News

Daily Insight 02/11/2022

Streaming

YouTube devient agrégateur de services de SVoD aux Etats-Unis
YouTube, filiale d’Alphabet, a lancé le 2 novembre aux Etats-Unis un nouveau service baptisé Primetime Channels qui permet à ses utilisateurs de s’abonner directement depuis YouTube à plus d’une trentaine de chaînes et services payants de vidéo à la demande dont Showtime, Starz, Paramount+ ou NBA League Pass. Les contenus des différents services seront indexés dans le moteur de recherche et les recommandations personnalisées de YouTube en cas d’abonnement. Primetime Channels entre en concurrence directe avec les services similaires d’Apple, Roku ou Amazon (Amazon Channels) et marque un tournant dans la stratégie de YouTube après son échec dans la production de contenus originaux pour pousser une version payante (YouTube Red puis Premium). Aux Etats-Unis, le service YouTube TV, lancé en 2017, fait déjà de YouTube un acteur important de la distribution de télévision payante. Primetime Channels doit devenir un nouveau relais de croissance alors que YouTube vient de connaître sa première baisse trimestrielle de ses revenus publicitaires (-3,7 % au troisième trimestre 2022 à 7 milliards de dollars).
Lire le blog officiel de YouTube

Le groupe Disney va tester la vente d’objets via Disney+
The Walt Disney Company a annoncé le 1er novembre qu’elle commençait un « test limité » d’une semaine pour évaluer l’opportunité de vendre des produits thématiques liés aux contenus exclusifs de Disney +. Jusqu’au 8 novembre, les abonnés Disney+ aux Etats-Unis auront un accès exclusif à des produits liés aux franchises Star Wars, Black Panther ou Frozen (sabres laser de collection, vêtements…) qui pourront être commandés et payés en ligne sur le shop Disney via un QR code depuis Disney+ avant d’être retirés dans les magasins physiques du groupe Disney à partir du 8 novembre. Disney+ compte 44,5 millions d’abonnés en Amérique du Nord et multiplie les projets pour faire de la plateforme un hub central pour l’ensemble des activités du groupe. Certains sont liés aux parcs à thèmes avec des exclusivités pour les abonnés au service de streaming. Le groupe a également proposé aux abonnés des réductions dans les hôtels Walt Disney World en Floride. Le New York Times rappelle qu’il existe également une initiative «next-generation storytelling » qui vise à utiliser les données collectées sur certains visiteurs des parcs Disney pour ensuite mieux organiser les offres sur leurs comptes Disney +.
Lire l’article du NYTimes

Audiovisuel – Cinéma

Canal+ France : départ de Frank Cadoret, réorganisation de la direction générale                             Frank Cadoret, directeur général adjoint du groupe Canal+ en charge de Canal+ France, a quitté ses fonctions le 1er novembre 2022. Christophe Pinard-Legry et Gérald-Brice Viret sont nommés respectivement directeur général de Canal+ France en charge du business et directeur général de Canal+ France en charge des antennes et des programmes. Tous deux poursuivront et amplifieront la coopération engagée entre eux depuis plusieurs années, indique un communiqué de Canal+. Ils reporteront à Maxime Saada, président du directoire du Groupe Canal+. Il est prévu de rattacher les activités de Canal+ en Suisse, précédemment sous la responsabilité de Frank Cadoret, à Canal+ International.                                                                                                                                                   Lire le communiqué de Canal+

ITV Studios se renforce en Australie
ITV Studios a annoncé une prise de participation majoritaire au capital du producteur de fiction australien Lingo Pictures (The Secrets She Keeps). Ses fondateurs Helen Bowden et Jason Stephens resteront à la tête de la société, qui sera rattachée à la branche de production internationale d’ITVS. Après cette acquisition, ITV Studios compte 54 filiales à l’international. Son chiffre d’affaires était de 1,760 Md£ (2 Mds€) en 2021 (+28 % par rapport à 2020), pour un EBITA de 215 M£ (en hausse de 12%). Mi-octobre, le Financial Times indiquait qu’ITV envisageait un spin-off de sa branche de production afin, notamment, de réduire la décote de holding dont souffre aujourd’hui son action. Cette dernière est en perte de 40% par rapport au 1er janvier.
Lire l’article de TBI
Lire Près de 11 Mds€ pour le Major 8 des producteurs européens

