News

Daily Insight du 30/09/2022

Audiovisuel – Cinéma

Rachat de M6 : les finalistes désignés ce week end ?
D’après les informations du site BFM Business, les trois candidats – connus – à la reprise de M6 ont déposé ce jeudi 29 au soir des offres améliorées, sur la base desquelles Bertelsmann, et particulièrement son président Thomas Rabe, doivent désigner ce week-end les deux finalistes avec lesquelles se poursuivront les négociations. Ce scénario, s’il se confirme, repousse d’autant la désignation de l’acquéreur retenu par le groupe allemand.
Il conforte l’analyse de NPA concernant la probabilité croissante que le processus ne puisse être bouclé avant l’échéance de l’actuelle autorisation de diffusion de M6 (5 mai 2023), contraignant Bertelsmann à se porter à nouveau candidat et, en l’état des textes, à devoir la conserver 5 ans de plus.
Voir And the winner is… Bertelsmann ?

Sibyle Veil et Marie-Christine Saragosse auditionnées à l’Assemblée Nationale le 12 octobre
La commission des Affaires culturelles de l’Assemblée nationale auditionnera le 12 octobre au matin la présidente de Radio France, Sibyle Veil, et celle de France Médias Monde, Marie-Christine Saragosse. Prévues dans le cadre du suivi de l’exécution des mandats des dirigeants de l’audiovisuel public, ces auditions prennent une coloration particulière puisque les mandats de Sibyle Veil et Marie-Christine Saragosse viendront à leur terme au cours de l’hiver, et que l’Arcom a lancé le processus de désignation de leurs successeur(e)s. Toutes deux ont indiqué être candidates au renouvellement de leur mandat.

BBC World Service supprime 400 postes
Le service international du groupe, BBC World Service, a annoncé la suppression de 382 postes, annonce Les Echos. La BBC justifie ces suppressions par l’inflation. Elle va passer plusieurs de ses chaînes en langue étrangère en numérique. Les radios en perse, arabe et chinois vont fermer et certains programmes télévisés d’Afrique et Asie seront arrêtés. « Des centaines de millions de personnes font confiance à la BBC pour obtenir des informations justes et impartiales, notamment dans les pays où elles sont rares (…) Il existe des arguments convaincants en faveur de l’expansion de nos services numériques au sein du World Service, afin de mieux servir nos publics », a expliqué Liliane Landor, directrice du BBC World Service. Ces coupes s’inscrivent dans le cadre du plan d’économie annoncé le 26 mai par le Directeur général de la BBC, Tim Davie, qui prévoit un millier de suppressions d’emploi, alors que le niveau de la redevance est gelé pur deux ans, et la fusion de ses services d’information domestique et international BBC News et BBC World.
Lire l’article des Echos
Lire notre article : A défaut de vieillir, la BBC n’en finit pas de maigrir 

Streaming

Sky devrait perdre les droits HBO fin 2025
Gerhard Zeiler, président de Warner Bros. Discovery International, a déclaré à Londres le 28 septembre dans le cadre de la Royal Television Society que l’accord entre son groupe et l’opérateur de télévision payante Sky (Comcast), « prendra fin un jour ». L’accord structurant entre Warner et Sky en Europe (Royaume-Uni, Allemagne, Autriche, Italie) a été reconduit fin 2019 et se terminera fin 2025. La reconduction a empêché WarnerMedia, devenu depuis de Warner Bros. Discovery (WBD) de lancer son service de streaming HBO Max sur les territoires concernés. Si le partenariat Sky « est formidable (…) un jour nous voudrons probablement aussi avoir un service de streaming au Royaume-Uni, en dehors de Discovery + » a déclaré Zeiler. Ce sera donc sans doute le nouveau service combinant HBO Max et Discovery+ en 2026. Sky a pris les devants en intensifiant ses propres productions internes avec 200 originaux en préparation et en nouant un partenariat avec Paramount Global pour installer le service de streaming SkyShowtime sur les marchés européens où Sky n’est pas présent. En France, l’output deal similaire qui lie Warner et OCS prendra fin trois ans plus tôt, à fin 2022. Warner. Bros Discovery envisage de lancer son service de streaming combinant HBO Max et Discovery dans Hexagone en 2024. Le flou est total pour l’instant concernant la distribution des productions WBD en France pour l’année 2023. D’autant plus qu’Orange cherche à se séparer d’OCS, le scénario le plus probable restant celui d’un rachat par Canal+ qui possède un droit de préemption lié à sa participation à hauteur de 34 %. OCS vient en outre de perdre son accord de première fenêtre avec Sony Pictures Entertainment, récupéré par Canal+… La situation est d’autant plus difficile à lire que la fusion entre Warner Bros. et Discovery est plus complexe que prévu selon les aveux du PDG David Zaslav, obligé de démentir le 28 septembre des rumeurs de vente du nouveau groupe WBD…
Lire l’article de The Hollywood Reporter

