Flash

2018, année de la réalité augmentée ?

En annonçant lors de sa keynote du 12 septembre dernier, l’intégration de son « AR Kit », module facilitant le développement d’applications de réalité augmenté, au cœur du nouvel iOS ainsi que l’équipement de ses nouveau modèle en capteurs 3D performants, Apple, à l’instar de l’ensemble du marché, prouve sa volonté de démocratiser la réalité augmentée. Environnement de développement, multiplication des services, terminaux… Le marché semble en ordre de marche pour faire de 2018 l’année de la réalité augmentée.

Réalité augmentée et réalité virtuelle (AR/VR) : un marché déjà en forte progression en 2017

Dans un rapport publié en avril dernier, le cabinet IDC[1] indique que le marché de la réalité augmenté devrait atteindre 13,9 milliards de dollars en 2017, soit une croissance de 130,5%. Le cabinet va plus loin en projetant un marché à 143,3 milliards de dollars d’ici 2021. Une progression due notamment au développement des applications de réalité augmentée à partir de cette année. Dans ce marché, la réalité augmentée devrait rapidement supplanter la réalité virtuelle, indique encore le cabinet.

Un levier de développement intégré par tous les grands acteurs

L’arrêt du projet Google Glass n’aura certainement pas marqué la fin de la réalité augmentée pour le géant de Mountain View. Ainsi, Google a lancé son kit de développement accéléré AR Core dès ce mois d’août et déjà plusieurs modèles de téléphone Android intègrent des capteurs 3D. Microsoft avec son projet Hololens, reste quant à lui axé sur le device. Pour Alex Kipman, responsable du casque de réalité augmentée chez Microsoft, ce terminaux pourraient « un jour remplacer les smartphones, les télévisions voire tous les écrans »[2]. Amazon, quant à lui, a déposé plusieurs brevet concernant les technologies de RA et semble vouloir mettre cette technologie au cœur de l’expérience délivrée dans ses magasins physiques[3].

Les géants américains ne sont pas les seuls à croire fortement dans ces technologies, Tencent a ainsi annoncé début septembre, développer un framework de réalité augmentée pour WeChat[4].

Les plateformes sociales démocratisent les usages

Depuis 2015, les filtres Snapchat ont permis une adoption massive des technologies de réalité augmentée par le public. Aujourd’hui, le réseau au fantôme fait de la RA une condition pour rester dans la course face à ses concurrents et propose depuis le 18 septembre des avatars 3D en réalité augmentée.

Sur le sujet, Facebook n’est pas en reste. Ainsi, après le rachat de MSQRD en mars 2016, le premier des réseaux a intégré très rapidement ces technologies au cœur de sa plateforme, proposant dans un premier temps des filtres photos et vidéos.  En avril 2017, lors du F8, Mark Zuckerberg annonçait son ambition de « faire se rencontrer les mondes numériques et physiques ». Pour lui, le support du développement de ces technologies sera le mobile.

Les marques actives sur le sujet

Voyant très tôt une adéquation entre ses cibles et leur besoin (essayage) et la réalité augmentée, le secteur des cosmétiques est historiquement très avancé sur le sujet et précurseur d’usage. Ainsi, dès 2014, L’Oreal s’est intéressé au sujet avec sa propre application (MakeUp Genius). Aujourd’hui, la marque s’inscrit dans une politique forte de partenariats avec des applications existantes, notamment en intégrant ses produits dans YouCam MakeUp, application générique autour du maquillage éditée par Perfect Corp. et qui a été téléchargée plus de 400 millions de fois dans le monde.

Un succès loin de laisser indifférents les autres secteurs. Ce mois de septembre a été ainsi marqué par les annonces de deux marques mondiales Ikea, qui lancera son tout nouveau service Place sur iOS 11. A la différence des anciens tests par la marque, la nouvelle appli se passera de la présence physique du catalogue pour positionner les meubles dans les pièces.

De même, Nike a annoncé vouloir intégrer pleinement la réalité augmentée dans son plan de développement après le succès de plusieurs mois de tests, notamment via son appli SNEAKRS[5], application ecommerce pour la gamme citadine de la marque.

Côté divertissement, c’est le sport qui devrait se lancer massivement, déjà Apple a présenté l’application AtBat, éditée par la ligue professionnelle de Base-Ball aux Etats-Unis, qui permet d’obtenir les statistiques des joueurs en temps réel pendant le visionnage des matches.

 

 

[1] https://www.idc.com/getdoc.jsp?containerId=prUS42371517
[2] https://www.goglasses.fr/realite-augmentee/analyse-microsoft-bataille-realite-virtuelle-realite-augmentee-realite-mixte
[3] https://www.tomsguide.fr/actualite/amazon-magasins-meubles-realite-augmentee,56343.html
[4] https://www.techinasia.com/wechat-first-look-ar-platform
[5] https://www.lesnumeriques.com/vie-du-net/nike-est-seduit-par-realite-augmentee-n66505.html

image_pdfimage_print