Jérôme Seydoux (Pathé) appelle à produire des films grand spectacle pour la salle
Dans un entretien au Monde, Jérôme Seydoux, le coprésident du groupe Pathé, estime que pour la fréquentation des salles, « on aura du mal à dépasser à nouveau les deux cents millions de spectateurs par an. Malgré tout, nous devrions faire une bonne année en 2023, dans le monde entier.[…] On ne peut pas parler de crise du cinéma. Il existe des explications à ce qui se passe aujourd’hui en France. On parle beaucoup de ces « films du milieu », mais, aux Etats-Unis, il y a longtemps qu’ils ont disparu des salles, pour être diffusés directement sur les plates-formes. En France, rien ne devrait empêcher qu’un film aille aussi directement sur une plate-forme […]. Les Américains font bien la différence entre un film destiné à la salle, pour lequel il faut dépenser beaucoup d’argent en promotion, et les autres. » Il ajoute qu’« il n’y a pas assez de films produits vraiment pour la salle. Il vaudrait mieux en produire moins, mais de meilleure qualité. » Et de regretter que le cinéma en France reste un cinéma pour vieux. « Avec des sujets, des thèmes, une façon de filmer, de monter, je dirais gentiment… un peu à l’ancienne. C’est la raison pour laquelle les jeunes ne vont pas voir de cinéma français.  Les jeunes sont revenus en salle voir des films américains. Les retraités sont revenus aussi. Ceux qui manquent, ce sont les 25-59 ans ». Pour 2023  Pathé va produire majoritairement des « films spectacles », comme Les Trois Mousquetaires (65 millions d’euros de budget pour les deux films), Astérix et Obélix : l’empire du Milieu, de Guillaume Canet (70 millions), La Vie pour de vrai, de Dany Boon, et Second Tour, d’Albert Dupontel.
Lire l’entretien dans Le Monde

M6 en négociations exclusive pour la cession de sa participation (51%) dans Best of TV
Le groupe M6 a annoncé ce mercredi 2 novembre être entré en négociations exclusives en vue de céder au groupe Passat sa participation majoritaire dans Best of TV. La société a été acquise par M6 en 2014. Elle est spécialisée dans la distribution de produits de niche, en téléachat notamment. Son chiffre d’affaires était de 29,0 M€ en 2021, pour un résultat d’exploitation négatif de 100 K€. Spécialisé dans la vente assistée par l’image, dans la grande distribution notamment, Passat a réalisé un chiffre d’affaires de 40,2 M€ en 2021, pour 3,64 M€ d’EBITDA.
Lire le communiqué de M6

Cadre juridique

Le DMA est entré en vigueur
Le Digital Markets Act (DMA), visant à empêcher les grandes plateformes numériques d’abuser de leur position dominante pour entraver la concurrence, est entré en vigueur le 1er novembre, soit vingt jours après sa publication au Journal officiel de l’Union européenne. Les entreprises ont désormais 6 mois pour se conformer à leurs nouvelles obligations.
Lire l’annonce de la Commission européenne

Un rapport IGF / IGAC pour réformer la rémunération pour copie privée
Le gouvernement a remis un rapport au parlement sur la rémunération pour copie privée (RCP). Réalisé par l’Inspection générale des finances (IGF) et l’inspection générale des affaires culturelles (IGAC), il part du constat que « le dispositif actuel de RCP souffre de dysfonctionnements internes majeurs qui ont connu des améliorations récentes mais qui continuent de fragiliser son acceptabilité ». Les critiques portent notamment sur les études d’usage qui ont vocation à mesurer les pratiques de copie privée et fondent les barèmes de RCP, et ne reflèteraient pas la transformation des usages introduite par le numérique, et aussi sur la méthodologie de calcul inchangée depuis 2012, et sur la gouvernance de la commission Copie privée. Le rapport recommande de confier ces études à l’Arcom et en tous cas d’en rendre publics les résultats et d’élargir les auditions de la commission à des économistes, des statisticiens. Autre reproche : «  les dispositifs d’exonération et de remboursement des usages professionnels prévus par la loi n’ont pas démontré leur efficacité… ils n’ont couvert qu’environ 7 % des téléphones et 11 % des tablettes vendus à des clients professionnels en 20219 ». Dans le cadre d’une réforme avancée, le rapport propose une exonération ex-ante des achats des professionnels pour les supports actuels comme dans la perspective d’un assujettissement des ordinateurs. Le rapport formule 22 propositions d’amélioration ou de réformes plus avancées du dispositif et comporte en annexes, un historique de la RCP et une comparaison internationale des dispositifs de RCP. « La France se caractérise par une assiette de produits assujettis plus restreinte que ses voisins européens, mais aussi par des barèmes par support plus élevés » lit-on. La RCP a représenté en 2021 près de 300 M€ en France. 25  % de la collecte doivent être consacrés à des actions culturelles et artistiques, les 75 % restant sont répartis entre les auteurs et ayants droit.
Télécharger le rapport

Réseaux Sociaux

Twitter : Elon Musk annonce que les certifications de compte deviendront payantes
Elon Musk, nouveau propriétaire du réseau social Twitter, a annoncé dans un tweet publié le 1er novembre que les comptes certifiés devront payer un abonnement de 8 dollars par mois, ajustable par pays, pour conserver la pastille bleue, sans préciser la date de prise d’effet de cette mesure. Toutes les personnes souhaitant se doter d’un compte certifié devront s’acquitter de cette somme. Pour ce prix, les usagers auront également moins de publicités dans leur timeline et pourront poster des vidéos ou des audios plus longs.
Lire le tweet d’Elon Musk

image_pdfimage_print