FAST TV : SoFAST poursuit son développement en France avec Sportall
SoFAST, société israélienne spécialisée dans le développement des chaînes Fast, a conclu un accord avec la plateforme de streaming Sportall, indique ce vendredi 30 Satellifacts D’après Satellifacts, quatre premières chaînes FAST seront lancées sur le marché français courant octobre : Futsalzone, Rugbyzone.tv, AthléTV, ainsi qu’une chaîne Sportall multisport. Une extension du partenariat à l’international est d’ores et déjà prévue. L’article ne donne pas d’indication en revanche sur la distribution de ces chaînes. S’agissant de partenariats avec des acteurs français de l’univers sportif, on sait par ailleurs que SoFAST est en négociations avancées pour le lancement de chaînes avec le spécialiste du billard Kozoom.
D’après le suivi du marché des FAST qu’effectue NPA Conseil, on comptait début septembre 48 chaînes spécialisées dans le sport, soit un peu plus de 10% de l’ensemble des chaînes disponibles.
Présent au niveau mondial, aux Etats-Unis et en Amérique Latine particulièrement, SoFAST a également annoncé en septembre un accord avec France Télévisions Distribution, pour le développement de chaînes intégrant des IP du groupe public, et leur distribution en France et à l’international. Les premiers lancements devraient intervenir avant la fin 2022.
A lire : Déjà près de 430 chaînes FAST en France

Pour l’Union des marques, Netflix doit être mesuré comme la télévision
Alors que Netflix doit prochainement lancer en France une nouvelle formule d’abonnement intégrant de la publicité. Jean-Luc Chetrit, directeur général de l’Union des marques (UDM) s’exprime dans Le Figaro . « Nous nous réjouissons évidemment de l’arrivée de Netflix » mais entre Netflix aujourd’hui, Disney+ demain, et déjà Amazon Prime Video qui diffuse des réclames autour de la Ligue 1… les annonceurs ne veulent pas se voir imposer un Far West publicitaire, où chaque nouvel entrant déciderait, dans la plus grande opacité, de fixer ses propres règles du jeu, commente Le Figaro. Le géant américain, qui compte plus de 10 millions d’abonnés en France, mesure lui-même le succès de ses programmes. Lorsqu’il annonce que la saison 4 de Stranger Things a généré 1,4 milliard d’heures de visionnage en 28 jours dans le monde, il faut le croire sur parole. Idem pour Amazon Prime. L’an dernier, le principal diffuseur de la Ligue 1 se contentait d’indiquer que les plus grandes affiches du championnat avaient attiré plus d’un million de personnes. Non seulement les méthodes de calcul diffèrent d’un acteur à l’autre, mais aucune n’est certifiée par un tiers indépendant, comme c’est le cas pour la télévision avec Médiamétrie. «Ce n’est pas acceptable. Il faut que les audiences de Netflix ou d’Amazon fassent l’objet d’un contrôle par un tiers de confiance. Netflix et Amazon doivent être mesurés par les mêmes outils que ceux utilisés pour les chaînes de télévision ou des plateformes comme MyCanal», demande le DG de l’Union des marques.
Lire l’article du Figaro 

Alisa Bowen présidente de Disney+
Alisa Bowen a été nommée présidente de la plateforme Disney+. Elle était précédemment vice-présidente exécutive des activités de streaming du groupe ( Disney+, Hulu, ESPN+ et Star+).
Lire Variety

Cadre juridique

La Commission Culture du Sénat désignera le 5 octobre ses rapporteurs pour avis sur le projet de loi de Finances 2023
Selon l’ordre du jour publié par le Journal Officiel de ce vendredi 30 septembre, la commission Culture du Sénat désignera le 6 octobre au matin ses rapporteurs pour avis sur le projet de loi de finances pour 2023. Dans le cadre de la discussion du PLF, la Commission auditionnera le 24 octobre la ministre de la Culture Rima Abdul Malak.
S’agissant de la commission des Finances, le rapporteur spécial sera Roger Karoutchi (LR, Hauts-de-Seine). Concernant la commission des Affaires culturelles de l’Assemblée Nationale, sa présidente Isabelle Raush fera le 5 octobre une « communication sur l’application des lois relevant de la compétence de la commission adoptées sous la XVe législature » (2017-2022), soit principalement, dans concernant les médias, la loi Bachelot d’octobre 2021.

image_pdfimage_print