Flash

Le prochain quinquennat devra passer de la taxe GAFA à l’impôt mondial sur les multinationales

La taxe GAFA de 3 % sur les revenus des fournisseurs de certains services numériques, adoptée par la France en juillet 2019, sera encore prélevée en 2022. Elle doit céder la place à un impôt mondial sur les multinationales, sur laquelle 137 pays ont conclu un accord en octobre 2021 sous l’égide de l’OCDE. Cette réforme fiscale qui devra intervenir en 2023 ou 2024 sera à l’agenda du prochain président et de son gouvernement.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Veuillez utiliser le formulaire pour vous connecter

Vous souhaitez être abonné ? envoyez nous un email

Vous avez oublié votre mot de passe ?

image_pdfimage_print

Tagged ,