Flash

Avec BFM DICI, BFM Régions poursuit l’extension de son réseau de chaînes locales

BFM Régions vient d’ouvrir sa cinquième antenne locale. Avec BFM DICI, sa chaine d’information continue sur le territoire des Alpes-du-Sud, le groupe, devenu en deux ans le premier réseau de TV locales, vise désormais une plus large couverture de la région PACA. Fort du succès d’audience de son format, il développe à destination des annonceurs des offres locales de surpression publicitaire en attendant un assouplissement des contraintes réglementaires imposées à la publicité adressée.

Le lancement le 9 mars 2021 de BFM DICI, couvrant les départements des Hautes-Alpes et des Alpes de Haute-Provence pour un bassin de 300 000 habitants, marque une nouvelle étape du développement du réseau BFM Régions. Après l’échec en décembre dernier du rapprochement avec ViàGroupe, aujourd’hui en redressement judiciaire, BFM Régions s’est tourné vers le Sud-Est. La récente annonce de l’acquisition d’AzurTV, soumise à l’agrément du Conseil supérieur de l’audiovisuel, lui apportera la Côte-d’Azur avec trois chaînes situées à Marseille, Toulon et Nice. BFM DICI, qui succède à la chaîne locale D!CI TV, créée il y a 7 ans, vient ainsi compléter la couverture des six départements de la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

A la conquête de la publicité locale

Au cœur de cette stratégie se joue la conquête de nouvelles ressources sur le marché de la publicité locale. Selon France Pub, près de 2,7 milliards d’euros sont investis en communication sur les sites internet et les supports numériques locaux. Mais seulement 90 millions d’euros vers les télévisions et cinémas locaux : le potentiel de développement est donc considérable. L’élargissement du réseau BFM Régions est donc toujours à l’ordre du jour, même si, selon Hervé Béroud, directeur général délégué d’Altice Média, il n’y a pas de rythme prédéterminé pour atteindre l’objectif d’un maillage territorial le plus complet possible.Pour cette conquête, Next Médias Solutions, la régie publicitaire d’Altice Média, cible surtout les annonceurs nationaux et régionaux désireux d’engager des dispositifs locaux de surpression publicitaire en complément de leur investissement sur la chaîne nationale BFM TV.

Les promesses de la publicité segmentée

Un premier niveau de géolocalisation au plan départemental peut être déployé grâce à la publicité adressée, autorisée dans le cadre du décret 2020-983 du 5 août 2020, qui est opérée sur les box TV SFR, l’opérateur du groupe Altice, et la chaîne BFM TV. A cet égard, la régie dévoilera dans les prochaines semaines les campagnes mises en œuvre avec cette technologie (lire aussi Insight n°974).

Le deuxième niveau est plus classique mais il affine le ciblage local avec une surpression opérée directement par une ou plusieurs antennes de BFM Régions. Ce sont aujourd’hui 9 types de campagnes qui sont commercialisées allant d’une seule ville au Pack Réseau pour une gamme d’investissement de 4 500 €HT à 30 000 €HT.

Mais Raphaël Porte, directeur général de la régie, regarde déjà plus loin, lorsque le cadre réglementaire de la publicité adressée sera moins contraignant. Alors la puissance des chaînes TV d’Altice Médias se trouvera renforcée de la richesse de la data des abonnés box et mobiles de SFR. Cette alliance de la puissance du broadcast et de la performance du ciblage digital annonce une nouvelle expérience publicitaire tant pour l’annonceur que pour le téléspectateur.

image_pdfimage_print

Tagged , , , , , ,