Vers un rapprochement entre Dailymotion et le chinois PCCW

D’après le Wall Street Journal, Orange serait en discussion avancée pour céder 49% de la plate-forme vidéo Dailymotion au groupe chinois PCCW, basé à Hong Kong. L’opération se ferait sur la base d’une valorisation de 250 millions d’euros, dette comprise. La somme est donc supérieure à celle qui était envisagée en avril 2013 lors des négociations interrompues avec Yahoo! et qui s’établissait à 230 millions d’euros pour 75% du capital.

Pourquoi c’est important ?

L’opération présenterait l’avantage d’être compatible avec les positions des pouvoirs publics suite à la cacophonie qui avait accompagné l’épisode Yahoo! De fait, conformément au souhait de Fleur Pellerin, alors ministre de l’Economie Numérique, Dailymotion ne restera pas un groupe franco-français, une option définie comme « une impasse économique et industrielle ». Ensuite, une opération sur 49% du capital permet de maintenir l’exigence qui était celle du ministre du Redressement Productif, Arnaud Montebourg, de ne pas céder plus de 50% du capital.

Pour Dailymotion, PCCW (qui possède l’un des principaux opérateurs téléphoniques à Hong Kong mais est également présent sur le fixe, la télévision par satellite, la musique ou la vidéo en ligne) représente une occasion de développement sur les marchés asiatiques sur lesquels Orange n’est pas présent et où il existe de vraies opportunités pour des alternatives aux services anglo-saxons. L’Asie représente déjà plus du tiers des vidéos vues sur Dailymotion. Alors que ses concurrents bénéficient du soutien de groupes puissants, Google pour YouTube, Alibaba pour le chinois Youku ou Amazon pour Twitch, Dailymotion a besoin d’un partenaire lui apportant des fonds et des moyens technologiques. En revanche, tout reste à faire d’un point de vue stratégique. Dailymotion s’est positionné avec succès sur la retransmission d’évènements en direct (sports et spectacles vivants notamment) mais a pris du retard dans le domaine de la création originale par rapport à YouTube et ses MCN partenaires. Le modèle économique est lui aussi incertain puisque la vidéo à la demande payante, expérimentée sur la plate-forme, a du mal à s’imposer. Il reste donc 45 jours à Orange et PCCW pour définir une ligne commune.

Liens utiles :