News

Daily Insight 15/11/2022

Audiovisuel – Cinéma

ProSiebenSat.1 en forte baisse dans un «environnement de marché très difficile»
Les revenus de ProSiebenSat.1 au troisième trimestre chutent de 13 % à 921 millions d’euros alors que le ralentissement du marché publicitaire s’intensifie. Les bénéfices ont également chuté de 27 % avec un EBITDA ajusté à 118 M€ contre 162 M€ au troisième trimestre de l’année dernière. Le résultat net ajusté est en fort recul à 43 M€ et -26 %. Dans le détail, les segments d’activité Entertainment (la télévision) et Commerce & Ventures (commerce en ligne), fortement dépendants de la conjoncture économique, reculent respectivement de -15 % et -14 % au troisième trimestre alors que le segment Dating & Video reste stable à +1 %. Concernant l’Entertainment, le recul organique, ajusté des effets de portefeuille avec la vente de l’activité de production aux Etats-Unis (Red Arrow Studios et Gravitas Ventures), est de -9 % et s’explique principalement par la chute des revenus publicitaires dans la zone germanophone DACH à -10 % au troisième trimestre. En revanche sur 9 mois ils restent en croissance de +2 % et sont supérieurs aux 9 mois de 2019, année de référence prépandémique. Sur l’ensemble de l’année 2022, ProSieben prévoit des revenus publicitaires globaux (Entertainment et Commerce & Ventures) en recul de 7% avec un quatrième trimestre à environ -17 %.  Le groupe entend poursuivre ses investissements malgré la période difficile et sa stratégie dans le streaming après le rachat des parts de Warner Bros. Discovery dans Joyn pour en faire « la plus grande plateforme de streaming librement accessible pour le contenu vidéo premium dans la région germanophone ».
Lire le communiqué de presse 

Newen Studios acquiert la société de production française DAÏ-DAÏ FILMS

Newen Studios, filiale du groupe TF1, annonce l’acquisition de Daï-Daï Films, société fondée en 2017 par Vanessa Djian, qui intègre les équipes de Newen, annonce un communiqué du groupe TF1 . Cette dernière a débuté sa carrière dans le cinéma « aux côtés de grands noms tels que Clint Eastwood, Christopher Nolan, Luc Besson et Dany Boon », indique le communiqué, avant de créer Daï -Daï Films. La société a produit des films comme les adaptations des pièces Edmond d’Alexis Michalik, Adieu Monsieur Haffman. La ligne éditoriale de Daï-Daï porte sur des personnages forts, sur le féminisme (Madame, Happy hour , L’homme de la situation ) et avec un savoir-faire confirmé pour les adaptations de pièce de théâtre, et les adaptations de bande dessinée (Roger, Natacha co-développé avec TF1 Studio), précise le groupe TF1. C’est la 6e acquisition de Newen Studios en 2022, selon un relevé fait par NPA conseil en octobre.

Lire le communiqué de TF1
Lire notre article sur le Major 8 des producteurs européens

Publicité

La croissance de la publicité ralentit sur les réseaux sociaux aux Etats -Unis

2022 a marqué la fin d’une décennie de croissance fulgurante et ininterrompue des dépenses publicitaires des annonceurs vers Google, Meta, Snap ou encore Twitter, constate Le Figaro. « Aux États-Unis, [les entreprises] devraient par exemple dépenser cette année 65,3 milliards de dollars en publicité sur les réseaux sociaux. Cette progression de 3,6 % sur un an est en moyenne huit fois moins importante que les niveaux de croissance enregistrés les années précédentes, selon eMarketer » commente un analyste de chez JPMorgan cité par Le Figaro. Outre le contexte économique, les dirigeants de Meta et de Microsoft mettent aussi en cause le nouveau système de protection des données d’Apple, l’App Tracking Transparency (ATT), qui oblige  les applications présentes sur l’Apple Store à obtenir le consentement de leurs utilisateurs pour recueillir et partager avec des tiers leurs données. En réduisant la possibilité pour les marques de cibler efficacement les internautes, ce système rend les plateformes moins attractives aux yeux des annonceurs. Entre Facebook et Instagram, Meta encaissera un manque à gagner de 1 milliard de dollars en 2022 à cause de l’ATT, selon le cabinet Lotame. Pour YouTube ( Google), la perte de revenus dépasserait les 2 milliards.

Lire Le Figaro

Streaming

TF1 Max disponible sur les Smart TV Samsung
Le groupe TF1 annonce qu’à partir du 15 novembre, son application de streaming payante MyTF1 Max sera disponible sur les Smart TV Samsung et que l’on pourra y souscrire directement depuis le magasin d’application Samsung. Le communiqué de TF1 rappelle que l’offre TF1 Max à 2,99 € par mois ou 29,99€ par an, donne accès « à tous les programmes du groupe TF1 (direct des chaînes TV, des milliers d’heures de contenus en replay jusqu’à 30 jours, des avant-premières) sans interruption publicitaire et en qualité supérieure (HD) ». Mais les Smart TV Samsung permettent aussi d’accéder à l’application gratuite MyTF1 avec publicité qui représente 4 900 heures de contenus, 250 programmes, 8 000 épisodes.
Lire le communiqué de TF1

Cadre juridique

La Sacem met le droit d’auteur à l’heure des NFT

La Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem) a annoncé dans un communiqué de presse publié le 15 novembre avoir signé un accord avec Pianity, première marketplace française de musique NFT. Cet accord permettra « une juste rémunération sur les ventes des titres musicaux sous forme de NFT ». « Il inclut notamment le « droit de suite », une innovation majeure dans l’industrie musicale permise par les NFT. A ce titre, chaque fois qu’un de ces NFT sera revendu à l’avenir, les créateurs de l’œuvre musicale bénéficieront d’une nouvelle rémunération », précise la Sacem. Cet accord est « une marque supplémentaire de l’engagement de la Sacem dans le Web3 pour toujours accompagner au mieux ses membres et leur permettre de bénéficier de nouvelles sources de revenus liés aux usages musicaux qui évoluent. »

Lire le communiqué de presse de la Sacem

Deux associations de protection de l’enfance demandent le blocage de sites pornographiques

Les associations E-Enfance et la Voix de l’Enfant ont formé, le 7 novembre, un pourvoi en cassation de la décision du juge des référés du Tribunal judiciaire de Paris du 8 octobre 2021 en vue d’enjoindre aux fournisseurs d’accès à internet (FAI) de bloquer neuf sites pornographiques (Pornhub, Mrsexe, Iciporno, Tufik, Xnxx, Xhamster, Xvideo, Youporn et Redtube), selon une information L’informé. En cause, un contrôle d’âge sur leur page d’accueil jugé insuffisant pour empêcher les mineurs d’y accéder. Le 8 octobre 2021, le juge des référés avait déclaré leur demande irrecevable faute d’avoir respecté le principe de subsidiarité en demandant en premier lieu aux éditeurs de contenus de mieux contrôler l’âge des visiteurs sur leur site. L’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (Arcom) avait également annoncé dans un communiqué de presse publié le 8 mars saisir le Tribunal judiciaire de Paris afin d’enjoindre les FAI à bloquer l’accès aux sites pornographiques qui ne contrôlaient pas suffisamment l’âge de leurs visiteurs, rappelle L’informé. L’arrêt de la Cour de cassation devrait être prononcé en 2023.

Lire l’article L’informé

image_pdfimage_print