Flash

TNT HD : l’ANFR dévoile son plan d’action

L’Agence Nationale des Fréquences (ANFR) a dévoilé sa stratégie de communication pour informer le public sur le passage à la TNT HD programmé le 5 avril 2016. L’enjeu est d’importance alors qu’une majorité des français affiche une connaissance réduite du changement de norme. Il existe un risque qu’un nombre considérable de foyers ne disposent pas de terminaux adaptés à la réception de la TNT à partir du 5 avril.

Le passage à la TNT en Haute Définition implique un changement de format vidéo qui rend nécessaire l’acquisition de nouveaux équipements par un grand nombre de foyers français. La transition de la TNT standard à la TNT HD se traduira dans la nuit du 4 au 5 avril 2016 par la disparition du format MPEG-2 et la généralisation du format MPEG-4. Cette évolution du format vidéo n’est pas neutre puisque pour recevoir la TNT il sera alors nécessaire de disposer d’un terminal compatible avec le format MPEG-4. Tous les modes de réception sont concernés, mis à part l’ADSL, le câble et la fibre. Selon Médiamétrie, au deuxième trimestre 2015, 7% des foyers (1,8 million) étaient « exclusivement dépendants de la norme MPEG-2 »[1]. En outre, si on adjoint les foyers disposant d’un poste principal adapté mais de postes secondaires MPEG-2, 10,2% des foyers métropolitains seront impactés au total par le changement de norme. Pour éviter une perte de la réception de l’ensemble de cette population, l’ANFR a décidé de sensibiliser un public assez mal informé des enjeux de la TNT HD.

Les français sont pour l’instant peu au courant de la transition vers la TNT HD, ce qui a rendu nécessaire un plan de communication ambitieux. En effet, selon Médiamétrie, 84% des foyers français ne connaissent pas la date du passage à la TNT HD. Surtout, 46% seulement des foyers équipés d’au moins un poste TNT non HD ont connaissance du passage à la TNT HD[2]. Plus de la moitié des foyers directement concernés par la transition vers la HD, n’en n’ont donc pas connaissance. Pour que ces foyers ne se retrouvent pas pris au dépourvu le 5 avril, l’ANFR a présenté son plan de communication qui débutera le 19 novembre et s’achèvera à la mi-avril. La campagne utilisera l’ensemble des médias (presse, radio, TV, display, réseaux sociaux, imprimés envoyé par la poste…) et poursuivra plusieurs objectifs successifs : faire émerger le sujet massivement, inciter à l’équipement, favoriser l’entraide et enfin faciliter le réglage des chaînes en HD. L’ANFR a pour objectif d’adresser 25 millions de foyers avec sa campagne.

__________________________________________

[1] Observatoire de l’équipement audiovisuel des foyers français, septembre 2015

[2] Baromètre de compréhension et de notoriété de la campagne de communication. Médiamétrie/ANFR

image_pdfimage_print