Flash

Nouveautés 2017-2018 : la tension à son apogée (Partie 1 : les séries)

Avant d’aborder les nouveautés de flux (prochain Flash du 13 septembre), NPA revient cette semaine sur les séries annoncées par les chaînes gratuites de la TNT et Canal+, analyse les grandes tendances éditoriales et le poids des créations françaises. 57 nouvelles séries[1] ont été dénombrées à ce jour pour la saison 2017-2018 contre 54 à la même date en 2016.

Alors que les plateformes en ligne se développent et renforcent leur offre de fiction (short ou long form), le genre demeure une priorité pour les chaînes de télévision. Historiques comme TNT, les chaînes continuent de développer leur offre fiction. Acquisitions pointues ou productions originales, les séries sont « événementialisées », les comédies se raccourcissent, les scénarios se distinguent : la fiction est devenue la pierre angulaire de la programmation des chaînes. De plus, au moment où TVFI s’apprête à annoncer d’excellents chiffres pour les activités d’export de contenus à l’international en 2016, la production française de fictions est devenue incontournable dans les grilles de programmes de rentrée.

Dans le paysage audiovisuel actuel, les chaînes historiques donnent l’impulsion aux nouveautés : ainsi, les chaînes de la TNT ont fait peu d’annonces (9 nouvelles séries). Ces dernières n’hésitent plus à diffuser des séries puissantes déjà proposées sur leur « chaîne-mère » (par exemple, la stratégie multichaînes de TF1, TMC, NT1 et HD1 en matière de fiction). Au 6 septembre, parmi les chaînes historiques, le nombre de nouveautés de TF1, Canal+, Arte et M6 est identique à celui de l’année dernière. TF1 est celle qui a annoncé le plus de nouvelles séries (12), puis Arte avec 10 séries annoncées pour la saison 2017/2018. M6 a annoncé 6 nouvelles séries pour la saison et 7 nouveautés pour France 2 qui avait annoncé en janvier 2017 vouloir produire plus de fictions. Canal+, de son côté, annonce 5 nouveautés sur sa chaîne principale. A noter que France 3 se différencie cette saison d’une part avec 8 nouvelles séries annoncées contre 5 la saison précédente et d’autre part avec des fictions locales diffusées sur ses antennes régionales (Fin Ar Bed, Back to Corsica).

Toujours plus sombres

  • Police, drame, assassinat et mystère sont les contenus des annonces pour la rentrée prochaine.

Les grands classiques de la fiction se montrent plus sombres : entre tueries, assassinats et disparitions, les chaînes déclinent le drame familial sous toutes ses formes. Des flics toujours plus sombres, des enquêtes toujours plus tordues, le polar s’éloigne du réalisme : les producteurs affichent de plus en plus une porosité dans les thématiques. France 2, dont la politique éditoriale la saison dernière était « moins de polars et plus de fictions sociétales »[2] est revenue sur ses fondamentaux en proposant de nouvelles séries judicaires et fictions policières.

  • Peu de place pour d’autres thématiques

La saison dernière avait vu la thématique historique être largement explorée dans la fiction. Cette saison, peu de chaînes ont annoncé l’arrivée de ce type de série. France 2 propose ainsi Speakerine, qui aborde le statut de la femme dans la France du début des années 60. Le milieu de la finance semble quant à lui être un sujet émergent cette saison avec la fiction américaine Billions prochainement diffusée sur Canal+ mais aussi la fiction allemande Bad Banks à venir sur Arte. Enfin, les comédies gardent toujours une place au cœur des fictions françaises et plus particulièrement sur Arte (Kim Kong, A musée vous à musée moi), sur M6 (Quadra, Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux), sur France 4 (Like-moi) et enfin sur NT1 (Lolywood).

 Une grande variété de sociétés de production

Sur les annonces répertoriées pour cette nouvelle saison TV, quasiment 60% des séries sont françaises (33, hors coproductions) contre 23 annoncées en septembre 2016. Ce constat confirme la bonne santé et le dynamisme de la fiction française, tant en termes d’audience que d’exportation. Du côté des sociétés de production, on note une grande variété de producteurs avec une présence plus marquée pour Elephant Story (absent des nouveautés la saison dernière) et Gaumont Télévision (avec deux fictions annoncées, comme la saison précédente). Enfin, cette année encore, les nouveautés européennes sont très peu présentes dans les annonces de rentrée : ainsi, sans compter le Royaume-Uni et les coproductions hors UE, 4 séries d’origine européenne sont prévues cette saison (contre 6 la saison dernière).

Tableau récapitulatif des nouvelles séries (plus de 3 épisodes) annoncées pour la saison 2017-2018

 

[1] Selon les critères suivants : 3 épisodes et +, hors animation

[2] Le Figaro, 11 septembre 2016

image_pdfimage_print

Tagged ,