Flash

Publicité segmentée : un positionnement -TV ou Digital- encore à clarifier

Deux ans bientôt après avoir été autorisée par le décret du 5 août 2020, la publicité TV segmentée est absente du bilan annuel du BUMP dressé par France Pub, Kantar et l’IREP sur le niveau des investissements publicitaires en 2021. Et elle ne figure pas parmi les éléments structurants jouant sur les prévisions pour 2022 présentées à la même occasion. Si la croissance est rapide et tend à s’accélérer, sa réalité chiffrée reste « limitée, voire marginale », selon les termes de Christophe Ligeron, directeur du pôle Multiscreen de Publicis Media.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Veuillez utiliser le formulaire pour vous connecter

Vous souhaitez être abonné ? envoyez nous un email

Vous avez oublié votre mot de passe ?

image_pdfimage_print