Flash

Comparaison internationale : confiance dans l’innocuité mais poursuite des études ciblés

Le sujet reste à documenter. Telle est la conclusion à peu près unanime de la compilation effectuée par le CGEDD, l’IGAS, l’IGF et le Conseil Général de l’Economie de prises de position des autorités sanitaires nationales s’agissant des risques sanitaires liés à la 5G. Dans le même temps, toutefois, et si l’on excède la prudence du Conseil de la Santé des Pays-Bas, les experts se montrent globalement confiants dans l’innocuité de la nouvelle norme, qu’ils se réfèrent aux précédents de la 3G et de la 4G, ou au respect des seuils d’exposition fixés dans l’ORNI [Ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant]. En tout état de cause, le déploiement commercial a débuté dans l’ensemble de ces onze pays.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Veuillez utiliser le formulaire pour vous connecter

Vous souhaitez être abonné ? envoyez nous un email

Vous avez oublié votre mot de passe ?

image_pdfimage_print