimisation énergétique et environnementale des réseaux de télécommunications passent par la technologie 5G et la fibre optique. Mais les réseaux ne représentent en France que 5 % de l’empreinte carbone du numérique contre 70 % pour la fabrication et la distribution des terminaux.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Veuillez utiliser le formulaire pour vous connecter

Vous souhaitez être abonné ? envoyez nous un email

Vous avez oublié votre mot de passe ?